Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

jeudi 17 mai 2012

Notre odeur naturelle, la plus séductrice de toutes ?


Selon la récente étude d'une équipe internationale de chercheurs, les odeurs que notre corps exalte naturellement seraient bien plus attirantes que toutes les autres.
Dès qu'il s'agit de séduction, l'odoratest probablement le sens avec la vue à jouer le plus grand rôle. Un constat qu'il est facile de mettre en évidence : selon les sondages, la majorité des gens estime que les odeurs corporelles telles que la transpiration peuvent empêcher toute attirance voire même repousser. Sentir bon est ainsi devenu un critère capital qui fait vendre à l'industrie du parfum chaque année des milliards de flacons à travers le monde. Pourtant, les odeurs corporelles pourraient bien être en fait les plus séductrices de toutes.
C'est du moins ce que suggèrent des chercheurs dans une étude publiée dans la revue New Scientist. Des recherches qui ont consisté en plusieurs expériences menées dans différents pays mais qui ont toutes mené à la même conclusion : les odeurs corporelles ont une attirance sans précédent comparé aux divers parfums que l'on peut utiliser. "Une étude a trouvé que les femmes avaient tendance à préférer l'odeur des mâles dominants et étaient particulièrement attirées par l'odeur de dominance durant la phase la plus fertile de leur cycle menstruel", explique Craig Roberts de l'University of Stirling au Royaume-Uni et Jan Havlíček de la Charles University de Prague en République Tchèque.
Mais ce n'est pas tout. Ils ont également constaté que les hommes avaient tendance à trouver les odeurs féminines moins attirantes durant la période de menstruation mais davantage lors de la phase d'ovulation. "Les changements d'odeurs sont assez subtiles", relève Jan Havlíček cité par le Daily Mail. Néanmoins, si ce pouvoir attractif parait efficace, il ne l'est pas en toutes circonstances et surtout ne marche pas sur tout le monde. 
Des odeurs bonnes ou mauvaises selon les personnes
Au cours d'une autre expérience, l'équipe du chercheur tchèque ont demandé à des personnes d'attribuer une note à l'odeur d'autres personnes, d'abord avant puis après qu'elles se soient mis un parfum qu'elles avaient choisi. Résultat : au vu des notes attribuées, il a semblé que le parfum améliorait l'odeur corporelle de certains mais empirait celle d'autres. Ce qui a permis aux chercheurs d'établir quelques conseils pour choisir le parfum idéal. "Le message est clair. N'achetez pas du parfum à votre amoureux, laisse le le choisir par lui-même", souligne Jan Havlíček.
D'autres chercheurs ont d'ailleurs mis en évidence le même problème, déterminant par là même une raison potentielle pour expliquer notre besoin de masquer notre odeur naturelle par du parfum. Au cours d'une expérience, l'équipe de Claus Wedekind de l'Université de Lausanne en Suisse a présenté à 100 personnes six odeurs différentes et les a interrogées sur leur ressenti. Les chercheurs ont ainsi noté que certaines odeurs apparaissaient excellentes pour certains  mais mauvaises pour d'autres et vice-versa. "Donc peut-être ne voulons nous juste pas risquer de sentir mauvais pour certains", estime le scientifique suisse.
L'odeur, un reflet de notre personnalité ?
Plus important encore : notre odeur pourrait même traduire notre personnalité. C'est ce que suggèrent certains travaux à l'instar de ceux réalisés par Agnieszka Sorokowska de l'University de Wroclaw en Pologne. Avec ses collègues, cette scientifique a demandé à 60 participants hommes et femmes de répondre à un test de personnalité et de porter pendant trois nuits le même t-shirt pour y transférer leur odeur. Dans un second temps, les chercheurs ont recruté des centaines de volontaires pour sentir les fameux t-shirts et donner leur ressenti sur la personnalité de leur propriétaire. 
Au final, ceux-ci ont réussi à déterminer lesquels étaient les plus dominants et extravertis simplement avec leur odeur. "Le névrosisme et l'extraversion sont des traits très émotionnels et peuvent changer le taux de sudation et la composition des bactéries dans les aisselles, et donc changer la façon dont une personne transpire", souligne Agnieszka Sorokowska toujours citée par le Daily Mail.
Les odeurs et notre manière de les ressentir feraient donc appel à des sensations et des mécanismes complexes qui restent encore à préciser. Néanmoins, les chercheurs s'accordent à dire que le pouvoir des odeurs corporelles n'a pas son pareil, dès qu'il s'agit de séduction. Du moins à condition de viser les bonnes personnes...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire