Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

samedi 18 février 2012

Ce plongeur se brosse les dents avec des poissons


Dans la mer Rouge, ce plongeur a trouvé des poissons prêts à lui brosser les dents gratuitement. Il n'a qu'à enlever son masque à oxygène pour que les poissons s’affairent dans sa bouche à la recherche de reste de nourriture.
Le plongeur Michael nous a montré dans une de ses vidéos que les poissons pouvaient également être de très bons brosseurs de dents. En effet, à Dahab en Égypte, il a laissé une paire de poissons s'occuper de ses dents.
Ce plongeur n'est pas le premier à tenter cette expérience, d'autres s'y sont déjà essayés dans la mer Rouge où semblent se cacher ces poissons dentistes. Ils se promènent dans la bouche grande ouverte du plongeur à la recherche de restes de nourriture. Ils n'ont donc pas peur d'être avalés tout cru par les humains.
Le plus étonnant dans cette scène, c'est que ces poissons donnent l'impression d'être très appliqués dans la réalisation de leur tâche. Si, pour le plongeur, c'est le moment de se débarrasser de quelques impuretés buccales, pour ces poissons, il s'agit là d'un véritable repas. Pour ne pas manquer d'air, le plongeur doit très vite remettre son masque. A présent, reste à savoir si après chaque repas il plonge dans la mer Rouge pour ses brossages quotidien.
Découvrez la vidéo de ces poissons brosseurs de dents en cliquant ci-dessous:

Quand la publicité se fait sexy !


La publicité fait très souvent référence au sexe pour vendre. Drôles, imaginatifs ou parfois sans détour, découvrez comment certains messages publicitaires s’y prennent pour s’adresser à nous de manière coquine et sexy.
Le sexe fait vendre et  les annonceurs ne l’ont que trop bien compris, faisant appel dès qu’ils le peuvent à des images érotiques et sexy pour délivrer leurs messages publicitaires. En effet, difficile pour un communicant de se passer de cet artifice compris par tous et donc susceptible de faire mouche à tous les coups. Ainsi, Volvose sert, dans l’une de ses publicités print, du frein à main pour signifier de manière très subtile… un pénis.
Montrant une selle de vélo pourvue d’une culotte en dentelle ou encore un homme affublé tout à coup d’une bien curieuse moustache, toutes ces publicités ont en commun le fait d’être originale et de faire preuve d’un humour sans retenue. À travers une intéressante série de publicités sélectionnées pour leur humour, leur singularité et/ou leur pertinence, découvrez comment publicité print et images coquines cohabitent pour le meilleur!
 

 

 

 

 

On peut tout faire en chocolat... !

Chocolat Sneakers Nike

Couteau suisse en chocolat

Crayons de chocolat

Trousse d'outils en chocolat






Vous ne le saviez pas ?.. maintenant vous le savez !

C'est Napoléon 1er en 1804 qui rendit obligatoire de circuler à droite de la chaussée. Initialement, les Romains roulaient à gauche !

Le "cocu du Médoc" frappe à nouveau pour la Saint-Valentin


À première vue, le document fleure bon la réclame pour la fête des amoureux. Dans l'en-tête figure la mention « Spécial Saint-Valentin »… Puis les choses se gâtent. «J'ai passé Noël seul pour la première fois de ma vie. Je vais aussi passer la Saint-Valentin seul. »
C'est le deuxième tract du genre rédigé par Jean-Luc.Souvenez-vous, en début d'année, ce quinquagénaire médocain était venu manifester son désarroi sentimental sur la place publique, à Marennes. Plein d'amertume, il n'avait pas choisi la cité ostréicole pour les prétendues vertus aphrodisiaques du mollusque, mais parce que l'amant de sa femme y habite.
La Saint-Valentin est venue raviver sa plaie. Ainsi n'a-t-il pas résisté à la tentation de décocher une nouvelle flèche, sans rapport avec Cupidon. L'homme est plutôt du genre coriace…
« Cette fois, je n'ai rien distribué devant le supermarché. Et je n'ai pas rempli un maximum de boîtes à lettres. J'ai posté un nouveau tract, mais en ciblant les destinataires. » Et les heureux élus sont la mairie de Marennes, ainsi que l'amant, des membres de sa famille et tous ses confrères de Bourcefranc et Marennes.
Jean-Luc a choisi d'exercer son pouvoir de nuisance, qu'il juge légitime « au vu de ce [qu'il] a enduré ».
Reste qu'il n'est pas la seule âme en peine. Ainsi sa femme, qui tirait la sonnette d'alarme avant la Saint-Valentin : « Il est prêt à recommencer, à m'humilier avec un nouveau torchon alors que mon objectif est de trouver le bonheur, enfin. Je n'ai pas besoin de soutien, sinon celui de ma famille qui me pardonne et me comprend. »

Bloqué dans sa voiture sous la neige pendant deux mois


En Suède, un homme a été secouru et sorti de sa voiture couverte de neige sur une route forestière où il est resté sans nourriture pendant au moins deux mois sous une température glaciale, a annoncé la police samedi.
"Nous avons été informés vendredi qu'une personne avait été retrouvée dans une voiture recouverte par la neige loin dans les bois, à plus de 1,5 km de la route principale," a déclaré à l'AFP Ebbe Nyberg, un policier du comté de Vaesterbotten (nord).
Un homme qui était à bord d'un scooter des neiges a repéré le haut du toit de la voiture sur une route forestière déserte non loin de la ville d'Umeaa. Dégageant un peu de neige, il a réussi à voir du mouvement à bord du véhicule et a averti la police.
A l'arrivée des secours, ces derniers ont trouvé un quadragénaire dans un sac de couchage "en très mauvais état", affamé et incapable de parler ou de marcher.
Selon Nyberg, on ignore combien de temps exactement l'homme est resté bloqué dans la voiture, mais la voiture a dû arriver sur place "avant qu'il commence à neiger à l'automne".
L'automobiliste, qui a été hospitalisé, a déclaré qu'il était sans nourriture depuis décembre. La police estime qu'il est arrivé sur place aux alentours de décembre. La température a atteint récemment -30 degrés Celsius. Il a survécu en absorbant de la neige. 

Politico humour !


Blagounette

Un ivrogne entre dans un bus et commence à crier :
"- Tous les types qui sont derrière sont des pédés, les malheureux à coté de moi des cocus, et ceux devant des mange-merde !"

Le chauffeur, en entendant ça, indigné, freine brusquement, pile, et tous les passagers sont déséquilibrés vers l'avant.

Le chauffeur, chope l'ivrogne par le cou et lui demande d'un ton menaçant :
"- Répète un peu si t'as des couilles ! C'est qui les pédés, les cocus et les mange-merde ?"

Et l'ivrogne répond tranquilement :
"- Qu'est-ce que j'en sais maintenant, avec ton freinage à la con tu les as tous mélangés !"

Le chien Diva Lu Lu porte un sac à main

Voici Lu Lu, la chienne Diva. Lu Lu est un pinscher qui a la classe, en effet, on lui a appris à se dresser sur ses deux pattes arrière, marcher comme une parfaite demoiselle et porter un sacà main. Ça se passe en Chine, pour ne pas changer.

Un Thaïlandais et sa collection de 10 000 petites culottes


En Thaïlande, la police a procédé à l’arrestation d’un pervers et de son complice après qu’ils aient tenté d’entrer par infraction dans un bâtiment du Chinatown à Bangkok. Un des deux hommes âgé de 48 ans avait en sa possession 1000 petites culottes dans son camion. L’enquête mena les autorités à son domicile où 10 000 autres sous-vêtements féminins ont été découverts.
Le suspect avoua aux policiers qu’il volait des petites culottes depuis trente ans. Le sergent Saroj Promcharoen a décrit à quel point son fétiche était grave : « Il ne cessait de renifler cette lingerie, même lorsqu’il conduisait ». L’homme, dont l’identité n’a pas été divulguée, a été arrêté pour son entrée par infraction, mais aucun recours légal ne sera intenté contre lui en l’absence de plaintes concernant les petites culottes volées.

Ce ballon gonflé à l’hélium est comestible!


Tout droit sorti des fourneaux d’un chef cuisinier adepte de la cuisine moléculaire, ce drôle de ballon gonflé à l’hélium a, par la suite, été proposé d’être dégusté par un client! Une expérience riche en saveurs!
Concocté par les meilleurs chefs du restaurant Alinea situé à Chicago, ce curieux ballon est en réalité un met tout à fait comestible mais seulement… gonflé à l’hélium! Agrémenté d’un délicieux parfum de pomme verte, ce dessert atypique est destiné à être littéralement aspiré par la bouche par les fins gourmets qui s’apprêteraient à le manger.
Seulement voilà, comme il faut s’y attendre, après l’avoir englouti, le client se retrouve à parler durant quelques instants avec... la voix de Donald Duck! Un résultat qui est dû à la dose d'hélium ingérée, connue pour modifier étrangement la voix! Heureusement, cet effet tout à fait réversible disparait au bout de quelques secondes, ne faisant courir aucun danger au consommateur!
Fun, créatif et définitivement original, ce ballon comestible inspiré par la cuisine moléculaire ravira sans nul doute tous les gourmands qui aiment également s’amuser tout en dégustant de bons petits plats!

Les japonais inventent le jambon en poudre !

Nous pensions que le pire produit alimentaire qu’il nous avait été donné de voir était le poulet en conserve, et bien aujourd’hui, la limite a encore été repoussée par les Japonais qui ont inventé un jambon en poudre qui se reconstitue au contact de l’eau ! C’est juste immonde et on se demande quel fou peut tenter de manger ce plat totalement immonde. Et bon appétit bien sûr !

The Tree Bench, le banc portatif qui s’accroche aux arbres!


Pourvu de deux solides sangles, ce banc à la fois contemporain et design se destine à se voir accrocher aux troncs des arbres pour offrir aux visiteurs des jardins publics un endroit où s'assoir. Une astuce aussi écologique que pratique!
Inspiré par la nature et les longues balades à travers les parcs, The Tree Bench imaginé par le designer Rogier Martens du studio hollandaisAandeboom est un astucieux banc portatif qui possède la particularité de pouvoir être sanglé aux troncs des arbres.
Pour la conception de son banc, le designer avoue s’être largement inspiré de tout ce qu’il pouvait observer dans les parcs municipaux. "Ce n’est pas un défi de creuser un trou et d’y installer un banc. Un banc idéal a besoin de son environnement et l’environnement en retour a aussi besoin du banc", explique Rogier Martens pour expliquer sa démarche. "Aux cours de mes visites dans le parc, j’ai été inspiré par les plantes et les champignons que je pouvais y trouver. Dans la conception de The Tree Bench j'ai utilisé les caractéristiques des champignons qui tout à coup poussent à un endroit, et  disparaissent aussitôt dès que le temps et la température changent", poursuit le designer"Je veux surprendre les visiteurs du parc de la même manière. Les Tree Bench peuvent facilement être attachés aux arbres en utilisant un système de suspension. Le Tree Bench ne fera pas obstacle à l'arbre lui-même. Le visiteur comprendra alors immédiatement que le banc accroché sur l'arbre est fait pour s'y asseoir".
 

 

Les meilleures parodies de l'affiche de Nicolas Sarkozy en images


Depuis la révélation de l'affiche de Nicolas Sarkozy pour la campagne présidentielle par Le Figaro, les parodies se multiplient sur la Toile.
La campagne de Nicolas Sarkozy est lancée depuis mercredi soir. Suite à son interview au 20h de TF1, le site lafranceforte.com a été lancée et son affiche a été dévoilée dans la foulée. Mais ce matin, ce jeudi, ce sont plus les parodies qui font parler d'elles. Celles-ci pullulent sur la toile et son notamment visibles sur le site parodique mafranceforte.com, créé par les Jeunes Socialistes. Découvrez les meilleurs détournements en images.
 

 

 

 

 

G20 de Cannes : un dossier FBI top secret oublié... dans un kebab !


Lors du sommet du G20 à Cannes en novembre dernier, un agent du FBI a oublié un dossier sur Barack Obama classé top secret… sur le comptoir d’un traiteur libanais.
Lors du G20 de Cannes, la cité des festivals était sous haute protection mais cela n’a pas empêché certaines gaffes comme celle d’oublier un dossier classé top-secret sur le comptoir d’un kebab. C’est ce qui est arrivé à un agent du FBI, selon Nice Matin, qui a oublié des papiers ultra confidentiels sur Barack Obama chez un traiteur libanais situé près de la pointe de la Croisette, à l’Est de la ville. "C'était un classeur tout à fait banal. Je l'ai ouvert pour voir et là j'ai compris tout de suite qu'il s'agissait d'un truc de fou" explique le gérant du snack cité par la même source.
D’autant plus que ce dossier aurait pu intéresser beaucoup de personnes car il contenait tout simplement un plan détaillé du 5e étage du palace Carlton où devait séjourner le président américain, la localisation de sa chambre ainsi que le détail de tous ses trajets durant le G20, de son arrivée à l'aéroport de Nice jusqu'à son départ.
Men in Black dans un snack
Une fois le document trouvé, le gérant a composé le numéro vert du FBI. Une conversation surréaliste s’ensuit avec son interlocuteur: "Je lui dis que j'ai un dossier secret très important à propos de la visite de Barack Obama à Cannes… La personne était dubitative et m'a demandé de lui lire la première page du document." Sa réponse a été immédiate : "Ne bougez pas, on arrive."
Plusieurs agents au look Men in Black ont alors débarqué dans le kebab quelques minutes plus tard, avec holster dans la doublure et oreillette. "Ils voulaient savoir à qui j'en avais parlé et surtout, si j'avais fait des photocopies. Ils ont aussi pris mon identité. Je suis libanais, donc sur la liste noire des passeports aux États-Unis… " Ce qui n'a pas empêché le gérant de chambrer gentiment ces hommes en noir : "Je leur ai fait remarquer que les Libanais n'étaient pas forcément des terroristes !"
Mais des agents ont continué à fréquenter son établissement pendant trois jours, midi et soir. "Je pense honnêtement qu'ils ont préféré garder un œil sur moi, au cas où." Quant à l'agent, auteur de cet oubli incroyable, "il était, m'a-t-on dit, dans l'avion du retour une heure après l'incident !"

L'enfant ne s’appellera pas "Titeuf", la justice a tranché


La justice peut supprimer à l'état civil un prénom choisi par des parents s'il y va de l'intérêt de l'enfant et elle peut même en attribuer un autre si les parents ne le font pas.
Et selon la Cour de cassation, les tribunaux sont souverains pour juger qu'un prénom est contraire à l'intérêt d'un enfant.
Elle vient ainsi de confirmer qu'appeler son fils "Titeuf" n'était pas conforme à son intérêt, même s'il se peut que d'autres enfants aient déjà été appelés ainsi.
Les juges ont rejeté les arguments des parents fondés sur le respect de la vie privée qu'impose la Convention européenne des droits de l'homme. Car, conformément à la Convention internationale des droits de l'enfant, l'intérêt de l'enfant doit être "une considération primordiale".
Une mairie avait alerté le procureur lorsque des parents ont choisi Titeuf en guise de prénom. Saisi par le procureur, le tribunal a ordonné la rectification de l'acte de naissance et supprimé ce prénom.
Ce nom, créé par l'auteur d'une bande dessinée pour désigner "un garnement pas très malin dont les principales préoccupations concernent les relations avec les filles et le sexe", n'était pas conforme, selon les juges, à l'intérêt de l'enfant.
Ils n'ont pas nié que ce héros de BD soit "plutôt sympathique" mais ont souligné le risque de moqueries pour le nouveau Titeuf, tant enfant qu'adolescent puis adulte, dans ses futures relations personnelles ou professionnelles.

Une mamie de 71 ans et son petit-fils déférés pour trafic de drogue


Une femme de 71 ans et son petit-fils, ainsi que quatre autre personnes, doivent être déférées vendredi au parquet de Bobigny en vue de leur mise en examen pour un important trafic de cannabis à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris de source policière et judiciaire.
Arrêtés mardi matin, les six mis en cause avaient été placés en garde à vue, prolongée deux fois.
Dans cette affaire, la grand-mère jouait le rôle de "nourrice" stockant dans son appartement de la cité Emile-Cordon à Saint-Ouen la drogue qu'elle "mettait dans des sachets", récupérés ensuite par les vendeurs, selon une source policière.
Du début d'après-midi jusqu'à la nuit, des dizaines de consommateurs - jusqu'à trente par heure selon les enquêteurs - défilaient dans un hall voisin du domicile de la septuagénaire pour acheter des stupéfiants, ont constaté les enquêteurs.
En perquisitionnant au domicile de la grand-mère, les policiers ont découvert 230 grammes de résine de cannabis, des sachets d'herbe, des barrettes de cannabis, du matériel destiné à conditionner et peser la drogue, 980 euros, ainsi qu'un livre de comptes.
Arrêtée mardi, la septuagénaire a nié toute participation au trafic, tandis que son petit-fils a reconnu que de la drogue était stockée au domicile de sa grand-mère.
Ce trafic de stupéfiants était géré depuis sa cellule par un détenu de la prison de Meaux-Chauconin (Seine-et-Marne), incarcéré pour trafic de drogue. Son bras droit à Saint-Ouen n'a pu être interpellé et était toujours en fuite vendredi.