Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

jeudi 31 mai 2012

68% des femmes prêtes à ne plus faire l'amour pour avoir un corps de rêve


Avec l'arrivée de l'été et la perspective de se retrouver en maillot de bains à la plage, nombre de femmes commencent à faire un régime en suivant attentivement les conseils de magazines féminins. Seulement voilà, pour avoir un corps parfait et être au top sur la plage, certaines sont prêtes à tous les sacrifices. C'est ce que révèle un sondage américain commandé par le magazine Shape et le site FitSugar.

D'après ce sondage, 82% des femmes interrogées confient qu'elles se sentent obligées de maigrir avant l'été. Un résultat qui pointe les effets de la quasi-dictature de la minceur sur la psychologie féminine. Mais les révélations ne s'arrêtent pas là, puisque 60% des femmes sondées font un régime avant l'été même si 48% d'entre elles avouent n'avoir aucun problème avec leurs bras, jambes et fesses. De quoi donner du grain à moudre aux hommes qui pensent, ici à raison, que les femmes sont compliquées.

Et enfin, toujours d'après ce sondage, 68% des femmes sont prêtes à ne pas faire l'amour pendant un mois en échange d'un corps de déesse pour cet été. Une idée bien étrange puisque selon une étude scientifiquement prouvée, faire l'amour pendant trente minutes permet de dépenser 200 à 300 calories.

La petite culotte qui agite le parlement brésilien


Mais à qui appartient donc cette petite culotte ? Voilà la question que doivent se poser plus d'un membres du Congrès brésilien après la révélation  de la perte, dans le couloir du parlement, d'un bout de tissu potentiellement embarrassant.
Selon le quotidien brésilien O Globo le 15 mai dernier, alors que la chambre basse était pleine, cinq députés sont arrivés in extremis vers 19h pour voter le projet sur les délits cybernétiques. Dans sa précipitation, l'un d'eux, en mettant la main dans sa poche, a vraisemblablement laissé choir par inadvertance une culotte "rouge et blanche, avec des bords à jabot, et assez grande", souligne O Globo.
Le sous-vêtement a été prestement poussé vers une poubelle par un agent de sécurité. Il a ensuite été discrètement ramassé par un assesseur du président de la Chambre des députés qui l'a mise dans sa poche, craignant que l'incident ne soit filmé par les caméras de sécurité.

Personne n'a réclamé la fameuse culotte, qui a été déposée provisoirement au service des "objets trouvés". "On pense savoir qui a fait tomber cette culotte mais on ne peut pas faire ça à notre collègue", a précisé au journal le député Tiririca, un ancien clown. Face à l'embarras général, la pièce à conviction a finalement fini par être incinérée, affirme O Globo.

Pourquoi les hommes préfèrent les femmes stupides... ... et saoules.


La fille parfaite pour une nuit ? Elle doit de préférence avoir l'air bête ET ivre. C'est ce qui ressort d'une étude menée par l'Université du Texas, à Austin (États-Unis), relayée par le site Big Think.
Le but de cette étude : prouver la théorie dite "de l'exploitabilité sexuelle", qui se fonde sur l'idée selon laquelle les hommes sont génétiquement programmés pour rechercher des partenaires sexuelles faciles.

Une série de tests auprès de 76 participants a démontré que les femmes qui avaient l'air stupides ou saoules étaient perçues comme de proies plus faciles et donc plus attirantes que celles à l'air intelligentes et sobres.

Petit détail : les résultats de cette étude ne sont valables que dans le cadre de relations à court terme (voire à très court terme). Lorsqu'ils cherchent à fonder un foyer ou à trouver une épouse, les hommes délaissent les piliers de bar godiches pour les femmes cultivées et brillantes.

La tombe d'Elvis Presley bientôt mise aux enchères


Avis aux fans du King : la tombe d’Elvis Presley sera mise aux enchères le 23 juin,rapporte The Guardian. Il s’agit plus précisément de la crypte qui est située au cimetière Forrest Hill à Memphis, dans le Tennessee. Elvis Presley y a été enterré en août 1977, avant que son corps ne soit déplacé deux mois plus tard dans le jardin de sa maison de Graceland, à la suite d'une tentative de vol... La crypte est restée vide depuis.
Celui qui remportera l’enchère recevra le droit de s'y faire enterrer et d'utiliser la chapelle pour les commémorations. La mise à prix sera de 100 000 dollars, soit environ 80 000 euros.
Les enchères auront lieu lors des "Music Icons Auction" qui mettront en vente plus de 600 objets ayant appartenu à des stars disparues, dont Michael Jackson et Frank Sinatra.

Une ville autrichienne donne la pilule contraceptive à ses pigeons


Pour faire face à la surpopulation de pigeons, la ville autrichienne de Linz (nord) a choisi de glisser des contraceptifs dans la nourriture destinée à ces oiseaux, une méthode qui a fait ses preuves, dix ans après le lancement du programme.
Depuis 2001, Linz offre aux pigeons une alimentation contenant des éléments inhibiteurs de fertilité dans plusieurs zones du centre-ville. La population des volatiles s'est réduite de 20.000 à l'époque à 9.000 en 2012, a annoncé la ville jeudi.
Cette "pilule pour pigeons", produite en Allemagne, est sans risque pour les autres animaux, comme les chiens, ont précisé les autorités sanitaires de la ville, qui soulignent qu'il s'agit d'un moyen efficace de réduire le nombre de pigeons sans leur faire de mal.
Pour renforcer sa lutte contre les pigeons, la ville a relancé une campagne à destination de ses habitants, afin qu'ils ne nourrissent plus ces oiseaux.
S'ils passent plus de temps à chercher de la nourriture, les pigeons auront moins d'opportunités pour se reproduire, selon les experts.

mercredi 30 mai 2012

Pesago : Un superyacht d'aventuriers

Construit par le chantier naval espagnol Freire et géré par Edmiston Company, lePesago est un superyacht pensé pour partir à l'aventure dans le plus grand des luxes.
Le Pesago a en effet été imaginé pour permettre à ses occupants de partir explorer les mers et les fonds sous-marins. Mesurant 74 mètres de long, ce yacht est ultra-équipé. Capable d'atteindre une vitesse de croisière de 14 noeuds, le Pesago a un rayon d’action de 10 000 miles nautiques. De plus, on y trouve un matériel de pointe pour l'exploration.
Un sous-marin de 9 mètres de long - pouvant accueillir 5 personnes et descendre jusqu'à 165 mètres de profondeur - est rangé dans le hangar de 150 mètres carrés du bateau. Plus haut, sur le pont principal, les scientifiques peuvent effectuer leurs expériences et recherches dans un laboratoire ainsi qu'un centre de production cinématographique. Le must ? Le Pesago peut embarquer un hélicoptère sur son héliport situé à l'arrière.
Vous l'aurez compris, le Pesago est un vrai bijou pour tout ceux qui rêvent de partir à la conquête de l'océan, mais il est aussi un véritable palace sur l'eau. Si on l'appelle superyacht, ce n'est pas pour rien. Dans ces 880 mètres carrés d’espaces habitables, on retrouve l'essentiel d'un maison de luxe : 6 suites avec pont privé de 120 mètres carrée, 328 mètres carrés réservés aux 27 membres d’équipage, un bar, une salle à manger, un immense salon pouvant se transformer en salle de cinéma, une salle de sport et bien entendu un jacuzzi. 













Brabus s'attaque à l'amélioration de l'intérieur de jets privés

 Brabus a entrepris de rendre les jets privés Bombardier toujours plus luxueux.
Brabus a décidé de délaisser un temps son travail de préparation sur les voitures (Mercedes, Smart) et va travailler à présent dans l'aménagement des avions privés. En toute logique, certains possesseurs de Mercedes peuvent bien être également détenteurs de jet privés... et donc solliciter doublement les services de Brabus !
La Brabus Private Aviation est donc une série d'avions Bombardier personnalisés pour lesquels Brabus a pu donner libre cours à son imagination et son goût du luxe. Les intérieurs des modèles Challenger et Global Express ont donc été repensés par Brabus, qui peut également aménager d'autres modèles, à la demande.
Ses jets privés montent alors encore en gamme et atteignent le summum du luxe. L'intérieur est évidemment considérablement réaménagé et l'extérieur propose aussi quelques retouches. Par contre, les réacteurs n'ont pas été optimisés... mais est-ce une question de temps simplement ?



Les hommes stressés sont plus sociables


Selon une récente étude allemande, les hommes n’auraient pas toujours, ou du moins pas seulement une réaction agressive face au stress. Ils auraient même tendance à renforcer le lien social. Un peu comme les femmes.
La fameuse réponse de combat ou de fuite ("fight or flight") souvent attribuée aux hommes stressés ne serait en réalité qu’une légende. En effet, dans le cadre de cette étude publiée dans la revue Psychological Science, et menée uniquement sur des sujets masculins, des chercheurs ont étudié les réactions de 67 étudiants zurichois placés dans des situations stressantes (discours en public, tests de calcul mental, jeux de hasard en équipe puis en solo…).
Outre une observation très précise durant ces tests, les chercheurs ont aussi mesuré leur fréquence cardiaque et la concentration en cortisol (l'hormone du stress) de leur salive. Résultat des courses : plus leur fréquence cardiaque et leur taux de cortisol augmentait, plus les hommes se montraient confiants et honnêtes dans le jeu. Autrement dit, le stress favorise le lien social et accroît l’amabilité chez l’homme. Face à la pression, l’homme devient sociable.

Les hommes infidèles menacés de crise cardiaque


Les hommes infidèles auraient plus de chances d’avoir une crise cardiaque durant l’acte que les autres. Voilà la conclusion d’une étude italienne qui ne devrait pas plaire à tout le monde.
En voilà une bonne raison de ne pas tromper votre femme. En effet, si l’on en croit une étude menée par des chercheurs italiens de l’université de Florence et publiée dans le Journal of Sexual Medicine, les hommes infidèles seraient plus sujets à la "la mort subite coïtale", crise cardiaque fatale durant l’acte, que les autres. Les chercheurs ont en effet analysé la fréquence et le contexte des crises cardiaques chez les hommes dans la littérature médicale. Ils ont ainsi observé que les crises cardiaques, mortelles ou non, étaient plus fréquentes lors de rapports sexuels adultérins que lors de rapports entre un homme et sa femme.
Et si aucune explication scientifique n’explique de façon certaine ces résultats, les chercheurs avancent tout de même quelques hypothèses : les relations extra-conjugales provoquent généralement un stress, un mal-être intérieur, un sentiment de culpabilité qui sont autant de facteurs favorisant une attaque cardiaque. Autre possibilité : les besoins sexuels d’une "maîtresse", plus grands que ceux d’une femme, et nécessitant donc des efforts physiques importants. Voilà qui devrait en refroidir un ou deux.

La Redoute fait payer un ordinateur 100 euros à ses clients au lieu de 1000 euros


La Redoute a présenté mardi 22 mai ses excuses sur Facebook et Twitter, pour justifier l'annulation de commandes d'un ordinateur proposé par un autre marchand via son site à 100 euros, soit cinq fois moins que son prix habituel. "Une erreur d'affichage" selon La Redoute.
La Redoute a présenté mardi 22 mai ses excuses sur Facebook et Twitter, évoquant une "erreur d'affichage de prix" pour justifier l'annulation de commandes d'un ordinateur proposé par un autre marchand via son site à 100 euros, soit cinq fois moins que son prix habituel.

"Nous vous présentons nos excuses concernant l'erreur d'affichage de prix que vous avez constatée pour l'ordinateur portable Dell Q15R vendu pour Cstore sur notre site", indique ainsi la page de la Redoute. "Au vu du prix affiché, il ne pouvait s'agir du véritable prix du produit. Ainsi, les commandes ne pourront pas être honorées par notre vendeur tiers Cstore. Si vous avez passé commande de cet article, vous serez contactés dans la journée par les services clients de La Redoute et de Cstore", ajoute La Redoute. Un groupe appelant à porter plainte contre l'enseigne s'est constitué sur Facebook, souligne le site du magazine spécialisé LSA.

Contactée par l'AFP, La Redoute a invoqué un "dysfonctionnement technique" pour expliquer le prix "manifestement dérisoire" affiché, sans dévoiler le nombre d'ordinateurs commandés. 
La Redoute avait déjà été contrainte de s'excuser en janvier, après avoir publié sur son site une photo vantant un vêtement pour enfant où figurait dans un coin un homme nu, cliché qui avait été rapidement propagé et détourné sur les réseaux sociaux.

Facebook : pourquoi les entreprises achètent des fans ?


La ville de Ris-Orangis a été au centre de toutes les attentions en ce début de semaine. Alors que la ville de la banlieue parisienne cherche à accueillir le projet du futur grand stade de la Fédération Française de Rugby, il semblerait que le nombre de fans sur la page Facebook du projet de la ville ait triplé en une seule nuit. Les suspicions se sont levées. Gentside en a profité pour élever le débat sur l'achat des fans Facebook par les entreprises. Pourquoi le nombre de fans est-il important ? Combien cela coûte-t-il ? Où se place la législation et l'éthique ? Explications.
Deux villes de la région parisienne se battent corps et âmes pour accueillir le nouveau stade de la Fédération Française de Rugby. Il s’agit de Ris-Orangis (dans le département de l’Essonne) et Thiais-Orly (dans le Val-de-Marne). Dans cette guerre banlieusarde, il semblerait que les réseaux sociaux soient l’arme préférée. Les deux villes candidates possèdent une page Facebook pour leur projet respectif. 
Les fans de Ris-Orangis sont du... Bangladesh ! 
Seulement, les soupçons se sont levés vis-à-vis du projet de la ville de l’Essonne. Effectivement, entre le 23 mai et le 24 mai, le nombre de personnes aimant la page a presque triplé. Passant de 3 811 fans à près de 9000 en l’espace d’une nuit, les suspicions ne se sont pas faites attendre. Il s’avère que la plupart des personnes qui se sont ajoutées au projet proviennent du… Bangladesh ! Le Parisien explique que l’une des personnes abonnées étudie les crêpes au Nutella ou qu’une autre affiche un étrange pêcheur moustachu en guise de photo de profil. Les plus douteux arguent le fait que ces personnes ont été achetées par la commune afin de rassembler le plus de personnes possibles sur la page Facebook du projet. Si l’on en croit l’intitulé de la page Facebook du projet de Ris-Orangis, "Le rugby a de l’avenir" !
"Rétablir les choses au plus vite
Du côté de la défense, on prétend que "la construction du stade est un gros projet de développement territorial. Cela ne se jouera pas sur le nombre de supporteurs Facebook". En effet, Thierry Mandon, le maire PS de Ris-Orangis, ajoute que le "site a tellement d’atouts qu’il n’y a pas besoin de faire des gamineries pareilles". Quant à lui, le chef du projet, Stéphane Raffalli, "regrette que les choses aient pris une telle ampleur. […] Je trouve ce genre de pratiques très dérisoires et puériles. Le service de communication de l’agglomération Evry Centre Essonne, qui rassemble les administrateurs du groupe, va rétablir l’ordre des choses au plus vite", relaie le site internet du Figaro. Pour rassurer la population du rugby, la Fédération a précisé que "la popularité Facebook n’entre pas en jeu […]. Le choix se fera à partir de données concrètes".
Les bonnes raisons d'avoir un grand nombre de fans 
Il faut rappeler qu’il est important pour une entreprise d’avoir une page fan sur Facebook. Tout d’abord, l’entreprise peut ainsi améliorer sa visibilité sur le web. En effet, être référencé dans Google n’est pas une chose aisée pour toutes les entreprises. Pour les plus petites d’entre elles qui ne peuvent pas se permettre d’embaucher des salariés s’occupant du trafic internet du site web, il est possible d’ouvrir une page Facebook qui se constitue comme un canal de communication supplémentaire. La deuxième raison est d’être dans la capacité de mieux connaître ses clients. En postant des actualités concernant les produits de l’entreprise, on peut ainsi connaitre les réactions des fans via leurs commentaires ou leurs "like". L’entreprise peut aussi poser des questions directement à ses potentiels consommateurs. Troisièmement, l’entreprise peut répondre directement aux questions des "fans". Ces actions peuvent rendre l'entreprise plus humaine et plus proche de sa clientèle. 
Des fans vendus en lots 
Il est donc nécessaire pour une entreprise, qu’elle soit petite ou internationale d’avoir une page Facebook. Mais quelle est la nécessité d’avoir le plus de fans possible ? Avoir un grand nombre de fans permet à l’entreprise de faire mieux que ses concurrents et jouer dans la même cour que les plus grandes firmes. Plus les fans sont nombreux, meilleure est l’impression de la marque et l’image ne peut être qu’améliorée. C’est pour ces raisons que de nombreuses entreprises se permettent d’acheter leurs fans. Cela se passe via des entreprises proposant des lots de fans à d’autres établissements. Les sites tels que afency.frusocial.netfanslave.com ou encore acheterdesfans.com proposent ce genre de services.
Mais est-ce que cela coûte cher à l’entreprise ? Bien entendu, le prix augmente selon le lot que l’entreprise choisit. Plus l’entreprise achète de fans, plus le prix augmente. Par exemple, pour acheterdesfans.com, le lot de 500 fans vaut une trentaine d’euros. Les 5 000 fans valent 199 euros alors que les 100 000 sont au prix de 2 499 euros ! Et cela peut aller jusqu’au million de personnes aimant votre entreprise. Mais, pour cela il faudra faire pleurer le portefeuille et débourser une somme dépassant les 10 000 euros ! La question est maintenant de savoir où se place la législation par rapport à cette pratique. L’entreprise fanslave.com se défend en prétendant ne pas aller contre le règlement de Facebook. En effet, il est précisé qu’"aucun utilisateur ne deviendra fan d’une page sans décider auparavant s’il tient vraiment à devenir fan de la page en se basant sur son contenu".
Néanmoins, il est important de noter que l’image de la marque peut être atténuée à cause de cette manipulation. En effet, le fait que la marque achète ses fans peut être mal perçue et, du coup, avoir l’effet boomerang ! Ainsi, au niveau de l’éthique et de la transparence attendue par les consommateurs, cette action est justement négative. Il serait donc préférable pour l’entreprise de se baser sur les vrais fans et de les connaître mieux pour, ainsi, se fixer de réels indicateurs commerciaux. 

mardi 29 mai 2012

Ivre mort, l’automobiliste finit sa course dans la gendarmerie


Le quinquagénaire avait du bien profiter de son samedi soir. Il conduisait son véhicule sous l’emprise de l’alcool dans les rues d’Angoulême. Arrivé face à la gendarmerie, il a mal négocié son virage et s’est retrouvé dans la cour de la caserne.
"On l'a accueilli à bras ouverts, on lui a offert le gîte et le couvert", a plaisanté le capitaine Christian Terrioux, de la compagnie de gendarmerie.
Son taux d’alcoolémie était de presque trois grammes par litre de sang. Le quinquagénaire, dont le véhicule n’était pas assuré, a passé la nuit en cellule de dégrisement. Il devrait être convoqué devant la justice début juillet.

28 ans : l'âge auquel les femmes connaissent leurs meilleures expériences sexuelles


Selon un récent sondage, dont le Daily Mail se fait l'échos, les femmes connaîtraient leurs plus belles parties de jambes en l'air à l'âge moyen de 28 ans. Les hommes, eux, doivent patienter jusqu'à leurs 33 ans pour connaître leurs meilleures expériences sexuelles.
Ces résultats s'opposent totalement à une précédente recherche, qui affirmait que le nirvana sexuel était atteint à 18 ans pour les hommes, et à 30 ans pour les femmes. Toutefois, c'est respectivement à 25 et 29 ans, que les femmes et les hommes ont le plus de rapports sexuels.
"Comme beaucoup de choses, le sexe devient meilleur au fil du temps et à mesure que vous le pratiquez, explique l'experte en relations Tracey Cox. Le fait que les hommes connaissent leurs meilleures expériences sexuelles à 33 ans plutôt qu'à 18 a du sens. Cela prend du temps d'apprendre à contrôler ses orgasmes, et de comprendre comment fonctionne la sexualité féminine."
Ce sondage, réalisé auprès de 1 281 personnes, montre aussi que les hommes perdent en moyenne leur virginité à 18 ans, et les femmes à 17 ans.

lundi 28 mai 2012

60 000 euros pour 2 oliviers à Gémenos


Le maire de Gémenos ne sait plus comment dépenser l’ de sa commune ! Il a décidé d’acheter 2 oliviers au prix de 60 000 euros pour les planter sur une des places de la commune. Un coût tout simplement hallucinant pour 2 oliviers !
Pour le même prix, le maire de Gémenosaurait pu mettre en terre  7 hectares d’oliviers, permettant de fournir de l’huile locale.
Or, entre 1970 et 2000, la commune de Gémenos a perdu 75% de sa surface agricole utile et continue de bétonner ses terres agricoles… De quoi désespérer les contribuables de Gémenos.
source: agirpourlacrau.fr

Quelle est l’affiche des législatives la plus LOL ?

Ouvrez les yeux. Il se peut que votre circonscription recèle des trésors iconographiques. 
Toute les sensibilités politiques confondues évidemment !










Des jeunes enfants "égoïstes" ? Non, juste des cerveaux immatures


Votre enfant de 3 ans vous horripile par ses agissements égoïstes ? Sachez que vous n’y pouvez pas grand-chose : selon une étude allemande, leur égocentrisme qui n'est pas vraiment de l'égoïsme serait lié à l’immaturité de leur cerveau.
Si certains comportements de nos petits enfants font clairement penser à des agissements foncièrement égoïstes tels que le refus de prêter ses jouets, sachez qu’il n’en est rien. D’après une étude menée par des chercheurs allemands et publiée dans la revue Neuron, leur cerveau ne serait tout simplement pas apte à ces considérations trop subtiles, car il serait encore immature.
En pleine situation de jeux et de partage de récompenses, les comportements de 174 enfants âgés de 6 à 13 ans ont été attentivement scrutés. Même en sachant que l’absence de partage entrainerait une sanction, les enfants faisaient preuve d’une forte hostilité à céder leurs objets. "Le comportement stratégique, qui pousse les enfants à prendre en considération les autres, est intimement lié au développementde leur cerveau, particulièrement d’une zone à la maturité tardive", précise Nikolaus Steinbeis du Max-Planck Institute for Cognitive and Brain Sciences de Leipzig, en Allemagne cité par l'Agence science-presse.
Même si le sentiment d’injustice apparait tôt chez les enfants, ils mettent à contrario plus de temps pour réprimer leurs besoins de garder tout pour eux. Selon les chercheurs, cela s’expliquerait donc plus précisément par une immaturité du cortex frontal, la partie avant du cerveau responsable du contrôle de soi. Comme le montrent certaines recherches, cette zone cérébrale n’atteindrait pas sa maturité avant l’âge de 10 ans. Jusqu'à cet âge, les parents sont donc encouragés à revoir leurs attentes éducatives à la baisse...

Waste Land : quand la plus grande décharge du monde mène à l'art


Les caméras de la réalisatrice britannique Lucy Walker ont suivi pendant trois ans l'artiste brésilien Vik Muniz dans les entrailles de la plus grande décharge du monde situé à Jardim Gramacho dans la banlieue de Rio de Janeiro au Brésil.
Dans le ciel bleu du Brésil, une nuée d'oiseaux virevolte en cercle au-dessus d'une gigantesque montagne illuminée par le soleil. Une image digne des paysages de carte postale ? Pas vraiment,  car ce n'est pas la nature qui a placé là ce relief haut de plusieurs mètres mais bien l'homme. Cette montagne n'est autre que la plus grande décharge du monde, un amas considérable où s'accumulent chaque jour des tonnes et des tonnes d'ordures. Nous sommes à Jardim Gramacho dans la banlieue de Rio de Janeiro, là où la réalisatrice Lucy Walker a suivi pendant trois ans l'artiste d'origine brésilienne Vik Muniz.
C'est au coeur de cette gigantesque décharge que celui-ci a décidé de mener un projet artistique inédit. Une idée qui n'apparait pas si étonnante quand on connait l'approche artistique quelque peu atypique de l'homme. Pour réaliser ses oeuvres, Vik Muniz se sert en effet de tous les matériaux qui lui tombent sous la main : terre, sucre, chocolat, fil de fer, corde, poussière, pâte à modeler, etc. Des matériaux qu'ils modèlent et disposent en fonction de son imagination avant de les immortaliser en les photographiant. Cette fois-ci, l'artiste avait donc décidé de voir les choses en grand et en allant bien au-delà de sa démarche habituelle.
En revenant sur les terres de son enfance, l'homme a voulu aller photographier les "catadores", les ramasseurs de déchets recyclables, dans des mises en scène composées à partir d'objets et de matériaux récupérés. Car en effet, cette montagne de déchets est loin d'être laissée pour compte. Chaque jour, s'y affairent des milliers de personnes, des "trieurs" équipés de grands sacs qui viennent ramasser les objets afin de les revendre aux sociétés de collecte. Un travail qui se fait bien évidemment dans des conditions pénibles mais dont les "catadores" sont fiers. 
Une plongée dans l'univers des "catadores"
Au fil des rencontres de Vik Muniz, on fait ainsi la connaissance de Tiao, président de l'Association des trieurs de Jardim Gramacho (ACAJMG), de Suelem, jeune mère qui collecte les objets pour nourrir sa famille, d'Irma qui cuisine chaque jour pour les "catadores" ou encore de Valter qui travaille à Jardim Gramacho depuis plus de vingt ans. Autant de "personnages" qui vont donner au projet artistique une toute autre dimension. En questionnant les trieurs, Vik Muniz saisit peu à peu tout le désespoir mais aussi la dignité et la joie de vivre qui les habitent. "C'est un travail honnête mieux que la prostitution", affirme Suelem quand Tiao explique que sur une tonne d'ordures abandonnées par les habitants de Rio et de sa banlieue, 500 kilos représentent "des matériaux recyclables".
A côté de ces témoignages frappants, le projet artistique prend peu à peu forme et tire les "trieurs" de leur quotidien, fournissant une profonde réflexion sur le fait qu'une oeuvre peut parfois changer des vies. Car c'est un travail véritablement incroyable qui va naitre de la collaboration de Vik Muniz et des "catadores" : des portraits saisissants de réalisme mais entièrement composés d'objets et de matériaux récupérés, de capsules, de bouchons, de bouts de métal, de vêtements, etc.
Un documentaire très récompensé
"D'après mon expérience, quand on mêle l'art aux projets sociaux, le plus important c'est que les gens puissent s'échapper même deux minutes de l'endroit où ils sont et de leur montrer un autre monde, un autre endroit. Même s'ils peuvent le voir d'où ils sont, ça change tout. Pas seulement pour montrer comment l'art peut changer les gens mais pour se demander si l'art peut vraiment changer les gens", explique Vik Muniz dans Waste Land. Et il suffit de voir le documentaire pour comprendre les dires de l'artiste.
D'un point de vue social comme environnemental, l'extraordinaire récit de ce projet fait naitre de nombreuses questions. Et bien que l'épilogue annonce de bonnes nouvelles pour certains, la plupart de ces questions reste en suspens, donnant aux oeuvres réalisées une dimension encire plus grande. D'ailleurs, Waste Land a reçu pas moins de 30 prix, au Sundance Film Festival, à l'International Environmental Film Fest ou encore à l'EcoFocus Film Festival et a également été nommé aux Oscars.
Le documentaire sortira en DVD le 5 juin prochain.
Pour en savoir plus sur l'aventure Waste Land, rendez-vous sur le site dédié :www.wastelandmovie.com