Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

lundi 9 avril 2012

Arcachon : la consommation de moules interdite jusqu'à nouvel ordre


Vendredi, la préfecture de la Gironde a interdit la pêche, le ramassage la distribution et la consommation de moules en provenance du bassin d'Arcachon jusqu'à nouvel ordre. Suite à des analyses, l'Ifremer a révélé la présence de toxines susceptibles d'affecter la santé.
Si vous habitez ou partez bientôt en vacances aux alentours du bassin d'Arcachon, attention aux moules. C'est l'alerte qu'a lancée vendredi la préfecture de Gironde qui a même interdit jusqu'à nouvel ordre toute pêche, ramassage, distribution ou consommation des coquillages en provenance du bassin. En cause : la découverte par l'Institut français de recherches pour l'exploitation de la mer (Ifremer) de toxines dangereuses pour la santé.
"Cette décision fait suite à la détection, par le réseau de surveillance sanitaire de toxines lipophiles au-delà du seuil de sécurité sanitaire défini", indique ainsi dans un communiqué la préfecture qui avait déjà pris une mesure similaire en avril 2011. Cette interdiction "a pour but d'assurer la protection du consommateur. La consommation de moules atteintes par ces toxines", sécrétées par l'algue Dinophysis, "peut en effet entraîner, dans la majeure partie des cas, des désagréments gastriques, mais également des troubles plus importants chez les personnes plus fragilisées", ajoute la même source relayée par l'AFP
Maintenue jusqu'à nouvel ordre, l'interdiction ne sera levée qu'après que l'Ifremer a obtienu deux résultats consécutifs d'analyse favorables, attestant du retour à la normale de la qualité sanitaire des moules. D'après la préfecture, le prochain test sera effectué en début de semaine prochaine. Vendredi après-midi, la mission interservices de sécurité alimentaire (Missa) devait par ailleurs se réunir à la sous-préfecture d'Arcachon. Une réunion à l'issue de laquelle devait être organisée une rencontre avec les professionnels de la filière conchylicole.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire