Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

dimanche 3 juin 2012

Velicks, le vélo électrique chic


Le Velicks, petit nouveau de la gamme, est un VAE, vélo à assistance électrique. Ses concepteurs revendiquent l'innovation totale, et non la simple électrification d'un modèle déjà existant, chose courante chez les fabricants. Le vélo a été pensé dès le début comme un véhicule à assistance électrique (VAE). Annoncé avec un poids de 21 kilos, ce vélo est le plus léger des VAE. C'est un "produit de mobilité urbaine" doté d'un design novateur. La batterie offre une autonomie de 40 à 100 kilomètres en fonction du mode utilisé : eco, standard ou puissance. Le châssis est unique et convient aussi bien aux hommes qu'aux femmes. Avec une puissance de 250 kW et une pointe à 25 km/h, le vélo respecte les normes françaises. La transmission se fait par courroie, et non par chaîne. En plus d'un silence total, les risques de salissure sont écartés et aucun entretien n'est nécessaire. C'est aussi sur le terrain des accessoires que se fait la différence. Le vélo intègre une boîte à gants, un antivol et pour une des versions... un chargeur d'iPhone ! Un mode piéton est disponible avec une traction à 6 km/h qui tire un vélo chargé de courses. En cas de panne, un système de diagnostic automatique est disponible. Le Velicks est disponible en deux modèles : le VXI et le VXS. Le deuxième intègre le chargeur d'iPhone et une suspension centrale. Décliné en blanc, vert et rouge pour le moment, le prix de départ est de 2 099 € TTC. Il est pensé comme un vélo "premium" et destiné à une clientèle plutôt fortunée et exigeante.

Place à la pratique

Sur la route, le Velicks offre une véritable aide au pédalage. Un simple tour de pédale, et l'assistance se met en route. Sur plat comme en côte, le pédalage ne nécessite presque aucun effort. Le passage à la seconde vitesse se fait automatiquement dès que l'on dépasse les 20 km/h. Le poids du vélo, 20 kilos, ne se ressent pas avec l'assistance. S'il est pensé pour une utilisation urbaine, le Velicks n'a pas peur des routes de campagne et est utilisable à peu près partout. La batterie est rechargeable en 3 h 30 et pèse moins de 2 kilos. Elle est facilement détachable et transportable dans un sac disponible en une seule taille, il s'adapte à toutes les morphologies de 1 m 50 à 1 m 90. On regrette seulement l'absence de suspension sur le modèle de base, remplacé par des pneus ballon qui assurent cependant un confort certain. Après utilisation, on ne doute pas que le Velicks ait beaucoup de chances de s'imposer sur le marché du vélo électrique haut de gamme. Les produits sont conçus et assemblés en France. L'entreprise essaye de faire fabriquer la majorité de ses pièces par des constructeurs français et de se diriger au minimum vers l'Asie, contrairement à la majorité de ses concurrents.
Garanti 2 ans, VXI (2 099 € TTC) ; VXS (2 450 € TTC). Plus d'infos sur le site du constructeurhttp://sev-world.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire