Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

mercredi 25 avril 2012

La police ferme une compagnie qui fabrique des distributeurs de marijuana


La société Dispenslabs propose aux établissements médicaux de se doter d’un de leur distributeur pour proposer à leurs patients de la marijuana médicale.
Une société a installé des distributeurs de marijuana dans divers magasins. Ces dispensaires vendent leurs produits aux patients qui ont besoin de marijuana dans leur traitement.
La polémique suivant laquelle un distributeur automatique de marijuana est actuellement testé à Santa Ana (Californie) est relayée par le Huffigton Post. De la même manière que pour acheter des bonbons ou des sodas, il suffit de placer votre argent dans la machine pour obtenir une boîte de marijuana. Ou Presque.
Appelé Autospense la machine est de haute sécurité. Pour effectuer leur achat, les patients doivent préalablement passer plusieurs étapes. Tout d’abord il faut se faire enregistrer auprès de la compagnie en leur procurant les documents légaux qui prouvent le besoin médical de marijuana. L’entreprise fournit alors une carte à puce et un numéro personnel d’identification. Ces deux sécurités sont requises à chaque achat, la transaction se complète par une reconnaissance des empreintes digitales du patient.
Dispenselabs estime que cette manière de procéder est un moyen plus sûr de distribuer de la marijuana, en particulier parce qu’Autospence garde une trace de toutes les ventes et de leurs acheteurs. "Tout au long du processus, de la floraison à l'emballage puis dans les magasins, le contrôle des stocks est opérationnel", a déclaré Joe DeRobbio, fondateur de Dispenselabs. "Il atténue le risque de marché noir, parce que maintenant il n'y a pas moyen de contourner le système". 
Les policiers de Santa Ana ne semble pas de cet avis et ont commencé à agir contre les nombreux dispensaires de la ville en affirmant que cette machine est illégale. En effet les vertus médicales de la marijuana sont reconnues en Californie depuis 1996 mais la loi fédérale en interdit toujours la consommation. Pour l'instant le magasin a été fermé, mais selon le directeur de gestion, Lera Nastri, ils n'ont enfreint aucune loi. "Nous venons de passer avec succès toutes les procédures légales imposées par l’Etat pour mettre en place notre ligne de vente" dit-elle. "Et selon l’administration d’état, nous sommes juridiquement compétents pour fournir tous types de médicaments à nos patients".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire