Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

dimanche 8 juillet 2012

Éthylotest obligatoire : les tracteurs aussi !


Voiture, camion, semi-remorque : un décret de février oblige tout conducteur d'un véhicule "terrestre à moteur", à l'exception d'un cyclomoteur, à posséder un éthylotest disponible immédiatement. Cette mesure s'applique également aux véhicules agricoles. "Cette obligation paraît totalement inadaptée aux 1 200 000 tracteurs qu'on dénombre en France", estime Bernard Lannes, agriculteur dans le Gers et président de la Coordination rurale. Ce syndicat minoritaire contrôle deux des 90 chambres d'agriculture : Calvados et Lot-et-Garonne.

Même pour les moissonneuses batteuses !

Première question : comment garantir les bonnes conditions de stockage des appareils ? "Les tracteurs anciens ne sont pas vraiment équipés. Et surtout, nous travaillons dans la poussière, sous la fournaise de l'été ou au contraire dans le froid. Est-ce que cela garantit la bonne conservation de l'éthylotest ?" s'interroge Bernard Lannes. Seconde difficulté : bon nombre d'engins agricoles ont des conducteurs multiples dans le cadre des coopératives d'utilisation de matériel agricole. Les Cuma (coopérative d'utilisation de matériel agricole, groupement qui achète des machines mises à disposition de plusieurs paysans) possèdent une bonne partie des 80 000 moissonneuses-batteuses, 10 000 ensileuses et autres automoteurs à désherber circulant en France. Qui sera mis en cause en cas d'éthylotest défaillant ou périmé ?
S'agissant du triangle de présignalisation et de la chasuble de couleur et réfléchissante, les agriculteurs se sont mis en règle sans rechigner. Mais l'éthylotest est de trop. La Coordination rurale a écrit aux ministres de l'Agriculture et de l'Intérieur afin de demander une exemption de cette mesure "stupide et totalement inadaptée pour les véhicules agricoles". D'autant qu'ils n'empruntent que peu les voies de circulation et circulent la plupart du temps sur des parcelles privées. Comble de l'ironie, même les 5 000 machines à vendanger, qui parcourent les vignobles, doivent être équipées d'un éthylotest.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire