Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

lundi 21 mai 2012

Les vrais mâles mangent de la viande rouge, c’est prouvé


Pourquoi les hommes aiment-ils tant la viande rouge ? La psychologie évolutionniste avait déjà son hypothèse : les hommes pourraient être programmés pour se remplir de protéines avant une partie de chasse en forêt, comme au temps du pléistocène.
 
Selon un article à paraitre dans le Journal of Consumer Research, la viande rouge  possède une étiquette « macho et masculine » aux yeux des consommateurs, hommes et femmes réunis. 
 
Plus la viande est rouge et ensanglantée, plus elle semble éveiller l’imaginaire de la masculinité. Une propriété qui la rend donc particulièrement appétissante à l’estomac des hommes qui se définissent eux-mêmes comme de vrais mâles. La viande correspond à leur image d’eux-mêmes, qu’elle entretient.
 
Les chercheurs ont même classé les différentes viandes dans une sorte de palmarès de la virilité : le poulet arrive seulement en cinquième position, derrière le bœuf façon chili. Sur le podium : le steak bien cuit, le hamburger, et enfin le grand champion de la testostérone : le steak saignant. 
 
Selon le chercheur Brian Wansink, la viande rouge est donc un véritable signe de ralliement pour les hommes, les vrais. L’association d’idées entre viande rouge et virilité est importante aux yeux des hommes virils mangeurs de viande rouge : « Pour les hommes américains forts, traditionnels, machos et gonfleurs de biceps, la viande rouge est un aliment fort, traditionnel, macho, et gonfleur de biceps. »
 
Pour ce faire, les scientifiques ont interrogé plus de 2000 étudiant(e)s sur leurs préférences alimentaires. Résultat : le bœuf, la viande et le jus d’organe remportent les faveurs des hommes, tandis que les femmes jettent leur dévolu davantage sur la salade et les légumes.
Une distinction qui se retrouverait dans de nombreux pays.
 
L’étude conclu sur des conseils aux ménagères et aux marques alimentaires pour inciter les mâles à avaler plus de légumes et autres protéines végétales : « déguiser le produit en viande », «Vous devez prendre ce steak de soja et mettre des marques de grill dessus. »
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire