Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

samedi 4 février 2012

Prix de l'humour politique : Découvrez les nommés


Le jury du "Prix Press Club, humour et politique" vient d'établir une première liste de nominés afin de récompenser la phrase la plus drôle de l'année prononcée par une personnalité politique. Voici les perles qui ont été retenues.
L'édition de 2012 du prix de l'humourpolitique sera certainement un grand cru. Le choix a dû être cornélien pour le jury du "Prix press club" pour dresser une liste de nominés au regard des perles verbales prononcées par les personnalités politiques tout au long de l'année. Premier constat, l'UMP est majoritaire dans ce "scrutin". D'abord Chantal Jouanno qui déclarait "La droite à Paris, c'est la guerre des boutons avec bazookas" ou bien Thierry Mariani qui avait ironisé sur le fait que "il est plus facile de pacifier la Libye que l'UMP." On peut également citer dans le même camp Christian Jacob avec cette phrase : "Le socialisme, c'est vraiment une île au milieu des terres". Jean-Claude Van Damme n'aurait pas fait mieux.
Du côté des centristes, c'est la déclaration d'Hervé Morin qui a été retenue avec cette citation : "0% pour un fromage, c'est bon pour la santé mais pas pour un sondage présidentiel". Enfin, la gauche tire également son épingle du jeu en la personne de Ségolène Royal qui n'en est pas à son premier coup d'éclat sur ce point. Sauf que cette fois-ci, sa phrase à propos du PS prononcée lors des primaires et empreinte de machisme est plutôt surprenante : "Ce n'est pas plus mal que ce soit une femme qui soit élue pour faire le ménage."
Rappelons que le vainqueur de l'édition 2011 est l'ancien ministre socialiste Laurent Fabius avec la déclaration suivante :  "Mitterrand est aujourd'hui adulé, mais il a été l'homme le plus détesté de France. Ce qui laisse pas mal d'espoir pour beaucoup d'entre nous".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire