Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

mercredi 10 octobre 2012

Il cultive du cannabis pour sauver son village de la banqueroute


La crise plombe les finances de l'Espagne depuis quelques années maintenant. Même la riche et dynamique Catalogne n'échappe pas à certains problèmes économiques. Un petit village de cette belle région a décidé de renflouer ses caisses et créer de l'emploi d'une manière très particulière : elle autorise depuis peu la culture de la marijuana dans la commune.
Dans un petit village de 900 habitants en Catalogne, le maire a eu une idée très originale pour lutter contre la crise : il autorise la culture du cannabis ! En effet, la municipalité de Rasquera, minuscule village situé entre les terres de l'Ebre et la province de Tarragone, a décidé de renflouer ses caisses en autorisant et en encadrant la production de Marijuana.
Autoriser le cannabis pour une utilisation thérapeutique 
Le projet, porté par le maire Bernat Pelissa, consiste à louer quelques parcelles de terrains bordant le village à un "Cannabis Club" de Barcelone. Cette association de consommateurs réguliers, qui ce sert de la "plante magique" à des fins ludiques et thérapeutiques, aurait l'occasion de planter et de faire pousser la dites herbes de manière complètement légale et surveillée.
L'élu municipal, un petit Catalan d'une quarantaine d'années et proche des partis politiques classés gauche, a expliqué à nos confrères de Sud Ouest les raisons d'un tel projet : "Il s'agit d'encadrer une pratique qui se développe sur notre commune et qui, pour le moment, ne bénéficie qu'à l'économie souterraine. Regardons la réalité en face : la culture du cannabis représente un marché juteux et cela peut nous aider à lever suffisamment de fonds pour rembourser notre dette".
"Notre but n'est pas de défendre la légalisation de la marijuana"
Anticipant les nombreuses critiques venant des hautes sphères politiques catalanes et espagnoles, le maire de Rasquera Bernat Pelissa justifie son initiative: "Nous ne sommes pas des activistes, notre but n'est pas de faire du prosélytisme ou de défendre la légalisation de la marijuana. Nous proposons simplement de nouvelles règles du jeu".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire