Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

jeudi 16 février 2012

François Hollande « bombardé » sur Google


Quand vous tapez « incapable de gouverner » dans Google, le premier résultat est... le site officiel de campagne de François Hollande.
Une facétie du moteur de recherche ? Peu probable. Il s'agit en fait d'un « Google bombing », une pratique qui consiste à manipuler artificiellement les résultats d'une recherche Google afin d'y promouvoir une page web donnée.

Achat de liens

Google évalue la pertinence d'une page web en fonction du nombre de liens qui pointent vers cette dernière. Afin de faire remonter une page dans les résultats du moteur il « suffit » de placer artificiellement des liens vers cette page sur un grand nombre de sites. En l'occurrence, un lien vers FrançoisHollande.frpositionné sur les termes « incapable de gouverner ».
Lorsqu'on demande ensuite à Google quelle est la page la plus pertinente pour ces termes, il fait trôner la page du candidat socialiste en pôle position.
Il est possible d'effectuer un « Google bombing » en achetant des « liens sponsorisés » : des sites divers et variés (souvent dissimulés dans les tréfonds du Web) affichent des liens contre rémunération. De nombreux sites permettent cet achat de liens.
Généralement utilisée pour promouvoir un site, cette manœuvre peut de fait être utilisée à des fins politiques. Comme lorsque qu'à force de détecter des liens clamant « l'échec de Bush » redirigeant vers le site de la Maison Blanche, Google finit par rediriger les internautes désireux de s'informer sur les couacs de Bush vers le site de la Maison Blanche !

Facile et peu coûteux

Difficile de dire avec certitude à qui peut être attribuée cette barbouzerie numérique. Le nombre important de mentions – avant le « Google bombing » – des termes « incapable de gouverner » associés de près ou de loin à Hollande suggère qu'il a dû être facile et peu coûteux de forcer la main de Google...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire