Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

vendredi 10 février 2012

Une publicité sexiste met en rage les féministes


À l'occasion de l'ouverture de son magasin de sport à Nantes, le 11 Football Club a diffusé, il y a quelques jours, une publicité virale sur la Toile jugée scandaleuse et sexiste par les féministes.
Après la récente polémique qu'ont suscité les affiches du nouveau filmLes infidèles, accusées de représenter la femme comme un simple objet, c’est la nouvellepublicité pour le 11 Football club qui fait scandale. Cette boutique en ligne spécialisée dans les articles de foot a diffusé sur la Toile une vidéo jugée sexiste par les féministes, annonceMétro.
Mettant en scène une jeune femme à la bouche pulpeuse, agenouillée aux pieds d’un homme, la publicité virale laisse imaginer que la bimbo aux cheveux de feu lui fait une fellation, alors qu’en réalité elle l’aide à essayer des chaussures de sport. L’accroche de cette campagne n’est autre que : "11 Football club aime prendre soin de ses clients". Avec beaucoup d’humour, donc, la boutique de luxe tente de faire le buzz pour son ouverture à Nantes. Néanmoins, les féministes s’insurgent…
Le Crash, Collectif Radical Anti-Sexisme et Homophobie créé en novembre dernier, a notamment crié au scandale et souhaite rédiger une lettre ouverte contre le magasin de sport pour lui faire de la mauvaise publicité. L’une de ses adhérentes, étudiante en histoire, témoigne : "Encore une fois, on associe femme et sexe pour vendre un objet, on joue sur le fantasme d'une belle femme et pas sur ses compétences. Tout ça juste pour faire le buzz", tandis que son amie renchérit gravement : "On ne peut pas rire constamment du sexisme et du machisme, quand on sait qu’une femme est violée toutes les cinq heures en France…".
Face à ce tumulte, le co-gérant de l’entreprise, Benoît Defois, se défend contre l’association qu’il définit comme un "groupuscule extrême" : "Ce n'est que de l'humour, et rien d'autre. Le message de la pub n'était pas de dénigrer la gent féminine, mais juste de dire qu'on prend soin de nos clients". Il précise aussi qu’il projette de mettre en scène, dans une prochaine publicité promouvant le foot féminin, un homme à son tour à genoux devant une femme aux jambes écartées. Les défenseurs de la gent féminine sont toutefois sceptiques : "Les gérants disent qu'ils veulent s'adresser aux femmes aussi, mais quand on va sur le site, il n'y a que des photos d'hommes. Et ils ne vendent aucun maillot de foot féminin". Ainsi, le spot publicitaire viral divise, quand certains le juge dégradant pour la femme, d’autres le trouvent simplement drôle et provocant. Mais pour Thalia Breton, porte-parole de Osez le Féminisme, c’est simplement parce que "ce stéréotype est malheureusement complètement banalisé". 
Visionnez la publicité virale en cliquant ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire