Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

mercredi 15 février 2012

Une table de billard du Tiers-Monde

Sur cette photo, on peut observer une table de billard tout à fait ingénieuse faite avec les moyens du bord. Comme quoi ce n’est pas parce que les ressources sont limitées qu’on doit limiter notre divertissement. Un peu de créativité et le tour est joué !

Une nouvelle que l'on n'attendait pas ..................!!

Sarkozy va rentrer dans la reine, l'arène ce soir...........!!?

Il a montré ses fesses à Elizabeth II et se dit prêt à recommencer


Un Australien devra payer une amende de plus de 600 euros pour avoir montré ses fesses à la reine d'Angleterre lors de sa visite en octobre dernier, mais il a prévenu mardi qu'il recommencerait.
Liam Warriner, 22 ans, barman à Sydney, était poursuivi pour trouble à l'ordre public, lors de la visite d'Elizabeth II en Australie à l'automne 2011. Il a comparu devant le tribunal de Brisbane (ouest) et plaidé coupable.
La cour lui a infligé mardi une amende de 750 dollars australiens (609 euros).
Lorsque le cortège royal d'Elizabeth II traversait la ville de Brisbane, capitale de l'Etat du Queensland, Liam Warriner a baissé son pantalon et couru une cinquantaine de mètres à hauteur des motards de l'escorte, avec un drapeau australien fiché entre les fesses, selon l'agence Australian Associated Press.
Il a expliqué à la police que son geste était une protestation politique pour montrer son mépris envers la monarque et les élites, a-t-il été dit au juge lors du procès.
A la sortie du tribunal, le jeune homme a affirmé qu'il recommencerait lors de visites de hauts dignitaires. "A tous ceux qui se croient importants ou croient appartenir à l'élite, je montrerai mes fesses avec joie!", a-t-il lancé.
La visite de dix jours en Australie de la reine d'Angleterre, chef d'Etat de cette ancienne colonie britannique, avait attiré les foules. Mais le débat sur l'instauration d'une République revient régulièrement dans l'actualité, les anti-monarchistes estimant que le basculement pourrait se faire après le décès d'Elizabeth.

Belgique: une école primaire punit ses élèves s'ils parlent français


Une école primaire néerlandophone à Jette, une commune de la banlieue de Bruxelles, a été épinglée mardi par les médias belges pour un nouveau règlement linguistique qui prévoit des heures de "colle" pour les élèves surpris en train de parler le français dans la cour de récréation.
Les enfants doivent s'exprimer uniquement en néerlandais au collège Saint-Pierre de Jette. S'ils sont surpris à trois reprises en train de parler français dans la cour de récréation, ils seront collés et devront assister à un cours de langue, rapporte la chaîne de télévision vtm.
"C'est pas juste", juge un parent d'élève interrogé par la chaîne, en s'interrogeant sur le bien-fondé de la mesure.
"Nous ne le voyons pas comme une punition", mais plutôt comme une façon d'encourager les élèves à parler le néerlandais, se défend la directrice de l'établissement, Veronique Vanhercke au micro de vtm.
La Belgique est empêtrée depuis plusieurs années dans une querelle linguistique entre ses communautés wallone (francophone) et flamande (néerlandophone), querelle qui a provoqué une grave crise politique que le nouveau Premier ministre Elio di Rupo s'efforce de résoudre depuis son entrée en fonction en décembre.

Une affiche d'Underworld 4 censurée sur les bus de Marseille


Les affiches d'Underworld 4 montrant Kate Beckinsale avec des armes à feu à la main ne seront pas placardées sur les flancs des bus de la ville de Marseille. La faute à un contexte de violence qui règne actuellement dans la cité phocéenne.
Underworld 4 sort ce mercredi en salles mais ce film subit déjà une censure pour sa promotion. A Marseille, la Régie des transports (RTM) a décidé de ne pas placarder, sur les flancs des bus, les affiches de cette production montrant Kate Beckinsale en train de brandir deux armes à feu en direction des passants.
Relayée par La Provence, le porte-parole de la RTM justifie son choix : "Nous ne sommes pas des censeurs, mais nous avons estimé qu'il n'est pas nécessaire de rajouter une couche d'agressivité en ce moment à Marseille. C'est notre droit et notre responsabilité. Certains disent que ce visuel a été accepté dans d'autres villes comme Paris. Mais ce n'est pas parce que c'est une campagne nationale qu'elle ne peut pas être ressentie différemment selon les endroits. À Marseille, nous avons jugé que ce n'est pas opportun de brandir des armes sur tous les bus." Ce porte-parole fait référence aux assassinats commis avec des armes de guerre, au cours des derniers mois, dans la capitale provençale. Mais la RTM ne manque pas aussi de souligner que cette "censure" n'est pas complète et qu'elle a validé d'autres affiches du film, dont l'une où l'on voit une arme.
Une explication qui n'a sans doute pas convaincu la société SND qui distribue le film. Elle a notamment interrogé sur sa page Facebook, le 1er février, les cinéphiles intéressés par cette affaire de censure. Ces derniers n'ont pas tardé à montrer leur incompréhension quant à la décision de la RTM et ont publié plusieurs commentaires critiques vis-à-vis de cette interdiction.

Une scène de sexe passionnée dans une publicité crée la polémique


La marque de cosmétiques naturels REN sort une publicité qui peut paraître choquante. Elle met en scène un couple torride couchant ensemble.
Une publicité récente pour une marque de cosmétiques naturels du nom de REN fait débat. Elle met en scène durant près de deux minutes un couple faisant l’amour avec passion dans un sublime fjord. Outre cette scène torride pouvant choquer le public, la publicité d’ailleurs interdite aux moins de 18 ans pose une question transcendante au monde des médias : Est-il moral de recourir aux scènes de sexe pour faire vendre ? Ici, pour certains, il n’y aucun rapport entre le secteur d’activité de la marque et l’aspect érotique du spot...
D’un autre côté, l’annonceur de produits biologiques pour la peau, né il y a plus de dix à Londres, joue grâce à ce spot sur l’identité de sa marque. La scène d’amour est pure, simple et intense au beau milieu d’un paysage naturel. Cela renvoie aux plaisirs simples de la vie qui se retrouvent dans la pureté des produits REN ne contenant aucune substance industrielle rajoutée. À la fin de la pub, le slogan "Clear skincare" est d'ailleurs arboré, révélant l'aspect sain des produits de la marque.
Découvrez le spot publicitaire en cliquant ci-dessous : 
Attention, cette vidéo peut choquer les personnes sensibles en raison de scènes de nudité. 

Il dévoile le secret des publicités avant/après


Il ne faut que quelques heures à Furious Pete pour passer d'un ventre bedonnant à un corps entièrement musclé. Il a publié une vidéo dans laquelle il dévoile les secrets des publicitaires qui nous trompent dans les spots de musculation avant/après.
Furious Pete, de son vrai nom Peter Czerwinski, frappe un grand coup en dévoilant les secrets des publicités de musculation avant/après qui étaient jusque là très bien gardés. Bien que très utile, Photoshop n'est pas l'arme la plus redoutable pour réaliser ce type de publicité. Lorsque cela concerne la musculation, les publicitaires usent simplement des caractéristiques du corps humains.
Quelques séances de sport intensifs permettent au modèle de faire ressortir ses muscles. Après une séance d'UV et une bonne dose d'huile sur le corps, il affiche alors un corps musclé à souhait. Pour réaliser la photo de la personne en surpoids, il suffit au même modèle de se laisser aller quelques heures seulement en mangeant tout ce qu'il y a de plus gras et de plus calorique. Il lui sera donc facile de cacher ses tablettes durant quelques instants puisqu'il affichera un ventre bedonnant.
On savait que les publicités pouvaient être mensongères, mais on ne se doutait pas que les commerciaux pouvaient aller aussi loin dans la tromperie. Furious Pete va se faire pas mal d'ennemis dans le milieu, mais il a au moins pour mérite de nous mettre en garde contre ces photos fantaisistes, preuve à l'appui.
Découvrez la vidéo en cliquant ci-dessous:

La planète Mars a fêté la Saint Valentin!


La NASA a diffusé des clichés étonnants du sol de Mars, un petit clin d’œil à la journée de la Saint Valentin.
Les derniers clichés du sol de la planète Mars sont arrivés à point pour la Saint Valentin. On peut y découvrir des cœurs taillés sur la roche martienne. EnjoySpace en a répertorié dix sur leur site internet. Les photographies ont été prises par la sonde Mars Global Surveyor, issue de la mission conjointe de la NASA et du Jet Propulsion Laboratory, destinée à cartographier la planète Mars.
Utilisés chaque année par la NASA en guise de clin d’œil pour la fête des amoureux, ces cœurs sont de véritables compilations géologiques du sol de la quatrième planète de notre système solaire. Est-ce une raison de plus pour croire à la présence d'une vie sur l'astre avec des Martiens s'offrant des bouquets de fleurs?

Un site annonce la fin de Facebook pour le 15 mars


Un journal en ligne américain a colporté une rumeur sur la toile, affirmant que le réseau Facebook allait fermer le 15 mars prochain.
Une rumeur peut prendre des proportions considérables, surtout si elle est diffusée par un journal américain online… Depuis le 11 janvier, Mark Zuckerberg en a fait l’amère expérience. En effet, leWeekly World News a écrit un papier annonçant la fermeture de Facebook prévue pour le 15 mars prochain. Dès lors, l’annonce a été lue et reprise par des milliers de personnes, essentiellement par des anglophones, comme l'explique01.net.
L’article rédigé par le site humoristique est pourtant absurde. L’auteur prétend avoir rencontré le célèbre fondateur du réseau social dans une conférence de presse et lui attribue des citations aberrantes, comme lorsqu’il explique pourquoi il veut clôturer sa communauté interactive : "Facebook est devenu hors de contrôle et le stress provoqué par le management de mon entreprise a ruiné ma vie. J’ai besoin de mettre à point final à toute cette folie". Un utilisateur aurait alors réagit avec aplomb à cette nouvelle : "Je passais dix heures par jour sur Facebook, que vais-je faire de tout ce temps libre ?".
Les journalistes ont poussé le vice jusqu’à mettre en ligne une pétition contre la décision de Mark Zuckerberg et de ses collaborateurs. Le comble est qu’elle a été signée par 63 000 personnes ! Autant d’internautes bernés révèle l’immense crédulité des gens et laisse même perplexe… D’autant plus que le Weekly World News est la réplique du journal français Infos du Monde, publiant volontairement des nouvelles imaginaires et décalées. Une histoire, donc, qui apprendra aux internautes de vérifier leurs sources avant d’alimenter les nouvelles formes virtuelles des "bruits de couloir".