Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

samedi 18 février 2012

G20 de Cannes : un dossier FBI top secret oublié... dans un kebab !


Lors du sommet du G20 à Cannes en novembre dernier, un agent du FBI a oublié un dossier sur Barack Obama classé top secret… sur le comptoir d’un traiteur libanais.
Lors du G20 de Cannes, la cité des festivals était sous haute protection mais cela n’a pas empêché certaines gaffes comme celle d’oublier un dossier classé top-secret sur le comptoir d’un kebab. C’est ce qui est arrivé à un agent du FBI, selon Nice Matin, qui a oublié des papiers ultra confidentiels sur Barack Obama chez un traiteur libanais situé près de la pointe de la Croisette, à l’Est de la ville. "C'était un classeur tout à fait banal. Je l'ai ouvert pour voir et là j'ai compris tout de suite qu'il s'agissait d'un truc de fou" explique le gérant du snack cité par la même source.
D’autant plus que ce dossier aurait pu intéresser beaucoup de personnes car il contenait tout simplement un plan détaillé du 5e étage du palace Carlton où devait séjourner le président américain, la localisation de sa chambre ainsi que le détail de tous ses trajets durant le G20, de son arrivée à l'aéroport de Nice jusqu'à son départ.
Men in Black dans un snack
Une fois le document trouvé, le gérant a composé le numéro vert du FBI. Une conversation surréaliste s’ensuit avec son interlocuteur: "Je lui dis que j'ai un dossier secret très important à propos de la visite de Barack Obama à Cannes… La personne était dubitative et m'a demandé de lui lire la première page du document." Sa réponse a été immédiate : "Ne bougez pas, on arrive."
Plusieurs agents au look Men in Black ont alors débarqué dans le kebab quelques minutes plus tard, avec holster dans la doublure et oreillette. "Ils voulaient savoir à qui j'en avais parlé et surtout, si j'avais fait des photocopies. Ils ont aussi pris mon identité. Je suis libanais, donc sur la liste noire des passeports aux États-Unis… " Ce qui n'a pas empêché le gérant de chambrer gentiment ces hommes en noir : "Je leur ai fait remarquer que les Libanais n'étaient pas forcément des terroristes !"
Mais des agents ont continué à fréquenter son établissement pendant trois jours, midi et soir. "Je pense honnêtement qu'ils ont préféré garder un œil sur moi, au cas où." Quant à l'agent, auteur de cet oubli incroyable, "il était, m'a-t-on dit, dans l'avion du retour une heure après l'incident !"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire