Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

mardi 10 avril 2012

Saint-Tropez : il saute par erreur dans l'eau du port en croyant sauver un SDF


Dans le port de Saint-Tropez (Var), un homme a sauté par erreur dans l'eau à 5h du matin ce lundi en pensant sauver un sans-abri de la noyade.
Un homme a sauté par erreur dans l’eau du port de Saint-Tropez (Var) en croyant sauver de la noyade un SDF. Lundi matin, vers 5h50, Claude Niel, un restaurateur de 73 ans, était en train d’ouvrir son établissement lorsqu’il a été témoin d’une scène plutôt curieuse. "Je venais de sortir de ma voiture lorsque j'ai vu un homme agenouillé, au niveau de l'échelle du port située en face de mon restaurant. Il parlait très fort, dans une langue étrangère, et regardait dans l'eau. Il cherchait visiblement quelque chose. Il semblait vraiment affolé", raconte Claude au journal local Nice-Matin.
En voyant Claude, l’individu, qui s’avère être un sans-abri, s’adresse au gérant: "S'il vous plaît, il faut téléphone police !". Claude Niel croît comprendre alors qu’une personne est en train de se noyer dans le port de Saint-Tropez. "J'ai regardé dans l'eau, mais on n'y voyait très peu car il faisait encore nuit. J'ai demandé à quelqu'un d'alerter les pompiers."
Il plonge dans une eau à 10 degrés à 73 ans !
En attendant les secours, le septuagénaire ne veut pas être inactif. Vétéran de la Marine nationale, il décide de plonger dans une eau à 10 degrés, mais ne trouve aucune personne en péril sous l’eau. C’est alors qu’arrivent les pompiers quelques dizaines de minutes plus tard, ainsi que la police municipale... et même le maire ! Et tous en viennent aux mêmes conclusions après quelques recherches : il n’y a personne sous l’eau et on découvre ensuite que le "noyé" dormait paisiblement à quelques centaines de mètres de là
Mais Claude Niel ne croit pas au canular, comme il l’affirme auprès de Nice-Matin :"L'homme était réellement bouleversé. Il me semblait dans un état tout à fait normal et ne paraissait pas du tout éméché. Je suis soulagé que l'histoire se termine ainsi."Les gendarmes envisagent néanmoins d'ouvrir une enquête au regard des moyens déployés pour rien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire