Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

samedi 4 février 2012

Voue ne le saviez pas ? Et bien maintenant vous le savez !


La plus longue piste de ski alpin balisée du monde est située à l'Alpe d'Huez et fait 16 km de descente. Elle s'appelle la Sarenne.

Oups ! Je n'arrive pas à me contrôler !

- Et ça te fait rigoler toi... !

Politico humour !


Blagounette : Du tact !

Mr Dugenou fait son service dans un régiment d'infanterie. 

Sa soeur vient de mourir dans un accident de voiture, mais il ne le sait pas encore. Son Colonel l'apprend via la brigade de Gendarmerie et fait appeler l'adjudant de 
semaine : 
- Adjudant Lafleur ! 
- A vos ordres mon Colonel ! 
- Dites-moi, Lafleur, la soeur de Dugenou est décédée ce matin. Je vous ai fait 
appeler pour que vous lui annonciez la nouvelle avec tact. Dugenou est un garçon sensible, et vous saurez le ménager. 

Lafleur sort du bureau du Colonel et fait sonner le rassemblement. 

Une fois devant la compagnie rassemblée, il vocifère : 
- Les ceusses dont la soeur est morte, un pas en avant ! 

Personne ne bouge. 

- Dugenou ! Vous m'frez quinze jours de trou pour non obéissance aux ordres.

Prix de l'humour politique : Découvrez les nommés


Le jury du "Prix Press Club, humour et politique" vient d'établir une première liste de nominés afin de récompenser la phrase la plus drôle de l'année prononcée par une personnalité politique. Voici les perles qui ont été retenues.
L'édition de 2012 du prix de l'humourpolitique sera certainement un grand cru. Le choix a dû être cornélien pour le jury du "Prix press club" pour dresser une liste de nominés au regard des perles verbales prononcées par les personnalités politiques tout au long de l'année. Premier constat, l'UMP est majoritaire dans ce "scrutin". D'abord Chantal Jouanno qui déclarait "La droite à Paris, c'est la guerre des boutons avec bazookas" ou bien Thierry Mariani qui avait ironisé sur le fait que "il est plus facile de pacifier la Libye que l'UMP." On peut également citer dans le même camp Christian Jacob avec cette phrase : "Le socialisme, c'est vraiment une île au milieu des terres". Jean-Claude Van Damme n'aurait pas fait mieux.
Du côté des centristes, c'est la déclaration d'Hervé Morin qui a été retenue avec cette citation : "0% pour un fromage, c'est bon pour la santé mais pas pour un sondage présidentiel". Enfin, la gauche tire également son épingle du jeu en la personne de Ségolène Royal qui n'en est pas à son premier coup d'éclat sur ce point. Sauf que cette fois-ci, sa phrase à propos du PS prononcée lors des primaires et empreinte de machisme est plutôt surprenante : "Ce n'est pas plus mal que ce soit une femme qui soit élue pour faire le ménage."
Rappelons que le vainqueur de l'édition 2011 est l'ancien ministre socialiste Laurent Fabius avec la déclaration suivante :  "Mitterrand est aujourd'hui adulé, mais il a été l'homme le plus détesté de France. Ce qui laisse pas mal d'espoir pour beaucoup d'entre nous".

Ces publicités anti-tabac pourraient-elles vraiment vous donner envie d’arrêter de fumer?


Destinées à donner envie d’arrêter de fumer aux consommateurs de tabac, ces publicités très créatives font ici preuve de beaucoup d’imagination pour tenter de vous faire décrocher! Alors convaincu ou pas?
Fumer c’est mauvais pour la santé. Ça tout le monde le sait. Seulement voilà, le dire c’est bien, le signifier par une publicité dotée d'un message fort et impactant c’est mieux. Voilà exactement ce à quoi s’emploient ces publicités très créatives qui tentent ici par tout les moyens de nous faire décrocher de la cigarette en imaginant illustrer ses méfaits par des visuels chocs. Avec d'ailleurs plus ou moins de succès, il faut le dire.
Répertoriées par le site Boredpanda.com, ces vingt publicités anti-tabac imaginées par diverses associations et ligues sont avant tout là pour créer chez celui qui les regarde un sentiment de malaise destiné à le faire s’interroger sur sa propre consommation de cigarettes. S’il reste évident que les mentalités ne changent pas du jour au lendemain avec un message publicitaire tout aussi persuasif soit-il, il n’empêche qu’insidieusement ce même message peut à la longue faire son œuvre à force d’être martelé à plusieurs reprises. À vous de juger à présent si devant ce panel de publicités chocs vous serez convaincu à votre tour des méfaits du tabac et de la nécessité d’en décrocher un de ces jours!

Un contrôleur aérien crée la panique en oubliant de se rendre à son travail


Le 9 janvier dernier, à Tirupati en Inde, un contrôleur aérien a fait la grasse matinée tandis que les pilotes de deux avions en plein vol attendaient ses consignes.
Il était 7 heures du matin lorsque qu’un premier avion en phase d’atterrissage a contacté la tour de contrôle de l’aéroport de Tirupati enInde pour demander l’autorisation de se poser, déclare Daily Mail. Aucune réponse. La panique a alors envahi les deux pilotes livrés à eux-mêmes. Un deuxième avion en phase d’atterrissage s’est ensuite rajouté à l’affolement général 40 minutes après le début de la crise. 
En réalité, aucun contrôleur aérien n’était présent dans la tour pour guider les pilotes. Finalement, après un grand moment d’agitation, le manager du trafic du nom de Janardhan a été contacté à son domicile. Peu de solutions s’offraient à lui pour régler ce catastrophique problème. Il a alors appelé les pompiers en urgence. Un des soldats du feu de la caserne la plus proche est donc arrivé en secours face à cette situation inédite, prenant les rennes de la tour de contrôle. Le sauveteur en question, Monsieur Basha, a suivi les indications du manager par conversation téléphonique interposée afin de mener à bien l’atterrissage du premier appareil. Le manager, arrivé à toute hâte pour l’atterrissage du deuxième avion, a ensuite pris les choses en main. 
Une enquête est en cours pour déterminer quel a été le problème d’organisation de la compagnie. Apparemment, le contrôleur aérien qui était responsable des deux atterrissages avait juste "oublié" de se rendre à son poste, faisant gracieusement la grasse matinée durant tout ce tumulte.

Les animaux amoureux !

Des poissons tropicaux s'embrassent dans une boutique de Shanghai, en Chine. Cette espèce de poisson s'appelle "Gourami embrasseur".

Des pavillons perchés sur les toits: le HLM innove près de Paris

Jean-Pierre Marx va perdre quelques m2 mais il va prendre de la hauteur: quittant sa barre HLM promise à la démolition, ce chauffeur routier va bientôt emménager avec sa famille dans un pavillon flambant neuf perché sur un toit, à 25 m de haut.

"C'est sûr qu'au début, quand on voit ça, ça fait un peu bizarre mais en visitant, j'ai eu un coup de coeur. C'est comme une maison à la campagne", glisse-t-il en songeant aux futurs barbecues sur sa terrasse, nichée au coeur de la cité des Mordacs de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).
Des pavillons sur les toits ? L'idée a germé dans l'esprit fantasque de l'achitecte Edouard François, choisi par le bailleur Paris-Habitat pour concevoir 114 logements sociaux neufs et redynamiser ce grand ensemble de béton grisâtre tout droit sorti des années 60.
"Il y a un peu d'humour mais je voulais surtout qu'en voyant ça, les gens se disent +waouh! C'est là que je veux habiter!+", explique à l'AFP cet architecte, notamment connu pour sa "Tower-Flower", un immeuble dans le nord de Paris entièrement ceint de bambous en pots.
A Champigny, Edouard François a voulu réaliser "un collage urbain" empilant les différents types d'habitats de la ville: les maisons anciennes forment une première strate sur laquelle se pose un échantillon de barres HLM, le tout surplombé par six pavillons modernes dont certaines extrémités sont suspendues dans le vide. "On voulait que tous les éléments qui composent cette ville se parlent, qu'il y ait une liaison entre l'hypercollectif des barres HLM et l'hyperindividuel des pavillons", théorise l'architecte.
Une structure en bambou grimpe tout le long de l'édifice, chauffé par la géothermie et bénéficiant des techniques de pointe d'isolation thermique. Des commerces ont par ailleurs fleuri au pied de ces deux "îlots" d'immeuble qui doivent être livrés en février et avril après deux années de travaux. "Ca n'a pas été toujours facile à construire. On a failli revoir les plans mais on avait déjà travaillé avec cet architecte et on savait que c'était du sérieux. Et pour nous, c'était un vrai challenge", témoigne Eric Plisson, directeur du chantier mené par l'entreprise Léon Grosse.
Chez Paris-Habitat, maître d'ouvrage, on concède que les travaux d'un coût total d'environ 19 millions d'euros n'ont pas toujours été "évidents" mais on revendique le droit à l'innovation.
"Dans le logement social, on est davantage prêt à prendre des risques que dans le parc privé. On ne cherche pas à avoir une marge de rentabilité et on sait que les logements n'ont pas vocation à être revendus. On a donc intérêt à ce que ça dure dans le temps", assure une porte-parole du bailleur. La maquette, exposée un temps dans un centre commercial dans la ville, a, semble-t-il, recueilli l'assentiment de la "vox populi" même si l'étonnement se lit encore sur le visage des passants à la vue des ces pavillons haut perchés.
"Certains de mes confrères m'ont dit: +je crois que ça n'est plus de l'architecture+", sourit M. François. L'architecte a au moins un ardent partisan. "C'est très, très bien fait et ça ne ressemble pas du tout à un HLM", assure le futur locataire, M. Marx, qui parle en connaisseur, après avoir vécu vingt ans dans la barre voisine vouée à la démolition. "Ca va changer la vie", dit-il. Sans, a priori, changer son loyer de 500 euros.

Sur un nuage !

Enfin une bonne nouvelle pour l'industrie française ! Au terme d'une compétition féroce, qui lui avait déjà permis d'éliminer en avril ses concurrents américains, russe et suédois, le Rafale, du groupe Dassault Aviation* a été sélectionné par l'Inde, mardi dernier, pour participer à la dernière étape – dite de «négociations exclusives» – d'un contrat colossal de plus de 12 milliards de dollars, correspondant à l'achat de 126 de ces appareils. «C'est un signal de confiance pour toute l'économie française», a déclaré Nicolas Sarkozy tandis que François Fillon saluait, devant les députés, «une très bonne nouvelle pour la France». 
* Le groupe Dassault est propriétaire du Figaro. Alain Ernoult

Instant magique !

Photoshop ou pas Photoshop ? La question mérite d'être posée tant soudain tout semble parfait dans cette image. L'arc-en-ciel tout d'abord, parfaitement posé entre la rive de cette île de rêve et le rouleau que le surfeur vient de traverser. La lumière aussi, douce, rasante et mûre. Et, bien sûr, la figure réussie par le sportif Christian Redongo, toujours si délicate et risquée. Il ne manque plus que l'aileron d'un requin fendant la surface pour dramatiser encore plus la scène. Et pourtant, tout est vrai. Cette magnifique image du photographe Zak Noyle, 26 ans, capturée à Tahiti près de Teahupoo, a même été primée par Surfer Magazine. Un incroyable moment de chance qui n'arrive qu'une fois dans la vie d'un surfeur comme dans cette d'un photographe. Noyle Frame / Barcroft Media / Abaca