Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

mardi 3 janvier 2012

Vous aimez les paréidolies visuelles ?

La baignoire criante !
Yves Depiesse a eu la bonne et belle idée de lancer le siteTuVoisQuoi.com : une galerie de merveilleuses paréidolies ! Oui mais c'est quoi ce truc là au fait ? C'est dans la tête que ça se passe : il s'agit du processus psychologique qui nous fait reconnaître des formes familières dans des images qui en réalité représentent autre chose. 


Des formes connues contenues dans d'autres. L'exemple classique, c'est de voir un animal dans les nuages, ou les traits d'un visage sur un rocher ... L'imaginaire au pouvoir, comme au temps jadis de nos enfances. De la poésie et de la malice en barre, donc. C'est exactement le concept même évoqué par l'artiste Timm Schneider dans un billet précédent avec les yeux dans la ville qui soulignent encore cet effet de notre imagination folle ... amusant, non ?


Le visage de la montagne !

Jeux de mots !

Pourquoi fallait-il plusieurs Romains lors d'une crucifixion ?
Pour donner un petit clou de main... 





Rien de tel qu'un bon petit déjeuner
Pour démarrer sur les tartines-blocs ! 

.

Tranquille !

Un panda géant chinois se détend avec des feuilles de bambou au zoo d'Edimbourg en Ecosse.

Blagounette !

C'est l'histoire d'un chasseur qui part un jour seul en forêt.
Après quelques minutes, il aperçoit un ours, tir et le tue. Il sent alors une tape sur son épaule, se retourne et voit un gigantesque ours devant lui qui lui dit:
- "Tu as tué un de mes confrères alors tu as le choix soit je te tue soit je te sodomise."
Après 2 mois de convalescence, le chasseur décide de retourner dans la forêt et il croise l'ours gigantesque qu'il lui avait valu ces 2 mois de convalescence. Il le tue tout de suite, et de nouveau il ressent une tape sur l’épaule.
Il se retourne et voit un grizzli qui lui dit:
- "Tu as tué un de mes confrères tu as le choix soit je te tue soit je te sodomise."
Après 6 mois de convalescence, il décide de nouveau de retourner dans la forêt pour se venger. Il revoit ce grizzli et le tue immédiatement. Il ressent alors encore de nouveau une tape sur l’épaule se retourne et voit un ours polaire qui lui dit:
- "Avoue... tu ne viens pas vraiment ici pour la chasse hein ?"

À 4 ans, il attendait seul devant son école fermée


Lundi matin vers 9 h 30, un petit garçon de 4 ans a été retrouvé, errant seul sous la pluie, dans une rue de Carcassonne (Aude).

Le pauvre attendait l'ouverture de son école maternelle... En vain, la rentrée étant le lendemain (mardi 3 janvier). Des policiers, alertés par des passants, sont allés le récupérer rapidement.

L’enfant a alors confié aux policiers qu’il s’était levé et habillé tout seul, avant de préparer son petit-déjeuner et de prendre le chemin de l’école. "Maman travaille et papa dort", a-t-il ajouté en guise d'explications, rapporte Le Midi Libre

Les parents du petit garçon ayant déménagé récemment, il lui était difficile de donner son adresse exacte. Il est donc resté "au poste" un certain temps à boire un chocolat chaud.

Finalement les policiers ont réussi à retrouver son adresse et se sont rendus sur place.

Là, ils sont tombés sur un père furieux... d'être réveillé de si bonne heure ! L’homme a tellement râlé qu’il a été conduit au commissariat pour une audition.

Finalement la mère, prévenue, est venue chercher son enfant.

Espérons que sa rentrée, ce matin, se soit bien passée.

Sydney !

 Les habitants d'Océanie et d'Asie ont été les premiers à entrer samedi à minuit en l'an 2012, Sydney ouvrant la voie à cette fête mondiale avec son traditionnel autant que spectaculaire feu d'artifice sur le port. Un mur de feu a jailli du Harbour Bridge qui enjambe la baie de Sydney en ouverture d'un spectacle pyrotechnique nécessitant sept tonnes de fusées, pour le plus grand bonheur d'une foule record de 1,5 million de personnes. (Torsten Blackwood/AFP)

Londres !

Le monde a fêté cette nouvelle année 2012 comme il se doit, avec, en point commun de toutes ces festivités, pétards et feux d’artifices. Ici, Londres fêtait en beauté l'entrée dans l'année des jeux Olympiques, qu'elle accueille en 2012, avec le traditionnel spectacle sur la Tamise qui a suivi les douze coups de minuit sonnés par Big Ben. (Andrew Winning/REUTERS)

En rang !

Ces militaires ont tenu le coup et ont gagné le droit de porter l’uniforme. Alors, pour clôturer leur formation, ces nouvelles recrues se sont toutes installées en rang sur une place de Nanjing dans la province de Jiangsu en Chine et plient leur sac de couchage à la hâte. Car bientôt, dans leurs premières missions, ils marcheront probablement des heures, avec leur paquetage sur le dos et certains n’en pourront plus. Pourtant, ils ne lâcheront pas. (China Foto Press/Newscom/ABACA)

Humour politique... !


Elle perd son alliance en 1995 et la retrouve en 2011... autour d'une carotte


Lena, une Suédoise, avait perdu son alliance en décembre 1995, alors qu'elle préparait le repas de Noël pour sa famille.

Pendant de longs mois, cette mère de famille a recherché sa bague en fouillant la maison de fond en comble. Elle avait même décarrelé le sol de sa cuisine pour voir si le bijou n'avait pas glissé dans un interstice du carrelage.

Puis Lena, le coeur gros, avait abandonné ses recherches.

En 2011, alors qu'elle récoltait des légumes dans le jardin, Lena a arraché une carotte autour de laquelle se trouvait... son alliance !

La famille de Lena pense que l'anneau a disparu dans l'évier et a ainsi rejoint le compost du jardin, raconte le site belge 7 sur 7. Ou bien qu'il est tombé dans les restes du repas de Noël de 1995, des restes que le mouton de la famille a mangés.

Heureuse d'avoir retrouvé son alliance, la Suédoise a promis de ne plus jamais la perdre.

C'est ballot.. !


Vendredile conducteur d'une rame avait signalé une valise abandonnée dans un RER stationné à la gare de triage de Massy-Palaiseau, entraînant l'intervention des services de déminage, qui avait fait exploser le colis suspect et découvert des lingots d'or... Enfin, le croyait-on !

Car cruelle déception pour le conducteur de la rame. En tant que découvreur d'un trésor, il devait partager, avec la SNCF, la coquette somme de 800.000 euros, estimation faite pour ces lingots.

Mais voilà. Ces 20 lingots, après analyse, ne sont finalement pas en or... mais dans un métal qui reste à préciser, indique Le Figaro

C'est vrai que l'on avait du mal à imaginer une personne "oubliant" une valise de cette valeur dans le RER...