Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

samedi 10 décembre 2011

Pierre Marcolini : Des créations chocolatées pour un Noël gourmand




Buy Luxury Chocolate Boxes & Belgian Chocolate Gifts Online
Pierre Marcolini nous présente ses créations chocolatées pour ce Noël 2011. Comme s'il voulait nous faire replonger en enfance, le chocolatier belge champion du monde de pâtisserie a imaginé des pièces de chocolat aussi jolies que délicieuses.


Aux vues de ses dernières créations pour les fêtes de Noël 2011, il semblerait que Pierre Marcolini soit resté un grand enfant. Pour cette collection gourmande qu'il décrit entre "tradition et modernité", ce chocolatier d'exception a créé un univers merveilleux, mais il a aussi utilisé les meilleures fèves de cacao qu'il a déniché à Cuba, au Ghana et en Equateur.
Dans cette collection chocolatée hivernale, on retrouve un sapin baptisé Le Sur Mesure. Avec une structure entièrement réalisée en chocolat, ce sapin se construit en effet selon les goûts du client. A la place des boules, sont placés des cônes en chocolat que l'on remplit de ce que l'on veut : des truffes, des rochers, des croustillants… Bref, toutes les gourmandises au chocolat que l'on peut trouver dans une boutique Marcolini. Disponible dès le premier décembre, ce sapin Sur Mesure est vendu en grand (50 cm de haut) à 244 euros, ou en petit (30 cm de haut) à 91 euros.
Le Teddy est certainement la création la plus mignonne de toute la série. Réalisé en chocolat noir, au lait ou blanc, il est vendu avec de petites petites boules de Noël en chocolat. Ces petites boules de Noël sont d'ailleurs aussi disponibles séparément. Nommées Am-stram-gram, elles ont une coque en chocolat et sont fourrées de différentes sortes de pralinés - au double lait, à la pistache, ou encore à la brisure de nougat. Présentées dans une boîte en forme de sapin baptisée The Fancy Christmas Tree, ces petits bonbons au chocolat seront disponibles dès le premier décembre à 34 euros la boîte.
La collection hivernale de Pierre Marcolini comprend également une Surprise. Cette dernière est un Père Noël extra plat au chocolat noir ou au lait, fourré d’un praliné et brisures de nougat. En vente lui aussi dès le premier décembre, ce Père Noël a un prix de 24,50 euros.
Sphère Noël est un peu le coffret gourmand de cette saison. Pierre Marcolini y a mis un Père Noël - ou du moins que ses jambes - et deux tiroirs contenant un ensemble de bonbons de chocolats ainsi que le fameux Père Noël Surprise Extra Plat. Ce coffret est disponible en petit format à 14,50 euros, ou en grand à 89 euros - toujours à partir du premier décembre prochain.


Ce père a une méthode infaillible pour calmer son bébé




Pour calmer son enfant, cet homme utilise simplement un coton-tige. Il lui suffit de nettoyer l'oreille de ce bébé pour qu'il arrête presque immédiatement de pleurer.
Alors que son bébé pleure dans sa poussette, cet homme connaît une technique imparable pour le calmer. En effet, avec le temps, il a sûrement fini par comprendre qu'il avait juste besoin d'un seul coton-tige pour faire taire l'enfant.
Ainsi, lui suffit de lui nettoyer délicatement l'oreille pour que celui-ci cesse de pleurer. Le bébé retrouve immédiatement son calme, et même une fois que son père lui a retiré le coton-tige de l'oreille, il garde ce même état d'apaisement et ne se remet pas à crier.
Ce simple geste procure à l'enfant un véritable moment de sérénité qui le rassure. De ce fait, il trouve dans cette simple action tout ce dont il a besoin pour l'adoucir et ainsi stopper ses larmes. Ses parents maîtrisent tellement bien cette technique qu'ils ne doivent sans doute jamais se déplacer avec leur enfant sans avoir quelques coton-tiges dans leur poche.
Découvrez la scène en cliquant ci-dessous:

La pensée du jour !



Les gardiens de la paix, au lieu de la garder, ils feraient mieux de nous la foutre.

Il va se régaler... !

A quoi ressemblera le "Grand Paris" ?

A La Défense, dans les Hauts-de-Seine, une opération de reconquête des investisseurs va être lancée (Île-de-France).
Un métro de 200 kilomètres, un port gigantesque à Achères, une Silicon Valley à Saclay… Les premiers coups de pioche ont été donnés. La future mégapole commence à dévoiler son nouveau visage. Surprenant.


Erigée dans les années 1960, La Défense est le plus grand quartier d’affaires européen avec 2 500 entreprises et 150 000 salariés répartis dans 71 tours. Malgré son dynamisme, le lieu peine à séduire les investisseurs. L’opération de reconquête a été lancée : rénovation, construction, et surtout regroupement des pôles financiers de la capitale (Opéra, Montparnasse, la Bourse et l’université Paris-Dauphine). Le site deviendra aussi une zone résidentielle avec 20 000 logements créés sur dix ans.

A Asnières, dans les Hauts-de-Seine, l'heure est aux nouveaux aménagements urbains (Île-de-France).

Asnières : L’immeuble des Gentianes a été détruit en juillet dernier. Construits en 1967, les 317 logements HLM seront remplacés par des équipements sportifs, une Maison des loisirs et de la culture, une Maison des femmes et un nouveau local pour la police municipale.








Précaution avec les moyens du bord... !

Le Big Bang de la SNCF... c'est pour demain !

Humour : Oh la boulette !

Deux voisins causent par dessus la haie séparant leurs jardins, l'un dit à l'autre:
- "Hier après-midi j'ai reçu la visite de ma fille, mon beau-fils et leurs enfants."
- "Ah... Et ils vont bien ?"
- "De ce côté là, pas de souci, mais à ce propos, je voudrais te demander quelque chose..."
- "???"
- "Voilà, quand mes petits enfants jouent dans le jardin et que tu fais tes devoirs conjugaux avec ta femme, j'aimerais que tu l'empêches de crier et de gémir si fort pendant l'acte..."
- "?!?!"
- "Tu en fais une tête ! Je t'ai froissé ?"
- "Non, mais hier j'étais au golf toute la journée !"

Un peu de tendresse ... !

Prix de littérature


prix de litterature, prix littéraire

En cette saison de parution de nouveaux livres et de prix littéraire, une oeuvre faite de livres. 
L’artiste russe Vassily Slonov crée un portrait de l’écrivain russe Fedor Dostoïevski sur une collection complète d’œuvres du fondateur du soviet Vladimir Lénine à l’aide d’une hache.
Cette oeuvre insolite est exposée au Musée d’Art moderne de la ville sibérienne de Krasnoïarsk. Les écrits de Dostoïevski font partie de l’exposition, soit la cinquième édition de la Foire du livre de Krasnoïarsk.
Bon, voilà pour cette oeuvre mi-dessin, mi-sculpture.

A Washington, un "championnat du monde" de dessin sur "caffè latte"


"Championnat du monde" de dessin artistique sur "caffè latte", le 8 décembre 2011 à Washington.







Un serveur de Washington a remporté jeudi soir le "championnat du monde" de dessin artistique sur "caffè latte", qui n'est en fait qu'une compétition locale, grâce à la fleur qu'il a parfaitement dessinée avec de la crème de lait à la surface d'une tasse de café.
Un jeudi par mois, depuis cinq ans, les serveurs qui sont assignés à la préparation des cafés dans les bistrots de la capitale américaine, les "barista", s'affrontent dans une compétition arbitrée par trois juges.
L'objectif est de réaliser dans une tasse le plus beau dessin possible avec deux outils: une machine à express et le piston à vapeur qui permet de chauffer et d'obtenir la mousse de lait. Dans la tasse remplie de café, le barista forme un dessin en faisant couler la mousse de lait. Tout le secret réside dans le mouvement du poignet et la rapidité de l'exécution.
Le goût de ce "caffè latte", un express agrémenté de mousse de lait, n'a aucun effet, seule la qualité du dessin compte. D'ailleurs les dizaines de cafés et les litres de lait utilisés pour le concours finissent tous au même endroit: le lavabo.

Menu fretin, grand festin... !


<b>Menu fretin, grand festin.</b> Un jour sur ses longs pieds allait on ne sait où/Un jabiru d’Afrique emmanché d’un long cou/Au bord d’un marigot, en quête d’un petit plat/L’onde en était saumâtre, comme toujours au Kenya/Ma commère la grenouille y faisait mille tours/Ayant lu La Fontaine, l’oiseau aux beaux atours/Fut loin de dédaigner une aussi mince proie/Bien au contraire, vif comme l’éclair, il s’en saisit/Et se met à taquiner ce petit frichti/La rainette en profite, tente de s’échapper/Pour la plus grande joie de notre photographe/Mais ce que son image, superbe, ne nous dit pas/C’est quelle fut in fine l’issue de ce combat/Menu fretin, grand festin... ou bouchée de rien ?
Un jour sur ses longs pieds allait on ne sait où
Un jabiru d’Afrique emmanché d’un long cou
Au bord d’un marigot, en quête d’un petit plat
L’onde en était saumâtre, comme toujours au Kenya
Ma commère la grenouille y faisait mille tours
Ayant lu La Fontaine, l’oiseau aux beaux atours
Fut loin de dédaigner une aussi mince proie
Bien au contraire, vif comme l’éclair, il s’en saisit
Et se met à taquiner ce petit frichti
La rainette en profite, tente de s’échapper
Pour la plus grande joie de notre photographe
Mais ce que son image, superbe, ne nous dit pas
C’est quelle fut in fine l’issue de ce combat
Menu fretin, grand festin... ou bouchée de rien ? 
(Tony Crocetta/Biosphoto)