Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

mercredi 11 avril 2012

Un Britannique serait le père de 600 enfants !


Entre 1943 et 1962, un scientifique britannique aurait inséminé avec son sperme les patientes de sa clinique, spécialisée dans la lutte contre l'infertilité. Au total, il aurait entre 300 et 600 enfants.
Bertold Wiesner a définitivement assuré sa descendance. Dans les années 1940, cet homme a fondé avec sa femme, Mary Barton, une clinique de fertilité à Londres, au Royaume-Uni. Le but était de donner la possibilité à des femmes de la moyenne et de la haute société britannique, dont certaines "épouses de pairs du Royaume", à devenir maman. Au total, 1500 bébés sont nés dans son établissement grâce à des donneurs de sperme. Mais leTelegraph affirme que 600 nourrissons auraient été fécondés grâce au sperme du scientifique britannique.
Responsable de la naissance de 300 à 600 enfants
Ce sont des tests ADN, réalisés récemment sur 18 personnes nées dans la clinique entre 1943 et 1962, qui ont révélé l'affaire. Et le verdict est surréaliste puisque deux tiers ont pour père biologique M. Wiesner ! Par un simple calcul, on peut avancer que le fondateur de la clinique, d'origine autrichienne et aujourd'hui décédé, serait alors responsable de la naissance de 300 à 600 enfants en tout. Cette pratique était bien entendu illégale car les jeunes femme ne connaissaient pas la provenance du sperme. Aussi, un même donneur ne peut pas être utilisé pour concevoir autant d'enfants car il y a un risque que les personnes se rencontre une fois adultes et fondent une famille. Or, ces bébés ont de grandes chances d'avoir des troubles génétiques.
Des dossiers médicaux détruits pour emporter le secret
La femme de Wiesner, également décédée, aurait à l'époque détruit les dossiers médicaux afin que la vérité n'éclate jamais au grand jour. C'était sans compter sur les investigations de Barry Stevens, dont le père biologique est Bertold Wiesner, qui ont pu révéler les pratiques douteuses de cette clinique. Durant son enquête, l'homme a par ailleurs été indirectement aidé par David Gollancz, un avocat et "frère" de Stevens qui a cherché à faire éclater la vérité de son côté. D'après lui, le scientifique aurait fait, dans les années 1940, 1950 et 1960, environ "20 donations de sperme par an". De quoi s'offrir une belle descendance...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire