Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

samedi 3 mars 2012

A Cuba, le tabac se roule, se fume, mais aussi il se sculpte

Fidel Castro, Jack Nicholson, Winston Churchill, Groucho Marx, Arnold Schwarzenegger... ils sont tous passés entre les mains du Cubain Janio Nuñez qui les a sculptés dans la plus célèbre matière première de sa terre natale : des feuilles de tabac.


Et du meilleur tabac. Celui de la région de Vuelta Abajo, dans l'ouest de Cuba, d'où sont issus les plus prestigieux cigares du monde, du Cohiba au Romeo y Julieta, vedettes cette année du Festival du Havane, la grand-messe des amateurs de cigares qui s'est ouverte cette semaine à La Havane.
Grandeur nature, les sculptures de Winston Churchill --debout en trench-coat et chapeau-- de Jack Nicholson --vautré hilare dans un fauteuil club-- ou du Terminator Schwarzenegger --en treillis et rangers-- ont demandé des mois de travail à Janio Nuñez, petit quadragénaire malicieux dont l'obsession du tabac a failli tourner en maladie mentale.
"Je voyais mes amis en tabac. Habillés en feuilles de tabac. Je rêvais de tabac. J'ai dû aller voir un médecin, un psychologue", explique à l'AFP Janio qui était alors "torcedor" (rouleur de cigares) dans un grand hôtel de Varadero, la grande station touristique de Cuba, à 150 km à l'est de La Havane.
"Alors comme remède, une nuit, j'ai commencé à rouler des formes, des objets, tout en tabac brut. Ma première vraie pièce a été la tête de l'indien qui orne les cigares de la marque Cohiba."
Têtu, Janio passe trois semaines à forcer les barrages pour rencontrer le directeur de Habanos SA, le monopole d'Etat des cigares cubains, afin de lui présenter son oeuvre. "Dites-moi ce que ça vaut. Si vous me dites que c'est nul, je la détruis tout de suite", lui lance alors Janio, finalement reçu à force d'obstination.
Bingo ! Le directeur est séduit et donne des ordres pour que les oeuvres de Janio soient présentées dans le cadre de la Feria de La Havane en 1998, puis au premier Festival du Havane l'année suivante.
Depuis, Janio peut donner libre cours à son obsession du tabac. Et se lancer dans sa collection des "Fumeurs célèbres" qui inclut également Che Guevara, Charlie Chaplin, Luciano Pavarotti, Compay Segundo et le plus célèbre des planteurs de tabac cubains, Alejandro Robaina, décédé en 2010.
Les formats réduits ne lui suffisent pas. En 2000, il réalise sa première oeuvre grandeur nature, ce Churchill qui a valu une visite à Cuba de la petite-fille de l'ex-Premier ministre britannique, Celia Sandys. Le Churchill, cigare à la bouche, trône aujourd'hui chez un collectionneur italien vivant au Venezuela.
Jack Nicholson et Arnold Schwarzenegger ont en revanche disparu. "Dans les méandres d'une exposition en République dominicaine, j'ai dû partir en les laissant derrière moi et je ne n'ai jamais pu les récupérer", explique Jaino, accablé par la perte de ces deux pièces estimées à plusieurs dizaines de milliers de dollars chacune.
Puis, Jaino rencontre Dieu et arrête de sculpter : "Je voulais devenir célèbre, mais quand la célébrité m'est tombée dessus je n'étais pas prêt", confesse-t-il. Il suit des cours pour devenir pasteur évangéliste et obtient son diplôme en 2006. Mais sa passion du tabac le reprend en 2008 et il se remet à la création.
Installé depuis 2011 dans un atelier champêtre à Guanabo, à une demi-heure de La Havane, au bord de la mer, il relance sa production. Alternant des petites pièces artisanales destinées aux touristes et aux curieux et des oeuvres plus ambitieuses, volontiers inspirées de sa foi.
Son principal projet ? Une fresque "Fondements de l'Humanité". "Dieu me la révélera", assure-t-il tout sourire en caressant avec passion ses feuilles de tabac.

Un sourire d’enfant et dix pieds… une photo de Nimai Chandra Ghosh.


La vétothèque, un bon moyen pour limiter sa garderobe!



Voila une approche qui se développe très bien en Suède et je suis prêt à prendre les paris que nous verrons prochainement en France de telles initiatives. Pour le nom, à savoir, vétothèque, je ne sais pas si la traduction est la bonne (en suédois, cela s'appelle lånegarderoben) mais vous allez vite comprendre pourquoi j´ai choisi ce terme!





De quoi s agit il?

A l´image des livres que vous empruntez dans une bibliothèque, les initiateurs de cette vétothèque ont souhaité proposer des habits à la disposition de leurs membres avec comme souhait initial, de réduire la consommation et les budgets consacrés aux vêtements.

Comment cela fonctionne?

Dans un premier temps, vous payez un abonnement d´environ 55 €, valable pour une durée de 6 mois. Ensuite, pendant toute cette période, vous pouvez emprunter les habits que vous le souhaitez, à hauteur de 3 maximum pendant une durée totale de 3 semaines. Bien évidemment, lorsque vous empruntez ces habits, on vous remet également les indications pour leur nettoyage et si vous ne les rendez pas propres ou si vous les retournez abîmés, vous devez tout simplement les remplacer.

Quels sont les habits que l´on trouve?

C´est ici que le concept est particulièrement intéressant, dans la mesure où les habits proposés sont bien évidemment dans différentes tailles mais ce sont surtout essentiellement des habits de créateurs suédois. Ainsi, vous portez de beaux habits, originaux et très souvent à base de produits respectueux de l´environnement.....et tout cela, à un coût très réduit.

Au final, on peut dire que grâce à cette vétothèque, on peut s´habiller de manière plus originale, en parfait respect de nos convictions (diminution de notre consommation de vêtements...et de notre garde-robe) et à moindre coût ! Alors, qui se lance en France pour un tel concept? Et seriez vous partant(e)s pour un tel concept en France ?

Cet hôtel incroyable a la forme d'une montagne


Situé en plein cœur de la Patagonie, ce lieu véritablement magique accueille ses clients au sein d'une végétation luxuriante et d'une habitation des plus surprenantes.
Si vous voulez jouer les éco-touristes lors de vos prochaines vacances, pourquoi ne pas opter pour ce lieu insolite baptisé Magic Mountain Lodge. Cet hôtel tout confort faisant appel aux concepts de "green design" se caractérise par une architecture atypique qui le fait ressembler à une habitation Hobbit! À l'intérieur, luxe et mobilier écolo attendent les convives afin de leur réserver un séjour inoubliable.
 

 

 

 

 

Un an de prison ferme pour avoir croqué un doigt


BRIVE - Le tribunal correctionnel de Brive-la-Gaillarde a condamné hier, en comparution immédiate, un Usselois de 38 ans qui comparaissait pour violence ayant entraîné une mutilation. Dimanche, il avait sectionné le doigt d'un homme avec les dents lors d'une bagarre à la sortie d'une soirée dansante en Corrèze.
" Qui peut imaginer, en se rendant à une soirée dansante, en revenir avec le doigt sectionné ? ", s'interroge le procureur. C'est pourtant ce dont a été victime un homme de 43 ans, dimanche matin.
4 h 10, la soirée dansante organisée dans la salle polyvalente d'Ussel se termine et les derniers fêtards sont invités à quitter les lieux. Alors qu'il râle parce qu'on refuse de lui servir un dernier verre, un mécanicien de 43 ans voit un homme passablement alcoolisé fondre sur lui. Une bagarre éclate, les videurs interviennent pour séparer les deux belligérants et, pendant que le quadragénaire est entravé, son agresseur lui coupe le doigt avec les dents. Résultat : trente jours d'ITT et une incapacité physique permanente.
" J'ai vu la main arriver sur mon visage et j'ai croqué. Ca a dû tomber sur la phalange ", tente de se justifier le prévenu, José Claudio Dos Santos. " J'ai mordu par réflexe et j'ai recraché ". Mais pourquoi le doigt ? Pourquoi s'en prendre à la victime, alors qu'aucun différent ne les avait opposés au cours de la soirée ?
" Il s'agit de violence tout à fait gratuite, assène Me Roche, représentant de la partie civile. Lors de son audition il a déclaré ne pas savoir à qui la main appartenait ". " Combien de verres aviez-vous bu ? ", demande le président. " Je ne sais pas. Je n'avais rien mangé de la journée donc ça a dû jouer ", avance maladroitement le croqueur de doigt.
" Les faits sont simples. D'une simplicité inversement proportionnelle à la violence qui a eu lieu ", déclare le procureur qui souligne que le prévenu a déjà été condamné pour violence en 2007. Le prévenu a été condamné à trois ans de prison dont deux ans avec sursis assortis d'un mandat de dépôt. Il est en outre condamné à verser à sa victime 4.000 euros de provision sur indemnisation.
Source : La Montagne.fr

Un lézard avec des ailes

Ce petit lézard qui ressemble à un dragon miniature possèdes des ailes ! Il a été pris en photo en Indonésie, dans la forêt Lambusango.
L’auteur de la photo, Biophilia_curiosus précise : « La chose la plus dingue c’est que les traits qui parcourent les ailes comme des veines sont en fait ses côtes ! »




Humour... toujours !


Dr. House fera un concert en France en juillet


Hugh Laurie, le célèbre acteur de la série Dr. House, a prévu de faire découvrir au public français son premier album de reprises jazz le 10 juillet prochain, au Grand Rex.
Hugh Laurie, plus connu sous le nom de son célèbre personnage Dr. House, a décidé de donner quelques concerts après la sortie de son premier album. La série arrive à sa fin et il semblerait que l'acteur américain ait décidé d'entamer un nouveau tournant dans sa carrière artistique...
Selon le site Internet Charts in France, Hugh Laurie sera de passage en France pour un seul et unique concert, ce sera le 10 juillet prochain au Grand Rex. Il interprétera les titresjazz de son premier album, sorti en 2011 : Let Them Talk. Le CD s'est déjà vendu à 135 000 exemplaires, un bon succès pour ces reprises jazz, qui est sûrement essentiellement dû à la popularité de leur interprète.
"Tout ce que je pourrai écrire n'arrivera pas à la cheville d'un Lead Belly ou d'un Dr John. Si les gens peuvent redécouvrir ces génies grâce à moi, je serai content", avait déclaré Hugh Laurie au Parisien pour expliquer son choix l'an dernier. A son répertoire ambitieux on retrouvait notamment des reprises de Ray Charles, Louis Armstrong et Bessie Smith.

Hopen Place : Une villa californienne de luxe


Qui n'a jamais rêvé de vivre dans une immense villa design donnant sur une vue imprenable ? Tout le monde a déjà fait ce rêve. Et lorsque l'on voit les photos de la villa californienne Hopen Place, il est difficile de garder les pieds sur Terre.
La résidence Hopen Place est sans nulle doute l'une des plus belles de la Californie aux Etats-Unis. Ce coin de paradis a été construit par le cabinet d’architectureWhipple Russel Architects et est situé sur les collines d’Hollywood. Surplombant toute la vallée californienne , la villa Hopen Place offre donc une vue merveilleuse. 
Hopen Place est une immense maison design et moderne, dont les espaces intérieurs ont été aménagés afin de les rendre aérés et qu'on s'y sente bien. Selon ce principe, la luxueuse villa est entièrement ouverte sur l'extérieur grâce à de larges baies vitrées et portes coulissantes. On accède donc facilement à la terrasse, à la piscine et au jardin qui entourent la maison. Sur la terrasse sont disposées de grandes chaises longues, un endroit idéal pour admirer la vue. Si malheureusement il pleut, on peut toujours se rendre dans la salle de projection de la villa pour profiter d'une séance de cinéma confortablement installé dans les énormes canapés/lits.
Allez, maintenant on revient sur Terre !
 

 

 

 

 


Le pâtissier Pierre Hermé se mobilise pour l’autisme


A l'occasion du Jour du Macaron, qui aura lieu le 20 mars prochain, la prestigieuse maison Pierre Hermé se mobilise pour l'autisme. Ce jour-là, tous les gourmands qui effectueront un don dans l'une des boutiques du célèbre pâtissier, se verront offrir un macaron parmi les 25 saveurs imaginées. L'argent récolté sera reversé à l'associationAutistes sans frontières.
Pour sa septième édition, le Jour duMacaron sera consacré à l’autisme. Tout au long de cette journée, qui aura lieu le 20 mars prochain, toutes les boutiques de la prestigieuse maison Pierre Hermé inviteront leurs clients à réaliser un don en faveur de l'association Autistes sans frontières. En échange, ces derniers pourront choisir un macaron parmi l'éventail des 25 saveurs proposées et se délecter de l’une des gourmandises les plus réputées de l’Hexagone. Les membres de l'association Relais et desserts participeront également à l'opération, sur le même principe "un don, un macaron". L’occasion de se régaler utile et d’apporter sa petite contribution à l’aide et au soutien des victimes de cette terrible maladie.

Photo de permis de conduire originale

Adam est un canadien qui a voulu faire preuve d'originalité sur son nouveau permis de conduire.



 



J. O. 2012

J-150 avant le lancement des Jeux olympiques de Londres 2012. Dans le cadre de la célébration de cet évènement, une barge a été mise à l’eau avec à son bord les 5 anneaux olympiques. L’embarcation, longue de 25 mètres, parcourt la Tamise et va passe même sous le célèbre «Tower Bridge». Le maire de Londres, Boris Johnson, a participé à la cérémonie d’inauguration et en a profité pour annoncer tout une série d’évènements culturels jusqu’à l’ouverture des jeux. Photo : Julian Makey / Sipa

Le prix de l'art !




Pour racheter ce tableau du Titien, «Diane et Callisto», la National Gallery de Londres et son homologue écossais ont dû débourser 45 millions de livres sterling. Les deux musées ont associé leurs efforts afin que ce chef-d’œuvre peint pour Philippe II d’Espagne et jusqu'ici propriété du duc de Sutherland, reste au Royaume Uni où il est exposé au public depuis des décennies en compagnie d'un autre tableau du maître: «Diane et Actéon». Paul Hackett/Reuters

Pilobolus !


Le Figaro Magazine en live! Voilà l'exploit réalisé par les danseurs du Pilobolus, dans leur spectacle "Shadowland", à l'affiche dès le 13 mars aux Folies-Bergère de Paris. Dans leur chorégraphie, ils ont réécrit "Figaro Magazine"...avec leurs corps. Rien de plus facile pour ces artistes, habitués aux prouesses physiques, et déterminés à toujours créer la surprise en multipliant les effets gestuels et techniques. Autant danseurs que gymnastes, ils se déploient dans un feu d'artifices et de contorsions. Avec "Shadowland", ils ressuscitent les vieux principes de l'ombre chinoise pour raconter une histoire d'amour, à la fois désuète et hors du temps. Leur imagination reste sans limite, et c'est elle qui donne tant de fraîcheur à leurs spectacles. Rémy Cortin / Le Figaro Magazine

Les givrés font des bulles !


Cette image a été prise pour vanter les villages de glace édifiés par la chaîne d'hôtels Iglu Dorf dans des stations suisses aussi huppées que Gstaad ou Saint-Moritz. On peut y dormir dans des igloos "standard" (à six, pour 120 euros chacun, duvet et fondue comprise), "romantique" (pareil, plus cher, mais avec un W-C individuel), ou si l'on tient vraiment à gaspiller ses euros, en "hot igloo" : une tente de camping imitant la forme d'un igloo, chauffée, à plus de 500 euros la nuit. Le tout, nous dit-on, "pour vivre comme les Esquimaux". Lesquels, comme chacun sait, s'enivrent de champagne en bikini dans un jacuzzi dès qu'ils ont fini de chasser le phoque. Iglu-Dorf / Caters News Agency / SIPA

Nos ancêtres avaient de plus grands pénis


Selon une enquêtre scientifique italienne, les hommes ont des pénis plus petits par rapport à ceux du siècle dernier. La faute aux modifications de l'environnement qui agissent sur les hormones et le système endocrinien. Mais l'obésité constitue également un facteur à ne pas négliger.
On a beau avoir inventé le Viagra, rien n'y fait : les pénis des hommes sont plus courts par rapport à ceux du XXe siècle. Comble de l'ironie, c'est dans la patrie de Rocco Siffredi, acteur de films X réputé pour la longueur de sa verge, que ce diagnostic a été effectué. Ce constat découle en effet d'une étude scientifique italienne menée par le professeur Carlo Foresta de l'hôpital universitaire de Padoue. Cette enquête, publiée par le journal transalpin El Corriere del Veneto et relayée par France Soir, a examnié un panel de plus 2000 jeunes hommes de 19 ans et a effectué des comparaisons avec leurs congénères des années 1950 via des relevés anthropologiques. Résultat, la longueur moyenne du pénis serait passée de 9,7 centimètres en 1948 à 8,9 centimètres aujourd'hui !
La faute à l'obésité et à l'environnement
Pour Carlo Foresta, cité par la même source, les mutations de notre environnement sont liés à ce racourcissement. "Les proportions du corps humain sont déterminées par le système endocrinien et en particulier les hormones produites dans les gonades (la testostérone chez l’homme), c’est-à-dire dans les testicules. Nous nous sommes demandés ce qui pouvait influencer la structure de ces hormones : l’hypothèse la plus probable est que des changements dans notre environnement influencent le système endocrinien."
Le professeur souligne aussi que l'obésité joue un rôle non négligeable dans le rétrécissement des verges qui influencerait "négativement la production d’hormones à l’adolescence, la longueur du pénis étant inversement proportionnelle au surpoids." Consommer massivement de la fast food en période de puberté ne favorise donc pas des mensurations avantageuses dans l'entrejambes.
L'étude précise par contre que les autres membres, bras et jambes, ont tendance à s'allonger au fil du temps.

Pays-Bas : cette maison écologique se confond avec la nature


Située sur une parcelle agricole au beau milieu d’une réserve naturelle néerlandaise, cette curieuse maison en bois possède la particularité d’être enfouie pour moitié sous un monticule de terre.
Prenant appui sur un véritable tas de terre, cette maison créée par le studio de design Denieuwegeneratie, possède une étrange architecture qui lui permet de faire littéralement corps avec la nature. Se caractérisant à l’extérieur par sa façade en bois, recouverte de lambris et bordée d’une façade de verre de 90 m2, cette demeure offre à ses occupants une vue imprenable sur les bois environnants. Pourvue de très beaux espaces à vivre, cette bâtisse laisse ainsi découvrir à l’étage le salon-salle à manger ainsi que la cuisine, alors qu'en sous-sol trônent les chambres et les salles de bains. Destinée à perturber le moins possible l'environnement au sein duquel elle a été bâtie, cette maison a été conçue par les architectes pour se confondre le plus possible avec le paysage environnant, noyant ainsi sa propre structure sous une colline artificielle.
Baptisée Dutch Mountain, cette maison eco-friendly, qui fonctionne à l’énergie photovoltaïque, donne également l’occasion à ses habitants d'accéder à leur propriété par divers interstices taillés dans la colline, permettant d’entrer et sortir par différents endroits de la maison. Et malgré sa forme architecturale totalement atypique, la Dutch Mountain permet une grande flexibilité dans l'aménagement intérieur, donnant ainsi sa place respective à chaque habitant de la maison.