Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

mercredi 14 mars 2012

Espagne : un foetus de 26 semaines opéré dans le ventre de sa mère


Des chirurgiens espagnols ont annoncé mardi avoir opéré in utero un foetus âgé de 26 semaines qui souffrait d'une obstruction bronchique. La petite fille est née 11 semaines plus tard et est aujourd'hui en parfaite santé.
C'est une première mondiale que viennent d'annoncer des médecins de l'hôpital Clinic de Barcelone enEspagne. Il y a plus de deux ans maintenant, ceux-ci ont pratiqué uneopération chirurgicale sur un foetus âgé de 26 semaines dans le ventre de sa mère. En effet, grâce aux progrès des techniques d'échographie, il est désormais possible de diagnostiquer in utero de nombreuses maladies ou déformations dont peut souffrir le foetus. Ceci permet alors aux médecins d'envisager un traitement éventuel, médicamenteux voire chirurgical dans certains cas. Ainsi, ce sont une centaine d'interventions invasives qui sont réalisées chaque année sur des foetus in utero mais très complexes, celles-ci ne sont pratiquées que dans certains centres par des chirurgiens spécialisés.
Ici, la nouveauté réside en fait dans la technique utilisée. Le foetus souffrait d'une "atrésie bronchique", une obstruction de poumon peu fréquente qui ne touche qu'un foetus sur 10.000. Cette "obstruction totale des bronches du poumon droit mettait en péril sa vie parce que le poumon se développait anormalement et se comportait comme une tumeur", menaçant de comprimer le coeur et de provoquer un arrêt cardiaque, a expliqué le docteur Eduard Gratacos, chef du service de médecine foetale de l'hôpital cité par Le Figaro.fr. Dans 90% des cas, la malformation conduit à la mort du foetus ou du nouveau-né.
Au cours de l'intervention, les médecins ont procédé à une endoscopie pour accéder au point d'obstruction dans les bronches et les perforer au laser avant de les "reconnecter" dans l'arbre bronchique, a détaillé le chef de service. Ils ont utilisé pour cela un cathéter de 3 millimètres de large introduit par la bouche. "C'est une opération très délicate car les tissus étaient aussi fins que du papier de cigarette", a t-il encore ajouté. Grâce à cette technique, le poumon malade du foetus qui ne pesait que 800 grammes a pu se vider et se réduire jusqu'à reprendre une taille normale. Au total, l'opération n'a pas duré plus de 30 minutes. "Parce que dans ces cas là, il faut opérer très vite, comme une attaque de banque. Mais c'est la première fois au monde qu'une telle opération est tentée et réussie", a commenté le Dr Gratacos.
Une discipline prometteuse
La petite fille est née 11 semaines plus tard avec un poids de 2,54 kilogrammes. Elle a alors dû être traitée pour une légère insuffisance respiratoire qui n'a pas posé de problème par la suite. Aujourd'hui âgée de 16 moins, Alaitz est "totalement normale. Elle se réveille contente et heureuse, rit quand elle est contente, pleure quand elle a faim", s'est réjouit sa mère, Monica Corominas accompagnée de son mari Marco.
Il y a une dizaine d'années, peu de médecins pratiquaient ce genre d'interventions. Mais aujourd'hui, celles-ci se multiplient faisant de la chirurgie foetale, une discipline prometteuse. Plusieurs indications possibles telles que la réparation de certaines malformations font de plus l'objet de recherches, motivées par le fait que le foetus cicatrise bien et que les techniques chirurgicales se perfectionnent. Néanmoins, les avancées se font pas à pas, ces opérations restant très délicates, complexes et risquées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire