Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

mardi 24 janvier 2012

Y en a... ils s'emmerdent pas !

Verre d'eau du robinet 25 cl...... 1.60 Euros

Il habite une demeure luxueuse sans l'avoir achetée


Luttant pour se trouver un toit, un Américain a réussi à profiter de la crise immobilière en logeant légalement dans une grande maison. Un renversement possible grâce à une vieille loi texane...
Avec la crise immobilière, les maisons sont acquises parfois pour presque rien... Ken Robinson, un sans-abri de Flower Mound, une petite ville au nord de Dallas, au Texas, aux États-Unis, a réussi à devenir l'habitant d'une luxueuse demeure. Évaluée à 241 000 euros, il l'a obtenu pour quasiment rien !
Pour cet ex-marine, divorcé deux fois, père de six fils et grand-père de deux petits-fils, c'est comme s'il venait de gagner à la loterie. Il y a quatre mois, il dormait dans des logements municipaux, mais aujourd'hui, il possède un grand chalet avec même un jardin et une piscine ! Ken Robinson a aménagé dans la maison le 17 juillet dernier. L'habitation n'avait pas été utilisée depuis plus d'un an, les voisins ont eu dû mal à croire qu'il était leur nouveau voisin, ils ont d'abord pensé qu'il était un squatteur...
Selon Yahoo! Finance, Ken Robinson a rusé pour obtenir cette maison de rêve. Il a utilisé une ancienne loi du Texas qui permet de résider dans une propriété abandonnée pour la maintenir en état et la protéger. L'Américain pourra occuper légalement la propriété pendant 10 ans. Pendant cette longue période, le véritable propriétaire des lieux peut essayer de lutter contre cette décision, mais à un haut prix. Mais Ken Robinson n'a pour l'instant pas à s'inquiéter d'une expulsion, car les propriétaires de la maison l'ont abandonnée quand leurs dettes se sont révélées impossibles à surmonter.
Cette astuce qui a permis à un sans-abri d'utiliser la crise du marché immobilier pour trouver une maison pour à peine quelques dollars a suscité de la curiosité chez quelques compagnies immobilières. Ces derniers lui ont offert un travail et lui ont même proposé de donner un séminaire à leurs employés pour 73 000 euros, selon le journal Dallas Observer. Cet homme est devenu célèbre et il reçoit maintenant au moins deux visites par jour.

Faites une croisière en Norvège en 5 minutes chrono!

La Norvège et ses fjords majestueux s'offrent à vous dans cette vidéo réalisée en time-lapse qui vous propose une petite virée accélérée sur les eaux glacées!
À bord du Norwegian Coastal Express, préparez-vous à effectuer une jolie traversée sur les eaux norvégiennes afin de relier Bergen à Kirkenes. Cette croisière qui dure en temps normal plus de deux jours a été compressée ici en un peu plus de cinq minutes grâce à une remarquable réalisation en time-lapse. Les 2600 kilomètres qui séparent les deux destinations sont ainsi effectués en un temps record tout en nous laissant profiter au maximum des paysages grandioses. De Bergen jusqu'à Kirkenes, la côte norvégienne dévoile aux voyageurs la richesse de son littoral, depuis ses fjords majestueux jusqu'à ses falaises en passant par ses archipels sauvages. Une côte qui attire de nombreux touristes en été notamment à cause du fameux soleil de minuit, mais aussi en hiver grâce à ses spectaculaires aurores boréales. Ce spectacle à la beauté intacte et sauvage nous est ainsi rendu dans toute sa splendeur grâce à ce court film qui ne retient que l'essentiel.


Blagounette !

Le curé d'une petite ville est mort. 
Il est remplacé par un jeune curé qui sort tout juste du séminaire.
C'est la première fois qu'il confesse.

Une petite fille entre dans le confessionnal.
- Mon père. J'ai pêché. J'ai volé des bonbons chez l'épicier.
- C'est très mal. Tu diras un pater et quatre Ave

C'est le tour d'un garçon.
- Mon père. J'ai pêché. J'ai mangé 10 barres chocolatées.
- C'est surtout grave pour ton poids. Tu diras un Pater.

Puis vint une jeune femme
- Mon père. J'ai pêché. J'ai fais une fellation à un homme.
- Mais c'est dégoutant !

Le curé est embêté car il ne sait pas quoi donner comme punition. Il ouvre le confessionnal et demande à un enfant de choeur.
- Dis-moi petit. L'ancien curé, il donnait combien pour une fellation ?
- Trois carambars

.

Attention où tu mets ton doigt !


Né en plein air, il est aujourd'hui sans nationalité


Quand on naît au-dessus des eaux internationales, de quelle nationalité est-on ? C'est dans cette situation pas banale que se retrouve aujourd'hui le petit Kevin, né la semaine dernière entre Manilles et les États-Unis.
Faudrait-il donner une nationalité particulière aux enfants apatrides ? La question sonne comme une blague et pourtant la question est tout à fait sérieuse. C'est dans une situation abracadabrantesque que se retrouve aujourd'hui le petit Kevin Raymar Francis Alamillo Domingo, né en pleine mer et à plusieurs milliers de mètres d'altitude. D'après la Fox San Francisco, sa mère, Mme Pinay Aida Alamillo, a embarqué à bord d'un vol des Philippine Airlines de Manille à San Francisco huit jours avant le terme de sa grossesse. Elle avait obtenu l'accord de son médecin suite à sa grossesse sans complications.
Mais tout ne s'est pas déroulé comme prévu puisque durant le vol, Mme Alamillo a commencé à ressentir les douleurs du travail. Son fils de 13 ans est allé donner l'alerte au personnel navigant et celui-ci a lancé un appel aux bonnes volontés et particulièrement à tout le personnel médical se trouvant à bord, avant de déplacer la femme de 41 ans dans un coin tranquille de la classe affaire. C'est là qu'aidée par le personnel de bord et de trois sages femmes se trouvant sur le vol, Mme Alamillo a donné naissance, au-dessus des eaux internationales, à un garçon en parfaite santé. Seulement aujourd'hui, personne ne sait quelle est la nationalité du petit Kevin.
Alors qu'elle était en train de s'installer aux États-Unis, la famille espérait que l'enfant naîtrait là bas afin qu'il ait automatiquement la nationalité. La mère a d'ailleurs donné le nom de "Francis" à l'enfant pour "San Francisco", la ville dans laquelle l'avion devait atterrir. "Je ne pensais pas avoir mon bébé ici... c'est juste arrivé", a-t-elle déclaré au micro de la NBC Bay Area. Pour la plupart des experts, parce que l'enfant est né en plein océan, l'enfant devrait recevoir la nationalité du pays d'origine de ses parents, soit des Philippines. Une opinion que partage Jennifer Vaughn du Centre des Études de l'Immigration : "Si l'enfant est né au dessus de l'océan, il est généralement considéré comme un citoyen du pays dont les parents sont citoyens".

Chercher l'erreur !


A 34 ans et 16 enfants, il devient le père le plus stupide de Grande-Bretagne


Un homme sans emploi a été désigné comme "le père le plus stupide d'Angleterre". Il a déjà 16 enfants et un autre va naître prochainement...
Jamie Cumming, 34 ans et originaire de Dundee, qui vit sans revenu, a 16 enfants de 14 femmes différentes... et deux autres sont en route. Il vient d'être désigné comme "le père le plus stupide d'Angleterre". Récemment, son ex de 19 ans a donné naissance à son dernier enfant, un fils, il y a tout juste deux semaines. Son actuelle petite amie, 19 ans également, a donné naissance à un autre fils la nuit dernière. Une fille de 17 ans attend son 17e enfant pour la fin de l'année... Une liste qui ne cesse de s'allonger au désespoir de la mère de Jamie Cumming, Lorraine. "Il faut qu'il prenne ses responsabilités. Il cause des problèmes et je ne veux plus rien à voir à faire avec lui" a-t-elle déclaré la nuit dernière au Daily Mail.
16 enfants en 16 ans
Tout a commencé il y a quelques années quand son fils lui a déclaré, à elle et à son mari Harry qu'il allait devenir père, à seulement 17 ans. Sa petite-amie, Kelly Dulley, a donné naissance à une petite fille en févier 1995 et tout le monde pensait que le couple allait se marier. Mais peu de temps après la naissance de l'enfant, Jamie Cumming entamait une relation avec la cousine de Kelly... Ils sont restés ensemble dix ans, mais ne sont pas parvenus pas à avoir de bébé malgré un traitement de fertilité. Pendant cette période, Jamie a engendré un autre enfant, son premier fils, en 1997. Depuis, la mère de celui-ci a déménagé en France et ni Jamie ni sa famille ne les ont revus.
Un enfant en Australie !
Autour de la même date, une autre fille tombe enceinte de Jamie, une amie de la cousine de Kelly. Et la série continue... En novembre 1998, il est père d'un autre enfant après une nuit avec la fille de ses voisins et moins de trois ans après, en juillet 2001, il devient père une nouvelle fois. Quatorze mois plus tard, son 6ème enfant, un petit garçon, vient au monde et cette fois Jamie donne un peu d'argent à la mère de l'enfant... sans en donner aux mamans de ses autres enfants. Quelques mois plus tard, un autre fils suit, puis un autre en 2002, le 8ème. En 2004, Jamie entame une nouvelle relation avec une femme avec qui il aura trois enfants, un de 7 ans, un de 2 ans et un bébé de 13 mois. Le 10ème enfant de Jamie naît en décembre 2007 suivi par son 11ème frère cinq mois plus tard. Le père, qui a par ailleurs cinq frères et soeurs, est même parvenu à avoir un enfant qui habite en Australie avec une femme qu'il a rencontré puis est repartie dans son pays après avoir donné naissance...
Un père absent
Sa mère, Lorraine, rentre en contact régulièrement avec ses 16 petits-enfants et les voit souvent avec les grands-parents maternels. Mais elle se sent humiliée parce que son fils refuse d'élever aussi bien que de subvenir aux besoins de ses propres enfants. Il passe souvent le jour de Noël avec chacune des filles qu'il a connu et même, parfois, dépense largement son argent en cadeaux - plutôt qu'en vêtements ou nourriture. Ses connaissances lui ont demandé d'arrêter d'avoir des enfants, mais ils pensent que cela est devenu une vraie addiction...

Il anime les murs d'un aéroport grâce à ses graffitis


David Choe a dessiné sur les murs de Denver aux États-Unis. Des graffitis redonnant vie aux pâles façades de la ville.
Les murs de Denver, aux États-Unis, n'ont jamais été aussi vivants. David Choe y est pour beaucoup! Cet artiste de rue de 35 ans né à Los Angeles est sans domicile fixe. Entendez par là qu'il erre sur la planète et parcourt le monde pour mettre en oeuvre ses qualités artistiques. Peu importe le support, il dessinera tout et n'importe quoi. Ayant remporté plusieurs récompenses artistiques, on peut apercevoir son travail sur des bandes dessinées, des magazines, des livres, des t-shirts, des affiches publicitaires, des chaussures, etc. D'ailleurs sa liste de clientèle est assez conséquente. On peut y découvrir des marques ou des entreprises telles que EA, Playstation Magazine, CBS Television, Levi's, Marvel Comics, BMG Entertainment, IBM, Toyota, et la liste est encore longue!
La ville de Denver a donc fait appel à cet artiste urbain pour revigorer les rues jouxtant le Denver International Airport relaie le site internet de My Modern Metropolis. Dans le cadre du programme Art & Culture, David Choe s'est donc employé à la tâche avec un grand plaisir. Et cela se ressent sur le résultat. Des créations aussi loufoques que colorées en grandeur nature (7 mètres de hauteur sur 2 mètres de large) qu'il a imaginé avec d'autres artistes: DVS-1 et Joseph To. Créees sur quatre panneaux, ces peintures murales ont été données au Centre Culturel de Denver: Arts & Venue Denver. David Choe considère le graffiti comme un moyen de s'évader et d'avoir une relation intime avec la rue. Son rêve?  Illustrer la Bible et peindre entièrement la Grande Muraille de Chine.

Politico humour !


Cet homme a fait une chute libre de 31 km à une vitesse proche du mur du son


A la fin des années 50, Joe Kittinger a effectué quelque chose d'unique: un saut en chute libre à 31 km d'altitude. Cette réalisation n'a jamais trouvé d'égal.
A la fin des années 1950, une chose d'unique au monde a été réalisée. Un saut en chute libre à 31 km d'altitude. Une hauteur jamais égalée. Né en 1928 en Floride (Etats-Unis), Joseph William Kittinger est assigné en 1957 aux Aerospace Medical Research Laboratories. C'est à des fins scientifiques que ce saut a été réalisé, relaie le site internet La Boîte Verte
En plaçant cette "expérience" dans son contexte, on constate qu'au début de la Guerre Froide les avions commencent à supporter de plus en plus la haute altitude. Ainsi l'USAF (United States Aire Force), la branche aérienne des forces armées des États-Unis veut savoir si un pilote éjecté à haute altitude peut survivre. C'est dans ces circonstances que le "Project Excelsior" a vu le jour. Crée sous le commandement de Kittinger lui-même, ce projet met en place trois sauts à haute altitude à partir de ballons. La vidéo nous montre le troisième saut.
Au total, il a fallu 1h30 pour que le ballon atteigne les 31 km d'altitude. Joe Kittinger a atteint une vitesse approchant le mur du son. Effectivement, les radars ont affiché une vitesse de 994 km/h en sachant que le mur du son est un phénomène physique aérodynamique atteint à la vitesse au moins égale de 1 224 km/h (équivalent à la vitesse du son). Cette célérité n'a jamais été égalée par un humain sans propulsion. Le commandant du "Project Excelsior" a ouvert son parachute après 4 minutes et 36 secondes de chute libre à un peu plus de 5 km de la surface de la Terre. Il atterrit dans le désert du Nouveau Mexique neuf minutes plus tard.
Pour la petite anecdote, lors de la montée du ballon, un petit trou s'est créé dans un de ses gants. A une température de -70°C, il a ressenti une très forte douleur due à la basse pression de l'air. De peur que le saut soit annulé, il n'a rien signalé au centre de contrôle... 

Italie: il survit à un arrêt cardiaque... parce qu'il a deux coeurs


Un homme de 71 ans a été hospitalisé il y a deux ans pour cause de souffrances cardiovasculaires. Les médecins ont alors mis en place un traitement pour apaiser ses troubles. Après un arrêt cardiaque, les professionnels ont fait un diagnostic inattendu: le malade a deux cœurs! 
Il y a deux ans, en Italie, un homme est hospitalisé suite à un trouble cardiaque. Le souffle court, d'abondantes suées, une faible pression sanguine sont les symptômes typiques de problèmes cardiovasculaires. Seulement, les médecins ont fait une incroyable découverte. L'homme n'est pas comme n'importe quel patient atteint de crise cardiaque. Il a deux cœurs!
Avoir deux cœurs, c'est possible?
Mais comment est-ce possible? L'homme, âgé de 71 ans, a subi, il y a sept ans, une transplantation cardiaque hétérotopique. Selon le journal officiel de l'ACEP (American College of Emergency Physicians) intitulé The Annals of Emergency Medicine, cette opération consiste à soulager l'organe défectueux en le "jumelant" avec l'organe du donneur. Le Dr David Friedman explique qu'avec cette opération "les malades cardiaques ont une chance d'améliorer et de récupérer les fonctionnalités de leur cœur d'origine". Il ajoute que "si le cœur du donneur ne fonctionne plus, il peut être retiré, laissant la place complète au cœur d'origine".
"Jamais rien vu de semblable"
Mais cette procédure a connu une complication pour le patient en question: le rythme des deux cœurs était indépendants l'un de l'autre. Les médecins ont alors tenté de corriger ce problème grâce à un traitement. Seulement, cela n'a pas empêché l'arrêt des battements des organes déclenchant une phase d'inconscience du patient. Ce dernier a été immédiatement ramené à la vie grâce au défibrillateur.
Les médecins décrivent cela comme le diagnostic médical le plus bizarre de ces derniers temps. Le Dr Giacomo Mugnai déclare dans un courriel à MSNBC : "Nous n'avons jamais rien vu de semblable". Les docteurs américains ont eu connaissance de cette singularité médicale. Le Dr David Friedman s'étonne de n'avoir "jamais vu un double cœur" et définit cela comme une "incroyable" particularité. Il faut dire que ce genre de transplantation n'est plus effectué aujourd'hui. En effet, de petits appareils électroniques remplacent actuellement le deuxième coeur. Mais il y a dix ans, ces dispositifs d'assistance ventriculaire étaient vraiment trop coûteux.

Il échoue 92 fois à l'examen de conduite !


En Angleterre, un homme tente désespérément d'obtenir son permis de conduire. Une preuve de ténacité car il a déjà échoué...92 fois!
A Leicester, dans le comté du Leicestershire au Royaume-Uni, un homme essaie d'obtenir son permis de conduire mais sans succès. A 28 ans, cet Anglais fait preuve de pugnacité car il en est déjà à sa 92e tentative, relaie le site internet du Telegraph. Une détermination qui lui a tout de même coûté 2 852 livres sterling (soit environ 3 400 euros)! A savoir que chaque examen vaut 75 livres sterling (soit 90 euros).
Sans avoir montré ses capacités de conduite, l'homme reste bloqué au test théorique. Un examen auquel il faut répondre à des questions à choix multiples. Mais Outre-Manche, le test théorique comprend aussi une épreuve de perception du danger. Les candidats doivent alors repérer les risques de la route sur une vidéo. 
Mais cet originaire du pays sur lequel le soleil ne se couche jamais n'est pas unique en son genre. La Driving Standards Agency affirme qu'un autre homme de 33 ans a échoué à l'examen de conduite 22 fois avant de l'obtenir. Coïncidence, les deux hommes viennent de Leicester! 

Coup de froid !

La neige est tombée si brutalement sur le petit village de Jenisberg, près de Davos, en Suisse, que son église est demeurée inaccessible pendant plusieurs jours. Seuls quelques skieurs ont pu s'y rendre avant le passage du chasse-neige. (Arno Balzarini/AP/SIPA)