Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

mardi 28 février 2012

"Je me suis amusé avec la lune". Quelques clichés par un artiste photographe de Grenoble.






La cabane de jardin... autrement !


C’est dans un ensemble de jardins à Tuinwijck, à proximité du centre ville de Groningen aux Pays-Bas, que se cache cette drôle de réalisation de l’agence Onix.
De quoi vous donner une nouvelle vision de la cabane. Car, non, ce n’est pas une mini-guest house (on ne peut y dormir) : il s’agit plus d’une extension de salon de 36 m2, permettant aux propriétaires de s’échapper de leur appartement pour venir profiter au mieux de leurs 200 m2 de verdure.
Objectif détente et confort pour une pause méditation-lecture-déjeuner-goûter, voire plus -une peau de bête face à la cheminée pourrait réchauffer l’atmosphère…









Arrêté pour s'être cuisiné un hamburger dans un fast-food


James B. Summers est-il un peu fou ou avait-il simplement très faim ? Mardi, il s'est présenté dans un fast-food de Madison, aux Etats-Unis, en affirmant qu'il en était le nouveau manager. Personne n'avait été prévenu de sa venue, mais son complet et son attaché-case ont induit le doute dans l'esprit des employés.
Pendant que le véritable manager du restaurant tentait de contacter sa maison-mère pour avoir confirmation, Summers s'est mis à se cuisiner un hamburger. Il s'est ensuite installé à table pour déjeuner. Comprenant la supercherie, les employés du restaurant ont appelé la police. Interpellé alors qu'il sortait du restaurant, celui-ci a continué à affirmer qu'il était le nouveau manager du restaurant.
Summers pourrait être poursuivi pour fraude, mais aussi pour port d'arme illégal. Au moment de son arrestation, il portait à la ceinture un pistolet paralysant, sans permis.

Les hommes préfèrent le rouge


Mesdames, mettez-vous ça en tête : une robe rouge est un véritable "attrape-hommes".
Si vous voulez qu'un homme vous trouve attirante, il suffit de s'habiller en rouge. C'est la conclusion d'une étude relayée par The Telegraph, à laquelle sont arrivés deux psychologues américains, Adam Pazda et Andrew Elliot, de l'université de Rochester,
En soumettant 96 hommes à une batterie de photos de femmes portant des vêtements de différentes couleurs, les chercheurs se sont aperçus que les femmes en rouge étaient systématiquement jugées plus attirantes que lorsqu'elles portaient les mêmes vêtements mais d'une autre couleur.
Les femmes habillées en rouge sont-elles jugées plus réceptives sexuellement ? C'est en tous cas une éventualité que n'écartent pas les chercheurs en se basant sur d'autres études qu'ils sont en train de mener.
L'idée que les hommes trouvent les femmes en rouge plus sexy avait déjà été avancée en 2008 mais Pazda et ses collègues voulaient tester l'explication selon laquelle cet effet pouvait être dû à la perception d'une plus grande disponibilité sexuelle des femmes en rouge.

Nike +, des chaussures connectées à votre Smartphone


La marque à la virgule vient de dévoiler des baskets d’un nouveau genre : les Nike +, qui sortiront cet été aux États-Unis. Leur particularité : elles permettront à tous les sportifs d’évaluer leurs performances en restant connectées… à leurs smartphones.

La marque américaine n’ pas fini de vous faire courir. Après NIKE+ FuelBand (dispositif pour poignet), Nike innove avec Nike+ Training (pour la course à pied) et Nike+ Basketball (adaptées aux amateurs du ballon orange), des chaussures 2.0, connectées à vos Smartphones. Grâce à une application dédiée, les sportifs pourront désormais évaluer leurs performances et les comparer avec leurs amis…
Un capteur de pression est intégré à chaque chaussure qui collecte des informations sur les mouvements. Ces données sont ensuite transmises automatiquement vers un smartphone. Une fois analysées, ces informations permettent de mettre en place un véritable programme de coaching. Tous les modèles de Nike+ seront dévoilés à partir de juin 2012.

Un cabriolet chez Land Rover ?


La marque spécialisée dans les 4X4 avait déjà surpris avec son coupé Evoque il y a deux ans. Elle remet ça avec un concept car de cabriolet...
Basé sur l'Evoque, il pourrait être le précurseur d'un nouveau type de véhicule, les SUV cabriolet. Pour cela, il faudra séduire les visiteurs du salon de Genève, qui ne devraient en tout cas pas rester indifférent à ce drôle de cocktail.
 

 

Minceur : et si le secret était dans la fourchette ?


Oubliez les régimes draconiens, la recette miracle pour perdre du poids serait … au bout de la fourchette. Dans son livre "Maigrir avec la méthode forking", qui sort cette semaine, le nutritionniste Jean-Michel Borys nous parle en effet d’une méthode inventée par le scientifique Ivan Gavriloff, appelée en France le "forking" (de "fork", fourchette en anglais). L’idée ? Maigrir en mangeant uniquement avec la fourchette…

L’idée est simple : en mangeant uniquement avec la fourchette, on élimine d’emblée tous les aliments les plus gras qu’on a tendance à manger à l’aide de morceaux de pain ou qui requièrent, au minimum une fourchette et un couteau : gâteaux, plats en sauce...
Le principe : manger normalement dans la journée (pour éviter d’être socialement exclu), mais, le soir, s’interdire les mets que l’on a du mal à manger uniquement avec la fourchette. Ainsi, naturellement, vous vous tournerez vers des aliments comme les légumes, les poissons bien cuits, les salades ou même les pâtes, faciles à piquer…
"Le forking n’est pas un régime", assure le docteur Borys. La "méthode" doit rester souple et auoriser quelques écarts : difficile de manger du foie gras avec une fourchette lors d’une soirée entre amis ? Qu’à cela ne tienne, le forking attendra demain. Le nutritionniste note, en moyenne, chez les 500 patients qu’il a suivis depuis deux ans, une perte de 1,5 kg par mois. "Il faut aller doucement, écouter son corps et, à Noël, si l’on ne prend pas de poids, c’est déjà très bien ! On se rattrapera le mois suivant."
Le spécialiste insiste sur le danger des régimes drastiques de plus en plus en vogue dans nos sociétés. Très contraignant au quotidien, ils sont un danger pour la santé mais aussi pour la vie sociale et professionnelle. Le forking, c’est donc l’occasion de déculpabiliser, de dédramatiser et de conserver la notion de plaisir dans l’alimentation. L’activité physique est très importante, « Mais nous devons garder une notion de plaisir. Pas besoin de s’épuiser, c’est la même logique. Lorsque l’on se ronge les sangs parce que l’on a loupé sa séance d’abdo-fessiers, ce n’est pas bon», assure le nutritionniste.

Un premier grand cru certifié bio à Bordeaux


Pour la première fois le logo Agriculture biologique (AB) va apparaître au printemps sur l'étiquette d'un grand cru du Bordelais, celle du millésime 2011 de Château Guiraud, dans le Sauternes.
En février le vin blanc liquoreux Château Guiraud s'est vu décerné le logo Agriculture biologique (AB) selon l'AFP. Au printemps prochain on verra cette mention affichée sur les bouteilles de ce grand cru du Bordelais, situé dans le Sauternes. Une grande première.
L'un des propriétaires des vignobles produisant ce grand cru, Xavier Planty, s'était engagé dans cette démarche vers le bio depuis 1996. Cet agriculteur avait voulu en finir avec les produits chimique et "travailler autrement". Il a d'abord commencé avec Jacques Moreau, un ingénieur agronome, par la régénération des sols avec des composts liquides afin de"retrouver une végétation herbacée" entre les ceps. "Au lieu de le nourrir avec de l'engrais, on nourrit le sol avec des bactéries, des populations telluriques classiques comme dans tout sol forestier. C'est facile de faire du bio", explique Xavier Planty.
Le vin Château Guiraud restera dans l'histoire bordelaise comme le tout premier 1er grand cru classé à avoir franchi le pas du bio. Le premier domaine classé qui avait déjà passé cette étape en France était le château Fonroque, grand cru classé de rouge dans le Saint-Emilion, certifié dès 2006. Xavier Planty espère que le vin bio va de plus en plus se développer, il affirme qu'un "mouvement est en train d'apparaître"dans les grands noms du Bordelais.

Découvrez des balcons transformés en piscines !


Découvrez ces immeubles incroyables à Mumbai en Inde. Encore en construction, ils permettront bientôt à ses occupants de se baigner dans une piscine... sur leur balcon !
Ces balcons remplis d’eau donneront peut-être le vertige à certains nageurs. L'"Aquaria Grande" compte 37 étages et on imagine bien que contempler la vue perché en haut de ses deux tours, tout en étant plongé dans une eau délicieuse, doit être une expérience incroyable ! Les locataires des plus de 200 appartements pourront bénéficier d’un confort de vie agréable, avec la mise en place d’un club-house entièrement équipé, d’un jardin terrasse et d’un vaste parking. La construction de l’"Aquaria Grande" s’est voulue en accord avec le développement durable, avec par exemple la mise en place de fenêtres solaires pour réduire la consommation d'énergie.



Le postier voleur piégé par des paillettes



Un employé de La Poste, à Paris, qui avait pris l'habitude de se servir dans les courriers a été pris la main dans le sac, après être tombé dans le piège d'un colis rempli de paillettes adhésives, a annoncé mardi la préfecture de police de Paris. Depuis plusieurs mois, des colis de ce centre postal du XIe arrondissement parisien étaient délestés de leurstickets-restaurant et des cartes cadeaux.
Mains et visages scintillants 
Afin d'identifier le voleur les policiers ont piégé un colis en y plaçant des paillettes scintillantes adhésives. 
Plongeant les mains dans ce colis, le voleur s'est retrouvé avec des paillettes sur les mains et le visage, "devant ses collègues", explique la préfecture de police de Paris. Il a reconnu devant les enquêteurs voler en moyenne deux fois par semaine depuis deux ans et en tirer un revenu mensuel de 250 euros.

Dakota Rose, une ado Américaine de 16 ans ressemble à une poupée Barbie.

 

 

Une première !

Sacré meilleur acteur pour son interprétation de George Valentin, Jean Dujardin a remporté l’Oscar après une pluie de récompenses internationales. Le film "The Artist" du réalisateur français Michel Hazanavicius a triomphé dimanche soir à la 84e cérémonie des Oscars, à Hollywood, en remportant cinq statuettes, dont celle du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur acteur. Pour le moment, Jean Dujardin refuse de spéculer sur son éventuelle carrière américaine. Robyn Beck / AFP ImageForum

Hommage !

Une ascension comme symbole. Dans cette photo non datée, mais communiquée à l’agence Reuters, on voit des membres de l’organisation écologique Greenpeace escalader le Mont Fuji, au Japon. Le but ? Protester contre le nucléaire et rendre hommage à ses victimes. Ce mardi, le tribunal correctionnel de Privas a relaxé les deux militants de l’ONG, jugés pour s'être introduits en décembre 2011 dans la centrale nucléaire de Cruas, en Ardèche. Christian Aslund / Greenpeace / Reuters

Laura Maggi, la serveuse la plus sexy d'Italie

Elle s'appelle Laura Maggi et habite un petit village italien appelé Bagnolo Mella, dans la province de Brescia. Depuis quelques mois, elle s'est attirée la colère de toutes les femmes du village pour sa réputation de voleuse d'hommes. Tenancière du café du coin, "Le Café", ses tenues très légères font affluer tous les hommes du quartier, qui délaissent leur compagne pour aller s'abreuver dans cette ambiance "chaleureuse."

 




Une Britannique perd la mémoire toutes les 24 heures !


Une jeune femme britannique de 19 ans souffre d'une maladie extrêmement rare : elle se réveille chaque matin avec aucun souvenir de la journée précédente.
Jess Lydon, une jeune Britannique de 19 ans, souffre d'une maladieextrêmement rare qui lui fait perdre lamémoire toutes les 24 heures. Résultat, au réveil, elle n'a aucun souvenir de la journée précédente. Cette histoire, rapportée par The Daily Mail, semble incroyable et nous donne l'impression que cette fille est littéralement piégée dans une faille temporelle. Il lui est impossible de se rappeler de son dernier Noël ou pire, si elle pris son repas ou non. Conséquence, elle n'a plus aucune autonomie pour certaines tâches de la vie quotidienne.
De même, elle croit tous les matins qu'elle est encore avec son petit ami alors qu'ils ont rompu il y a deux ans ! "Quand je regarde certaines photos, je suis complètement déroutée parce que je n'ai aucun souvenir de cet évènement" déclare-t-elle auprès de la même source.
Cette jeune femme souffre du syndrome de Susac, une pathologie qui ne touche que 250 personnes environ dans le monde. Dans les cas les plus extrêmes, certains patients ont perdu la vue ou l'ouïe. Et la pauvre Jess semble être gravement touchée puisqu'elle a déjà connu des cécités ou des surdités provisoires, de sévères maux de tête ainsi qu'une aversion à la lumière naturelle, selon le journal britannique.

Après huit enfants, elle attend des jumeaux à 47 ans !


Une femme britannique s'apprête à mettre au monde des jumeaux à 47 ans. Elle a déjà eu huit enfants. Petite précision, elle n'est la mère, sur le plan juridique, pour aucun d'entre eux car elle officie comme mère porteuse depuis le début de toutes ces ces grossesses.
Jill Hawkins est une accro aux grossesses. D'après The Daily Mail, cette Britannique a déjà mis au monde huit enfants et attend actuellement des jumeaux. Encore une adepte de la famille nombreuse, pensez-vous. Faux, car cette femme est une mère porteuse depuis le début et n'est la mère, sur le plan de l'état civil, d'aucun des enfants qu'elle a fait naître ! Elle a tout simplement une addiction pour la grossesse et l'accouchement : "J'ai l'impression de vivre que lorsque je suis enceinte", avoue-t-elle auprès de la même source. "Je trouve qu'une grossesse et un accouchement sont des choses très enrichissantes et émouvantes", poursuit-elle.
Secrétaire juridique, elle a enchaîné les congés maternité. Pour sa première grossesse, Jill a menti à son patron en prétendant que son petit ami l'avait quittée. Elle a ensuite expliqué que son enfant est mort à la naissance pour finalement ne plus arrêter de tomber enceinte. Elle a d'ailleurs passé toute l'année 2010 en congé maladie en raison de complications de son état de santé pour sa dernière grossesse. 
Elle a aussi accumulé les baby blues, ces dépressions post accouchement, mais pas parce qu'on l'a délaissé de ses bébés en tant que mère porteuse : "Je n'ai jamais envie de les garder. Je ne suis pas quelqu'un de maternel et je suis très égoïste. C'est très émouvant de donner naissance mais ça s'arrête là."