Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

mercredi 29 février 2012

Extra-ordinaire !


Direction le Cap Vert (Portugal), où se trouve cette nouvelle villa, ou plutôt cet ovni architectural. Un mélange de formes qui à première vue, affiche une incohérence insolente, pour éclater les codes de l’esthétique architecturale contemporaine. On ne peut pas parler de bon goût – trop de formes, trop de couleurs – mais il faut reconnaitre à Bernardo Rodrigues, l’architecte, son goût du risque. Une prise de parti forte et assumée : on aime la démarche. Seul bémol : la construction d’apparence gigantesque vue de l’extérieur, délivre des volumes réduits à l’intérieur : de grandes pièces aux plafonds bas, ou à l’inverse, des pièces étroites avec des mètres de plafond à n’en plus finir. On regrette un peu cette gestion des espaces.
Pour la beauté du geste !














Un tableau de maître signé Pissarro caché dans le parking


Les policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) du Ier arrondissement ont interpellé mardi 28 février deux hommes qu'ils soupçonnaient d'actes frauduleux du fait de leur comportement étrange, a indiqué mercredi la préfecture de police de Paris.
Vers 17h30, les deux suspects avaient en effet été repérés dans un fast-food alors qu'ils semblaient particulièrement s’intéresser aux codes confidentiels composés par les clients réglant par carte bancaire. Les deux hommes ont finalement quitté les lieux sans commettre de délit et ont regagné leur véhicule stationné dans un parking.

Suivis dans le parking
Les policiers de la BAC leur ont emboité le pas, avant de les voir quelques minutes plus tard extraire de la voiture un tableau et se rendre chez un antiquaire pour le faire expertiser. Interpellés à la sortie du magasin l'oeuvre sous le bras, les deux individus ont été interpellés par la police. Le tableau qu'ils venaient de faire rentrer dans le magasin n'était autre qu'un Paul-Emile Pissarro,dont ils n'ont jamais pu justifier la provenance. La brigade de répression du banditisme (BRB) a été chargée de l’enquête.

Comment manger à l'oeil au Salon de l'agriculture ?


3 kilos de tome et une meule d'abondance (10 kilos) en une matinée, rien que pour la dégustation. Sur le stand de la Savoie, Guy et Cyrille, les commerçants, jouent le jeu. "surtout que beaucoup de gens achètent. Nos fromages sont trop bons", expliquent-ils. Idem du côté des vignerons où plusieurs dizaines de bouteilles sont écoulées tous les jours. "C'est ça le salon ! sourit François Janoueix, de Libourne. Il faut accepter d'ouvrir les bouteilles. Et puis on vend beaucoup".
Mais les plus aguerris des piques-assiettes vous le diront, le Salon de l'agriculture, c'est plus ce que c'était et les dégustations, si elles ne sont pas carrément payantes, se font en tout cas de plus en plus rares. Metro Paris a testé pour vous les meilleures techniques pour manger à l'oeil.
La technique des stands rares
Le pavillon de la Russie ? Oubliez. On a eu beau s'y reprendre à trois fois, impossible de goûter au caviar sans montrer la couleur de son porte monnaie (3 euros le blinis-caviar avec un shot de vodka). Approchez-vous plutôt des petits stands auxquels personne n'a l'air de s'intéresser. Celui de la Lituanie par exemple. Julien, le commercial vient carrément chercher les clients sur les étalages voisins pour faire découvrir son fromage à 20 mois d'affinage. Et en plus, c'est bon.

La technique de la proximité géographique
"J'ai été successivement breton, corse et alsacien", rit Simon, 23 ans, un vrai professionnel de l'incruste croisé sur le salon. Rien de tel en effet que de réveiller la fibre régionale des provinciaux exilés à Paris pour goûter aux produits qui vous font rêver. Parlez nostalgie, odeur de la mer et poésie des coquillages sur les stands bretons, devisez sur la beauté des pâturages des Pyrénées ou placez quelques mots en alsacien dans la conversation et le tour est joué. Et n'hésitez pas à en rajouter quand vous mâcherez le saucisson du pays d'Aubrac, la larme à l'oeil vous vaudra peut être une deuxième fournée.

La technique des jeunes mariés
Les vignerons sont les commerçants les plus courtisés du salon. Mais méfiants, ils repèrent de loin les profiteurs. Pour être sûrs de goûter à toute les caves, une seule solution : le mariage. Arborez un sourire béat d'amour et prenez votre partenaire par l'épaule. Le pitch ? Vous cherchez des vins pour la cérémonie. Une technique qui a fait ses preuves et qui permet aisément de déguster à l'oeil tous les stands du pavillon. N'oubliez pas le champagne pour le dessert. Et repartez en métro.

La technique du journaliste
Un calepin dans la poche arrière de votre jean et un appareil photo en bandoulière. Pour augmenter l'effet, demandez un cordon sur le stand de Radio France et accrochez un badge quelconque. Ça y est, vous êtes journaliste et votre excuse est toute trouvée pour avoir un accès privilégié à la gastronomie française. Un conseil cependant, évitez de laisser votre adresse mail. Vous risqueriez d'être inondés de courriers pour des visites gourmandes dans l'arrière pays de Aude.

La technique du politique
Tous les candidats, les ministres et les chefs de parti vont venir fouler les allées du salon, serrer des mains, déguster un morceau de chèvre frais et tremper leurs lèvres dans la bière. Avec un programme minuté, ils laissent en général derrière eux des plateaux entiers de petits fours et de paniers gourmands. Il ne vous reste plus qu'à tendre le bras en prenant soin d'avoir l'air du staff. Attention cependant, toutes les étapes ne sont pas intéressantes et une mauvaise gestion de votre planning peut vous entraîner à poireauter plusieurs heures sur le stand de la FNSEA.

La technique de l'apéro
Ultime technique : venir tard. À quelques minutes de la fermeture (19h), les commerçants sont plus enclins à remplir votre verre pour terminer les fonds de bouteille. Et avec un peu de chance, vous vous lierez d'amitié avec l'un d'eux qui vous entraînera dans l'une des fameuses « soirées off » du salon. Et là surprise : le buffet est offert.

Jordan vend sa maison 29 millions de dollars

Vous êtes riches ? Sinon, vous pouvez toujours rêver un peu. Le célébrissime basketteur Michael Jordan, désormais établi à Charlotte pour gérer les affaires de son club des Bobcats, a décidé de mettre en vente sa maison de Chicago pour la somme modique de 29 millions de dollars. A ce prix là, c'est dans 3 000 m² que vous pourrez vous installer. Neuf chambres, 19 salles de bain. La demeure dispose de gymnase, piscine, terrain de basket et de golf à l'extérieur. De quoi vous maintenir en forme sans aucun problème.
Avant que vous vous précipitiez sur votre chéquier, une dernière précision : le majestueux portail est orné d'un gigantesque numéro 23, le numéro fétiche de His Airness. En plus d'être riche, il est donc conseillé d'être fan de basket.

Au ciné ce soir ?


Les Russes vont bientôt pouvoir acheter des conserves de viande de phoque


Les Russes pourraient bientôt acheter dans leurs supermarchés des conserves de viande de phoque, ce qui permettrait par ailleurs de réduire la prolifération de ces mammifères qui consomment trop de poisson, a dit à l'AFP une experte russe.
"Nous avons mis au point des technologies permettant de fabriquer des conserves à partir de la viande, du coeur et du foie de phoque", a déclaré Zinaïda Ledeniova, de l'institut de recherches Guiprorybflot, spécialisé dans la pêche.
Selon cette spécialiste, la population de phoques, qui se nourrissent de poisson, a explosé ces derniers temps.
"Les phoques mangent plus de poisson que ce que les hommes capturent dans le cadre de la pêche industrielle", a souligné Mme Ledeniova.
Dans ce contexte, ce projet "devrait être très utile et économiquement avantageux".
L'institut a obtenu un brevet et attend désormais l'approbation de l'Agence fédérale russe de pêche pour commencer la fabrication et la commercialisation de ces conserves, a-t-elle précisé.
La Russie a interdit en 2011 le commerce des peaux de phoques du Groenland, après avoir mis un terme à la chasse aux bébés phoques âgés de moins d'un an en 2009.
Click here to find out more!

Le ministre allemand des Finances surpris en flagrant délit de sudoku


Un cliché du ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble jouant au sudoku sur son iPad en plein débat du Bundestag faisait couler beaucoup d'encre en Allemagne mercredi, et a conduit la chaîne ARD, qui a la première diffusé l'image, à présenter des excuses.
Le ministre, doyen du gouvernement allemand et personnage-clé des débats autour du sauvetage de la zone euro en crise, a été filmé par la chaîne de télévision publique lundi en flagrant délit de gymnastique intellectuelle à la japonaise, et ce pendant le débat à la chambre basse du Parlement sur le deuxième paquet d'aide à la Grèce.
L'image, diffusée au journal de 20 heures de la chaîne, figurait dans l'édition de Bild mercredi. Le quotidien à grand tirage, journal le plus lu d'Allemagne, s'émeut du fait que le ministre des Finances ait choisi d'aligner ses rangées de chiffres pile au moment où les députés débattaient sur une enveloppe supplémentaire de 130 milliards d'euros pour la Grèce.
La photo circulait à l'envi sur internet mercredi, et faisait l'objet de nombreuses blagues, pas forcément malveillantes envers le ministre.
Mais la chaîne ARD s'est excusée pour la diffusion de cette séquence, a déclaré mercredi lors d'un point de presse le porte-parole de M. Schäuble, Martin Kotthaus. Elle contrevenait aux règles du Bundestag, lesquelles interdisent de filmer ou photographier les documents consultés par les députés en séance.
En outre, le ministre "s'est consacré à la Grèce, la crise et la zone euro sans interruption depuis lundi dernier", a-t-il fait valoir, évoquant une semaine-marathon ponctuée d'une nuit blanche à Bruxelles et d'une visite-éclair à Mexico pour un sommet du G20 Finances. "Je ne suis donc pas disposé à parler de ce moment précis", a-t-il ajouté, visiblement excédé par la mini-polémique.

Au volant d'une voiture, il prend de l'essence sur l'autoroute... à 12 ans


Un mineur de 12 ans et demi a été interpellé lundi au volant d'une voiture sur une aire d'autoroute des Bouches-du-Rhône, où il s'apprêtait à prendre de l'essence, a indiqué mardi la préfecture.
Des fonctionnaires de la CRS autoroutière Marseille Provence sécurisaient l'aire de Gignac-la-Nerthe, sur l'A55, quand ils ont décidé de contrôler le véhicule conduit par le garçon, "au palmarès déjà impressionnant" selon la même source.
Le garçon faisait l'objet de cinq fiches de recherche, dont un mandat d'amener par un juge d'instruction de Toulon, pour des faits de vols avec effraction et circonstances aggravantes.
Il était également recherché par les services de police de Marseille et d'Arles (Bouches-du-Rhône) pour des faits de cambriolage.

La solidaire du chocolat : une transat' très solidaire


De nombreuses associations « santé » seront au départ le 11 mars prochain, de la Solidaire du Chocolat. Vous ne connaissez pas ? Pas étonnant : dans le monde de la course au large, cette transatlantique en double fait figure doriginale. Chaque équipage en effet, y est soutenu par une entreprise mais aussi et surtout, par une association œuvrant dans le domaine du social, du développement durable ou de la santé. Les bateaux - et leurs projets solidaires – sont à découvrir sur les pontons de Nantes, à partir de ce 1er mars.
Dès demain, l'ensemble de la flotte sera présent dans la Cité des Ducs de Bretagne, autour du Village Solidaire érigé sur les quais de la Loire. Au-delà de l'aspect purement sportif de cette manifestation, chaque association y sera bien-sûr représentée. Ce sera le cas par exemple, de :
- Planète Insuline et de l'Aide aux Jeunes diabétique. Les deux associations en effet, embarqueront à bord de Poèmes bleus – Planète Insuline ;
- Matelots de la Vie sur Agir Recouvrement – Bureau Veritas) est une structure créé en 2005. Elle a pour ambition d' « améliorer l'autonomie des enfants sortant de l'hôpital et (de) rompre l'isolement de ceux qui y sont encore » ;
- Un maillot pour la Vie (sur Eole Génération - GDF Suez) apporte un soutien moral aux enfants malades, avec l'aide de sportifs de haut niveau ;
- Mira Europe (sur Géodis, éduque des chiens avant de les proposer à des non-voyants. L'association s'attache ainsi sensibiliser au handicap visuel ;
- Mécénat Chirurgie cardiaque (sur Initiatives – Alex Olivier) permet à des enfants atteints de graves maladies cardiaques et venant de pays défavorisés, d'être opérés en France ;
- Association des Malades atteints d'un Syndrome Néphrotique (sur Mare), centre son action sur les victimes de cette affection rénale, qui frappe 10 000 patients en France. Essentiellement des enfants. Ce concurrent est skippé par Jörg Riechers et Marc Lepesqueux, dont la fille souffre de cette maladie.

Les somnifères augmenteraient les risques de mort et de cancer


Selon une étude américaine publiée hier, des somnifères très fréquents seraient associés à un risque de mort jusqu’à quatre fois plus importants pour leurs utilisateurs. Le risque de cancer serait encore plus élevé chez les gros consommateurs.
Alors que les Français sont les plus gros consommateurs d'hypnotiques au monde, c'est un étude préoccupante que vient de publier le journal médical en ligne BMJ Open. Celle-ci révèle que les consommateurs de certains somnifères présenteraient des risques de mort jusqu’à quatre fois plus élevés que la normale et jusqu’à 35% de risque en plus de développer un cancer. D'après l'étude, les médicaments en cause incluent la famille des benzodiazépines (témazepam, par exemple), les non-benzodiazépines (comme le zolpidem), les barbituriques et les sédatifs antihistaminiques.
Pour arriver à une telle conclusion, l'étude menée par l’équipe du Dr Daniel Kripke a concerné 10.529 adultes âgés de 54 ans en moyenne et ayant eu des ordonnances d'"hypnotiques" (médicaments somnifères). Suivis deux ans et demi en moyenne et comparés à un groupe de 23.676 personnes n'utilisant pas d'aide médicamenteuse pour dormir, il a été constaté que les patients qui prennent du zolpidem, du temazépam ou d'autres hypnotiques ont un risque de mortalité plus de quatre fois supérieur (4,6) à celui des personnes qui ne prennent aucun de ces médicaments.
Plus sérieux encore : même les consommateurs qui se limitent à 18 cachets maximum par an présentent aussi un risque de mort, cette fois-ci trois fois plus élevé, ajoute l'étude. Les auteurs reconnaissent qu’un lien de cause à effet, n’est pas obligatoire même si leurs travaux viennent conforter d'autres études sur le sujet. Certaines avaient établi un lien entre les somnifères et les accidents de voiture, les chutes, les problèmes de régurgitations et certains ulcères.
Au vu de ces résultats, les auteurs sonnent donc l'alarme prenant en compte la consommation importante de ces médicaments. "Nous estimons qu'approximativement six à dix pour cent des adultes américains prenaient ces médicaments en 2010 et ces proportions pourraient être plus élevées dans certaines parties de l'Europe", écrivent-ils cités par le Monde.fr.

Céline Dion : son état de santé plus grave que prévu, elle annule de nouvelles dates


Elle va être au repos forcé plus longtemps que ce qu'elle aurait aimé... Après avoir annoncé sur son site officiel devoir annuler plusieurs dates de son show à Las Vegas suite à une inflammation de ses cordes vocales , Céline Dion a posté un nouveau message hier, prolongeant sa période de convalescence.
"Nous sommes désolés de vous informer que les représentations prévues du spectacle de Céline Dion à Las Vegas jusqu'au dimanche 18 mars 2012 sont annulées" a indiqué la chanteuse québécoise de 43 ans sur son site.
"Suite aux problèmes de voix qu'elle a éprouvés la semaine dernière et qui ont entraîné l'annulation de spectacles, Céline a décidé d'aller plus loin au niveau médical et de consulter un expert en laryngologie de réputation internationale, le professeur Gerald Berke M.D., attaché au Centre médical de UCLA à Los Angeles", a précisé un communiqué.
Au total, Céline devra donc annuler 11 spectacles, prévus du 3 au 18 mars, et elle devra reposer sa voix au moins jusqu'à la fin d'avril.

Les salariés de Porsche vont toucher une prime de 7600 euros


Le constructeur automobile allemand de luxe Porsche va verser à ses 8.500 salariés une prime exceptionnelle de 7.600 euros chacun au titre de l’année 2011, selon un communiqué mercredi.
Le constructeur, qui a inscrit un nouveau record de véhicules vendus l’an dernier (près de 119.000), veut ainsi récompenser «la performance et l’engagement de la main d’oeuvre».
La prime profitera à tous, «qu’ils travaillent en cuisine ou comme ingénieurs», a commenté dans le communiqué Uwe Hück, président du comité d’entreprise. Elle s’applique toutefois seulement aux salariés de Porsche, pas aux intérimaires.
Le constructeur, en passe d’être racheté par le géant Volkswagen, est coutumier de tels cadeaux à son personnel. Il a versé une telle prime pratiquement tous les ans ces dernières années, mais elle n’était que de 1.100 euros en 2009, en pleine crise, et 3.800 euros l’année précédente.
Le secteur automobile allemand est en pleine forme. Volkswagen vient de publier des résultats records pour 2011, les constructeurs haut de gamme Mercedes (Daimler) et BMW ont vendu à tour de bras l’an dernier.
Ces primes exceptionnelles aux salariés sont un bon moyen pour les entreprises du secteur de récompenser ceux-ci, les hausses de salaires étant plafonnées par un accord salarial de branche conclu début 2010, à la sortie de la crise, et modeste au regard de la bonne santé des employeurs depuis.
Au titre de 2010, VW et Audi, les deux marques principales de l’empire Volkswagen, de même que Daimler avaient ainsi aussi gâté leur personnel.

Né un 29 février, ça fait «1460 jours» que j'attends mon anniversaire


Vous qui êtes nés un 12 avril, un 3 juillet ou un 30 septembre, que feriez-vous si votre date d'anniversaire tombait une seule fois tous les quatre ans? C'est en en effet le lot de tous ces chanceux (ou malchanceux c'est selon), qui sont nés un 29 février. Et qui ont attendu LE jour de leur anniversaire pendant quatre longues années.
 >> Vous êtes nés un 29 février ? Qu'est-ce que cette date de naissance change pour vous? Témoignez dans les commentaires ou à reporter-mobile@20minutes.fr
 Entre superstition, et double-fiesta, les internautes de 20 Minutes prennent plutôt cette particularité avec humour et légèreté. Ils ont témoigné par mail et sur notre page Facebook. Voici une sélection de leurs réactions. 
 Lauriane : «Le 29 est presque un jour férié pour moi!»
 «Je suis née le 29 février 1992, je vais donc, enfin, avoir 20 ans, ou plutôt ... 5 ans!  Je fête mon anniversaire tous les ans, mais lors des années bissextiles c'est un jour particulier, presque un jour férié pour moi! Il est tellement rare que j'en profite au maximum! Lors des années non bissextiles, je ne le fête que le 1er mars, mes parents étant partis du principe que le 28 février je n'étais pas encore née, et il parait que cela porte malheur de la souhaiter avant. Facebook le décale au 28 février, plutôt irritable pour les gens comme moi assez superstitieux. Lorsque je dis que je suis née un 29 février les gens sont assez curieux, la plupart du temps c'est: "j'ai toujours voulu connaître quelqu'un né ce jour là". A vrai dire c'est assez agréable, puisque les gens se souviennent souvent de ma date d'anniversaire!»
 Christelle: «La première fois de sa vie que son jour de naissance revient»
 Pierrick: «Ma journée d'anniversaire dure deux jours»

Après 37 ans d'amnésie, elle affirme se souvenir avoir été violée en 1973


Après 37 ans d'amnésie consécutive à une violente agression, une Lyonnaise de 56 ans affirme se souvenir, à la suite d'une anesthésie, avoir été violée en 1973 et mène un combat acharné pour "obtenir justice", a révélé son avocat à l'AFP.
Les experts médicaux, joints par l'AFP, restent toutefois "circonspects" et s'en remettent à la justice quant à la véracité des faits.
"C'est un phénomène parfois constaté qu'une anesthésie peut provoquer une résurgence de la mémoire", a déclaré à l'AFP son avocat Me Jean Sannier.
Paralysée du côté gauche du visage à la suite d'une agression à coups de barre de fer en 1973 et opérée pour la 11ème fois, le 4 août 2010, à l'hôpital Saint-Anne de Toulon, "Zahia Hameurlaine a vu apparaître, quelques jours plus tard, le visage de son agresseur et pu revivre la scène de viol", selon son avocat. Il a précisé que sa mère, aujourd'hui décédée, lui avait toujours caché la vérité.
Après de multiples recherches, cette ouvrière, de confession musulmane, a réussi à reconstituer le viol, alors qu'elle était âgée de 17 ans, par un jeune homme qui voulait l'épouser de force et l'avait laissée pour morte.
Après avoir retrouvé son "dossier hospitalier de 1973, censé être détruit et avec l'aide d'un détective privé, elle est parvenue à identifier son agresseur et à le localiser", selon son avocat, qui va porter plainte vendredi.
"Ma cliente est en quête de vérité pour faire la lumière sur ce qui s'est passé", a-t-il confié à l'AFP.
Mme Hameurlaine a tenu à consulter des experts psychiatres, convaincue que son histoire "restait peu crédible", selon son avocat.
"On reste assez circonspects et on est plus qu'étonnés, car on n'a jamais vu une amnésie se révéler au bout de 37 ans", a déclaré à l'AFP le Professeur Daniel Malicier, directeur de l'Institut médico-légal de Lyon.
"Il n'y a pas de doute qu'il existe un lien de causalité entre les troubles qu'elle a et l'accident, tout est plausible", a-t-il dit.
"La patiente a un ton de véracité, mais sur la réalité des faits qu'elle allègue, c'est du domaine de la justice", a-t-il souligné.

Le 'love-shop' de la rue Saint-Martin à Paris devra fermer


L'enseigne '1969, Curiosités désirables', un 'love-shop' situé rue Saint-Martin dans le 4e arrondissement de Paris à moins de 200 mètres d'un établissement scolaire devra fermer ses portes. Ainsi en a décidé, mercredi 29 février, le tribunal correctionnel de Paris, saisi par une plainte d'une association de familles catholiques.
Nicolas Busnel, gérant du 'love-shop' ouvert en 2008 à 90 mètres de l'école-collège Saint-Merri a été reconnu coupable d'avoir enfreint la loi sur la protection de l'enfance. Cette décision devrait entraîner automatiquement la fermeture du magasin dans les mois qui viennent.
Selon son avocat, Me Richard Malka, cette décision 'relève de la morale la plus rétrograde et du puritanisme le plus inquiétant'.
M. Busnel a été condamné par la 10e chambre correctionnelle à verser un euro de dommages et intérêts à l'association CLER Amour et Famille. Celle-ci invoquait la loi sur la protection de l'enfance de 1987, réformée en 2007, qui interdit 'l'installation à moins de 200 mètres d'un établissement d'enseignement, d'un établissement dont l'activité est la vente ou la mise à disposition du public d'objets à caractère pornographique'.
La loi ne précise cependant pas ce qu'est 'un objet à caractère pornographique', et donc si les sex-toys en font partie. 'La France est aujourd'hui le seul pays du monde occidental à considérer qu'un canard vibrant est un objet pornographique', a raillé Me Malka. De son côté, l'avocat de CLER Amour et Famille, Me Henri de Beauregard, s'est dit 'satisfait que la loi ait été appliquée'. 

Masque de beauté en or

La nouvelle tendance anti-âge du moment, c'est le masque pour le visage à l'or 24 carats. Il est censé vous rendre la peau plus ferme, améliorer la circulation, éliminer les toxines et accélérer la réparation des tissus. L'institut de beauté Viet My de Hanoï, au Vietnam le propose pour seulement 65 euros.




Telles mères, telles filles

Toddlers and Tiaras est une émission de téléréalité américaine qui diffuse le quotidien de petites filles lors de concours de beauté. Dans le dernier épisode les mini miss et leurs mères se sont habillées de la même façon.



Plus on est riche, plus on triche !


Selon une enquête effectuée outre-Atlantique, les personnes issues des classes sociales supérieures sont davantage tentés de commettre des actes frauduleux.
Plus on a de l'argent, plus on est tenté par la triche. C’est ce qui ressort d’une étude effectuée aux États-Unis et au Canada et relayée par La Dépêche. Des chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley et de l’Université de Toronto ont conclu que les personnes issues des classes sociales supérieures sont davantage attirées par la fraude que les autres. Cette enquête a été publiée dans la très sérieuse Revue de l’Académie nationale des Sciences et s’est focalisée sur trois actions concrètes pour tester des cobayes : les infractions routières, le mensonge relatif sur le score réalisé pour un  jeu de dés et la prise de bonbons dans un paquet.
D’abord, cette enquête a prouvé que les propriétaires de voitures haut de gamme commettent plus d’infractions routières par rapport aux autres automobilistes. Ensuite, les scientifiques ont constaté que les personnes étudiées qui avaient le statut social le plus élevé ont davantage pioché frauduleusement dans le paquet de bonbons. Enfin, pour le jeu de dés, les individus à haut revenu ont plus souvent menti sur leur score à l’issue de la partie.
Une vision positive de la cupidité !
Mais d’où vient cette tendance des personnes aisées à vouloir frauder davantage que le reste de la population ? Selon les chercheurs, cités par la même source, qui ont réalisé cette étude, "la recherche de l'intérêt personnel est une motivation plus importante pour l'élite, et la cupidité qui s'accroît avec la fortune et le rang social peut amener certains à mal se conduire."
Autre facteur, les riches culpabilisent moins lorsqu’ils ont commis un acte frauduleux. Ils ont moins peur de déclencher la vindicte populaire en raison de leur indépendance économique et sociale. Pour résumer, ils ne sont pas soucieux de vouloir plaire à la société. Enfin, les personnes aisées sont souvent dans un environnement professionnel qui privilégie la réussite et la culture du résultat, et ce peu importe la manière. Elles ont une vision positive de la cupidité : la fin justifie les moyens.

Survivant du Costa Concordia, il voit sa soeur coincée... sur le Costa Allegra


A bord du Costa Allegra, le navire de Costa Croisières qui dérivait depuis lundi dernier, se trouve la sœur d'un rescapé du Costa Concordia, navire de la même société qui a fait naufrage le 13 janvier dernier. Un signe du destin ? La mère se fait en tout cas beaucoup de soucis.
Serait-ce le signe du destin qui touche en ce moment la famille Thomas ? La sœur d'un rescapé duCosta Concordia qui a fait naufrage le 13 janvier dernier se trouve à bord d'un autre navire de la même société, le Costa Allegra. Seulement lundi dernier, ce dernier a dérivé au large des Seychelles, suite à un incendie dans la salle des machines, avec à son bord plus de 1 000 passagers dont Rebecca Thomas. Avec son frère, James, ils sont danseurs au sein de la compagnie Costa Croisières. Tous deux ont donc connu un incident maritime à un mois d'intervalle.
Interrogée par la BBC et relayée par Le Parisien, la mère, Jane Thomas, semble choquée : "Je n'ai jamais pensé qu'un tel désastre pouvait arriver deux fois. Les deux bateaux qui ont connu des difficultés ces dernières semaines sont les bateaux sur lesquels se produisent mes enfants". En ce qui concerne la première victime de la famille, sa mère déclare qu'il "ne veut pas retourner sur un bateau pour l'instant". Selon la presse britannique, James Thomas a sauvé plusieurs passagers lors de l'incident du Concordia. 
Même si le Costa Allegra est, depuis mardi matin, remorqué par un thonier français, la mère de famille s'inquiète de l'état actuel de sa fille : "Je n'ai pas parlé avec elle depuis l'incendie. J'ai reçu un simple mail de 'bonjour' avant, depuis je n'ai pas de contact". Le thonier français remorque le second navire Costa en direction de la plus grande île des Seychelles, l'île de Mahé. Il semblerait que le remorquage se passe bien : "Les conditions météo sont correctes et même plutôt bonnes" a indiqué mardi le directeur d'armement de la compagnie française basée à Concarneau, dans le Finistère.

Pourquoi des innocents avouent-ils un crime dont ils ne sont pas l'auteur ?


Une étude d'une université américaine dans l'Iowa a tenté d'expliquer pourquoi certains innocents s'avouent coupables sous la pression d'un interrogatoire.
Des récentes études américaines se sont penchées sur un phénomène inquiétant : de nombreux innocents avouent régulièrement un crime qu’ils n’ont pourtant pas commis, a expliqué le site Slate. Grâce aux tests ADN démocratisés depuis 1989, 266 acquittements après une incarcération aux États-Unis ont été recensés, et parmi eux on en compte 25% qui ont fait l’office d’une fausse déclaration. Face à ces résultats, "The Innocence Project", le "Projet Innocence", a été lancé par les chercheurs de l’université de l’Iowa.
Ces derniers ont alors apporté une explication surprenante à ce problème : les innocents confessent de faux aveux car cela leur semble être le seul issu possible pour mettre un terme à un interrogatoire insupportable : "Les innocents pensent que s'ils vont dans le sens de l'interrogateur, ils rentreront chez eux alors que s'ils nient, ils iront en prison. (…) Si vous n'avez jamais été torturé, ou enfermé et menacé verbalement, vous aurez peut-être du mal à croire que quelqu'un puisse avouer quelque chose qu'il n'a pas fait".
Deux méthodes aux résultats différents
Dans les deux expériences réalisées sur 224 personnes, des innocents ont été interrogés sur leurs soi-disant comportements criminels et immoraux. Certains ont eu alors le choix entre une option dite proximale : rencontrer l’officier de police immédiatement après l’interrogatoire, ou alors une option distale : retourner au laboratoire dans plusieurs semaines pour répondre à une listes interminables de questions supplémentaires. D’autres ont eu également ce choix à faire, mais le choix à court terme et celui à long terme ont été inversés. Le résultat a été sans appel : peu importe l’option, ils ont pour la grande majorité choisi la conséquence distale, privilégiant une situation confortable dans l’immédiat : "Les auteurs de l’étudeémettent la théorie que des suspects innocents croient si fortement que la vérité sera éclatante et qu’elle sortira, qu’ils pourraient percevoir les conséquences distales, comme la condamnation, la prison, comme distantes et peu probables".
"Des conséquences immédiates sur des suspects"
Les acteurs du "Projet Innocence" préconisent ainsi des méthodes interrogatoires plus douces qui ne placent pas le suspect dans une position vulnérable : "Certaines méthodes interrogatoires, comme l’isolation physique et la présentation de fausses preuves, ont des conséquences immédiates sur des suspects, les encourageant à se confesser. Bien qu’ils doivent faire face à des conséquences qui les encouragent à refuser d’être coupables – comme la possibilité d’être condamnés et incarcérés – ces conséquences sont plus distantes".
En France, la cour d'assises des Hauts-de-Seine a cherché mardi 21 février à expliquer le faux témoignage de Marc Machin, qui avait avoué le meurtre d’une femme au Pont de Neuilly avant d'être innocenté par le vrai coupable 7 ans après son incarcération : "J'étais dans l'incapacité de prouver mon innocence. Je tremblais comme une feuille, je n'avais que 19 ans. J'étais très jeune, très immature, très sensible. Je ne savais pas ce que ça allait impliquer", avait-il déclaré, retranscrit parLibération.

Facebook peut espionner les SMS de ses utilisateurs


Facebook a la possibilité de consulter les SMS envoyés par ses utilisateurs qui utilisent l'application via Android. 
Une information surprenante révélée par le Sunday Times. Le journal britannique a dévoilé que le géant américain des réseaux sociaux, Facebook, peut consulter les SMSdes personnes utilisant le site viaAndroid. Un des responsables de Facebook a même confirmé cela, il affirme que les utilisateurs d'Android, en acceptant les conditions d'utilisation avant le téléchargement de celle-ci, donnent leur accord pour cette intrusion. "La permission est clairement affichée sur la page d'application sur le Marketplace d'Android" rapporte Fox News.
Mais ce dispositif n'est qu'un test en vue d'un nouveau projet que Facebook prépare. A savoir, créer à terme, son propre service de messagerie. "C'est une anticipation de nouvelles options qui permettront aux utilisateurs d'intégrer des fonctionnalités Facebook dans leur SMS". Néanmoins le responsable déclare formellement que le réseau social n'a pas utilisé cette "permission" pour le moment.
Selon le Sunday Times, il n'y a pas que Facebook qui se veut de nature curieuse, de nombreux services usent aussi de cette close comme Flickr, Badoo ou encore Yahoo! mesenger rapporte Le Nouvel Obs.  Pas sûr que les utilisateurs ne téléchargent ces applications s'ils lisaient entièrement les closes et les conditions de chacune d'entre elles. Facebook deviendrait-il trop intrusif ?