Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

vendredi 23 mars 2012

Transformez votre clé usb en clé usb LEGO !

 Vous trouvez que vos clés usb ne sont pas assez ludiques ? Pourquoi ne pas les personnaliser vous-même ?

Pour réaliser cela, il vous faudra :
- une clé usb ;
- des briques de LEGO (si possible de la même couleur) ;
- un cutter ;
- de la colle super forte (superglue par exemple)

Puis, rendez-vous ici sur le site internet de instructables.com pour suivre toutes les étapes de la fabrication dans un tutorial.

Et vous pourrez dire avec fierté : « C’est moi qui l’ai fait ! ».



Curie, le supercalculateur qui accélère la recherche européenne


ANGERS, Maine-et-Loire (Reuters) - Capable d'effectuer deux millions de milliards d'opérations à la seconde, le supercalculateur Curie ouvre des perspectives inespérées aux scientifiques français et européens, dans les domaines de la santé, de l'énergie ou de l'environnement.
D'une puissance comparable à celle de 150.000 ordinateurs de bureau performants, il est doté de 90.000 coeurs de calcul, dont des processeurs Xeon d'Intel.
Selon le groupe Bull, qui l'a assemblé dans ses usines d'Angers (Maine-et-Loire), Curie peut stocker l'équivalent de 7.600 ans de fichiers musicaux MP3, à une vitesse 100.000 fois supérieure à celle d'une connexion ADSL.
Installé dans des locaux du Commissariat à l'énergie atomique à Bruyères-le-Châtel (Essonne), le supercalculateur permettra à des climatologues ou des astrophysiciens de simuler des phénomènes jusqu'alors impossibles à reproduire en laboratoire.
Les machines de "calcul intensif" du même type - il en existe une quinzaine dans le monde - permettent aussi d'évaluer des produits financiers complexes, de tester la résistance de matériaux ou de modéliser un accident industriel de grande ampleur.
"EDF utilise déjà de la simulation numérique pour prévoir le vieillissement de ses centrales nucléaires, et elle a permis à Airbus d'économiser 20% de tests en soufflerie pour le design des ailes de ses avions", explique Catherine Rivière, PDG de Genci (Grand équipement national de calcul intensif).
SIMULATIONS PLUS RÉALISTES
Cette société, dont l'Etat français est le principal actionnaire, a acheté le supercalculateur pour le mettre à disposition de scientifiques comme Michel Caffarel, un des premiers à s'en servir, en décembre, pour ses recherches sur les molécules qui interviennent dans la maladie d'Alzheimer.
"Sans Curie, faute de puissance de calcul, on était obligé de faire des approximations pour modéliser la partie active des molécules", déclare ce physicien-chimiste. "Au final, cela peut jeter le doute sur nos résultats. Aujourd'hui, grâce à Curie, on peut atteindre le niveau de précision suffisant pour faire des simulations beaucoup plus réalistes."
Curie va aussi permettre à Dimitri Komatitsch, directeur de recherches au CNRS à Marseille, d'obtenir des images du globe terrestre beaucoup plus précises pour ses travaux sur les effets de la propagation des ondes sismiques.
"On est un peu dépassés par l'énorme quantité d'informations brutes qu'elle produit", dit-il. "Il faut aussi apprendre à la piloter de façon efficace, ce qui demande parfois plusieurs mois de formation. C'est comme pour une voiture de course: si vous ne savez pas la conduire, au premier virage, vous pouvez faire une sortie de route."
Curie devrait être dépassé d'ici à 2018 par des machines de nouvelle génération, jusqu'à 500 fois plus puissantes. "Elles permettront de faire en quelques minutes ce que j'ai fait en 48 heures", résume Michel Caffarel. "C'est un pas en avant qualitatif, qui nous ouvrira les portes d'un nouveau monde."
L'Union européenne a annoncé le 15 février un plan d'investissement de 1,2 milliard d'euros pour héberger d'ici à 2020 ces nouveaux supercalculateurs.
La France et 23 autres pays européens ont signé en juin 2010 un partenariat pour mettre en réseau plusieurs supercalculateurs afin de rivaliser avec leurs concurrents américains, japonais ou chinois. Baptisé en hommage au couple français prix Nobel de physique, Curie est à ce jour le plus puissant d'entre eux.

Une prof suspendue pour avoir demandé une minute de silence en mémoire de Mohamed Merah


ROUEN - Une quinzaine d'élèves avaient quitté sa classe pour protester contre son initiative...

Une professeure d’anglais du lycée Gustave-Flaubert de Rouen a appelé ses élèves de Terminale à respecter une minute de silence ce vendredi matin en mémoire de Mohamed Merah, l’auteur des tueries de Montauban et Toulouse tué par le Raid jeudi, en le présentant comme une «victime», selon le site de Paris-Normandie.
En réaction, une quinzaine de ses élèves ont quitté la salle de classe et ont immédiatement rédigé un courrier au chef d’établissement. Les élèves ayant préféré rester ont «cherché à savoir pourquoi elle avait pris une telle initiative», a expliqué l’un d’entre eux à Paris-Normandie, ajoutant: «Elle a dit qu'elle n'allait pas bien et qu'elle allait peut-être prendre des congés.» L’enseignante de 56 ans aurait aussi présenté ses excuses aux élèves restés en classe.
Des congés qui ont pris dans l'après-midi la forme d’une suspension, après que la direction de l’établissement s’est déclarée «indignée» et que le ministre de l’Enseignement lui-même a condamné l’initiative dans un communiqué. Luc Chatel avait demandé «au recteur de l’académie de Rouen de suspendre immédiatement le professeur de ses fonctions et d’engager une procédure disciplinaire à son encontre.»

Et si les grandes villes nous faisaient accélerer le pas ?


La vitesse de marche des piétons reflète-elle l'activité économique d'une ville ? C'est en tout cas ce que semble montrer les études menées depuis plusieurs années.
Plus votre attaché-case est lourd, plus vous marchez vite. En effet, les études semblent montrer que les piétons marchent plus vite dans les villes très actives, comme les métropoles. C'est du moins ce qui a été déduit des études conduites au fil des années. Les plupart des résultats remontent à 1976, et les recherches ont été menées par deux spécialistes Marc et Helen Bornstein. Ils voulaient mettre en relation l'accroissement de la population humaine mondiale et les comportements individuels. Pour cela, ils ont mesuré, dans 15 villes sur six pays, en combien de temps une douzaines de passants, seuls, parcouraient 15 mètres, par une journée ensoleillée.
L'expérience leur a ainsi montré que les piétons marchaient plus vite dans les grandes villes que dans les petits villages. Les Bornstein ont précisé que "le rythme de la vie varie de manière régulière en fonction de la population des villes, et ce, sans prendre en compte les paramètres culturels", rapporte The Atlantic Cities. Le couple en a déduit que la foule des grandes villes déclenchait des comportements visant à réduire l'interférence sociale. En résumé, vous marchez plus vite, histoire d'être sûr que personne ne puisse vous aborder.
Marcher plus vite pour gagner du temps
D'autres chercheurs ont, petit à petit, émis l'hypothèse du facteur économique. En 1989, selon les géographes Jim Walmsley et Gareth Lewis, le salaire et le coût de la vie augmentent proportionnellement à la population des villes. Ainsi, le temps de chaque habitant prend de plus en plus de valeur. Résultat, "économiser du temps devient plus urgent et la vie plus précipitée". Selon Slate, des trottoirs roulants pourraient même faire leur apparition dans les villes pour accélérer les déplacements. Comme quoi, gagner du temps en accélérant le mouvement est toujours d'actualité.
Robert Levine, un psychologue, a, lui, étudié le rythme de vie dans différentes villes, en 1999. A travers 31 pays, Robert Levine a pu identifier trois rythmes différents : ceux qui marchent rapidement, ceux qui travaillent rapidement et ceux qui sont réglés comme des montres suisses. Il a ainsi pu déterminer le top 10 des villes où les piétons sont les plus rapides : Dublin, Amsterdam, Bern/Zurich, Londres, Francfort, New York, Tokyo, Paris, Nairobi et Rome, explique le Washington Post.  Et, à l'exception de Nairobi, toutes affichent un PIB et un pouvoir d'achat plutôt élevés. Ainsi, "les villes les plus rapides sont plus économiquement productives, ce qui tend à augmenter la valeur du temps, et donc, le rythme de vie".
Risque d'essoufflement à l'arrivée
Plus récemment, en 2006, Richard Wiseman, un psychologue britannique, a effectué son propre classement. Singapour, la Chine et le Brésil y font leur entrée, peut-être en signe de leur développement économique ? Le chercheur explique à BBC News que "les gens vivent à toute allure, sans prendre le temps de manger correctement, de faire du sport ou de voir des amis. Différents problèmes peuvent résulter de ce mode de vie, notamment des attaques cardiaques", reprend Slate. Alors, après les ralentisseurs automobiles, faut-il instaurer les ralentisseurs piétons ?

Face à Google, une ex actrice de charme revendique le droit à l'oubli


Le géant américain a été obligé de désindexer une vidéo pornographique dans laquelle apparaissait une ancienne actrice.
C'est la décision prise par le Tribunal de Grande Instance de Paris le 15 février dernier, motivant sa décision par le droit à l'oubli et condamnant Google au retrait de sa référence. La Commission européenne et la France tentent de faire valoir ce droit, proche du droit à la vie privée et à au droit d'opposition au traitement des données personnelles sur l'internet (art. 38 de la loi informatique et Liberté).
Celle qui se fait appeler Madame Z sur Legalis (ou Diana Z parNumerama) a donc revendiqué ce droit. En effet, l'ex actrice, dont la carrière porno n'aura connu qu'un seul film, a vu son vrai patronyme apparaître sur cette vidéo et le site spécialisé responsable du post. De ce fait, en tapant son vrai nom (et non le pseudonyme) Google référençait la vidéo. Et celle-ci cause évidemment des préjudices à cette femme, fraîchement reconvertie secrétaire juridique.
Pour sa part, le site de recherche aurait répondu à la négative dans un premier temps, invitant la femme à se plaindre auprès des hébergeurs et des créateurs du site qui diffusaient la vidéo, car "en tant que moteur de recherche, Google ne gère pas le contenu des sites et sa responsabilité ne peut être engagée".
L'instance juridique a donc fait jouer la Loi pour la Confiance dans l’Économie Numérique (LCEN) pour exiger le retrait du référencement dans Google sous astreinte de 1.500 euros par jour de retard. Google n'a pour l'instant pas fait appel.

Les plantes s'activent dès le printemps


Les chercheurs ont pu identifier le gène qui déclenche le processus de floraison chez les plantes, dès l'apparition des beaux jours. 
Comment un parterre de fleurs peut-il recouvrir votre pelouse en une seule journée, dès qu'il fait un peu plus chaud ? C'est la question que quiconque est amené à se poser en observant ce fantastique phénomène et qui trouve aujourd'hui sa réponse. Il y a quelques semaines, des scientifiques de l'Université d'Édimbourg ont découvert quel'horloge biologique des plantes était contrôlée par une douzaine de gènes. Ces derniers lui permettait notamment de ralentir son activité nocturne.
Cette fois, des chercheurs anglais du John Innes Centre, ont dévoilé que le gèneresponsable de la floraison, le PIF4, ne s'activait qu'à une certaine température externe. Les résultats de l'étude ont été publiés dans le magazine Nature, dans lequel Philip Wigge, le co-auteur, explique que "l'on sait depuis des centaines d'années que les plantes fleurissent quand il fait plus chaud. La question qui se posait était plutôt de savoir comment elles contrôlent ce processus avec tant de précision".
L'étude a ainsi mis en évidence deux mécanismes qui permettent aux plantes de réagir à l'arrivée du printemps : la durée de la lumière sur une journée et le changement de température. Cité par la BBC, le docteur Wigge précise que "nous avons découvert le gène qui correspond au second mécanisme. Et il est remarquable, car il ne s'active que quand il fait plus chaud. Car si vous refroidissez l'environnement de la plante, il reste inactif. Dès que les températures augmentent, il déclenche la floraison".
Lumière du jour pour les unes, température pour les autres
Pour leur étude, les scientifiques ont utilisé la Arabidopsis thaliana, l'Arabette de Thalius, qui se développe en Europe, en Asie et en Afrique du Nord, et dont le génome a été le premier a être séquencé. Ils ont aussi découvert que ces deux mécanismes variaient d'une plante à l'autre. "Certaines plantes fleurissent chaque printemps au même moment, alors que d'autres fleuriront plus tôt s'il fait chaud plus tôt. Ces dernières présentent un gène PIF4 actif", explique Philipp Wigge. Ainsi, selon lui, "ces plantes seront capables de survivre à d'autres espèces qui ne répondent qu'à la lumière du jour, si le changement climatique s'accélère". Certaines plantes sont ainsi en train de s'adapter au réchauffement climatique.
Mais outre mieux connaitre le mécanisme de floraison des fleurs, cette découverte pourrait aussi permettre une avancée dans la recherche pour renforcer la résistance des récoltes au changement climatique. En effet, Philip Wigge a estimé que pour chaque hausse de la température d'environ 1°C, la production céréalière diminuerait de 10%. "La température a des effets très variés et complexes sur les rendements. Nous pensons que le même processus qui se déroule chez les plantes a également lieu pour le blé et l'orge". "Connaître le rôle clé que joue la température dans le processus de floraison devrait être un outil majeur alors que le climat se réchauffe rapidement", précise-t-il via Redorbit

Faciliter le recyclage des déchets plastiques


Qui ne s’est pas posé la question devant un conteneur de recyclage de savoir quoi faire de ses barquettes plastiques ? Pour éviter de se poser la question, une expérimentation a lieu à travers 51 communes de France. Elle incite le public à mettre tous les emballages en plastique dans les poubelles de recyclage.
Depuis le 1er mars, dans 51 collectivités, les poubelles de recyclage (couvercle jaune) acceptent tous les emballages en plastique : pots de yaourt, de rillettes ou de crème fraîche, barquettes, films ou sachets vides... Un pas en avant alors que ces poubelles n'acceptaient normalement jusqu'ici que les bouteilles en plastique, canettes, boîtes de conserve, papier et carton. Cette mesure fait partie d'une nouvelle expérimentation destinée à encourager le recyclage des déchets plastiques qui reste encore insuffisant.
En effet, selon Eco-Emballages, un million de tonnes d'emballages plastique sont mises sur le marché mais seulement 230.000 tonnes (bouteilles et les flacon) sont recyclées. Avec tous les emballages plastique, Eco-emballage espère à l'avenir passer à 350 ou 400.000 tonnes recyclées. Aujourd'hui, le recyclage se met néanmoins peu à peu en place et des filiales ont déjà vu le jour afin de transformer ces déchets en polaires, en couettes et même en tuyaux. En Ile de France, 10 communes de Seine-Saint-Denis, autour de Sevran, sont concernées par l'opération, ainsi que le IIIème arrondissement de Paris. Pour sensibiliser les riverains, 17 ambassadeurs passent dans les immeubles et répondent également aux questions des habitants une fois par semaine.
Dans un immeuble proche de la République, la dame du 4ème, une Américaine, est complètement pour le recyclage mais voudrait que ce soit encore plus clair. Elle demande ainsi : et pourquoi pas les gobelets en plastique ? Eric Brac de la Perrière, directeur général d'Eco-emballages qui pilote le tri et le recyclage en France explique que les gobelets plastiques ne sont toujours pas admis dans le poubelles jaunes car ils sont faits d’un plastique différent, qui n'a pas une bonne recyclabilité. L'expérimentation permettra de voir ce que l'on doit mettre derrière, explique M. Brac de la Perrière : combien de bacs, combien de camions, la réorganisation des centres de tri... Et surtout d'estimer quelle quantité sera recyclée, rapporte l'AFP.
Mais si l'intérêt environnemental (moins de déchets à enfouir ou brûler) est évident, le tri de ces emballages représente également une économie pour les collectivités locales. Chaque tonne de déchets non recyclables coûte 179 euros tandis que la tonne de déchets recyclables 30 à 50 euros. Le retentissement sur la taxe d'ordures ménagères est donc probable. L'expérimentation durera jusqu'en décembre 2013. Si elle est probante, le tri des emballages en plastique sera étendu à toute la France début 2014.

Grand ménage de printemps pour les berges de Seine


Près d'une centaine de communes riveraines de la Seine à travers 11 départements appellent les citoyens à un grand ménage de printemps à la fin du mois. Ainsi, sera organisé le 31 mars la première opération "Berges Saines".
Le président de l'association "LaSeine en Partage", Michel Valache, a présenté hier à la presse l’opération "Berges Saines". Celle-ci vise à amener les riverains des communes qui bordent la Seine à effectuer un grand ménage de printemps des berges. "Un certain nombre d'inconscients s'imaginent depuis des années que nos berges peuvent être utilisées comme des dépotoirs, ne respectant rien, ni la beauté des lieux, ni le bien-être des autres. C'est inadmissible et les riverains sont furieux", a déclaré M. Valache.
L'organisme public Voies navigables de France (VNF) récolte en effet chaque année 175 tonnes de déchets illégalement abandonnés sur les 6 100 km de berges de fleuves dont il a la charge. Même si, comme en témoigne Jean-Louis, qui habite une péniche à Paris, "aujourd'hui la Seine va mieux". Cité par l'AFP, il raconte aussi que"les seuls moments où nous avons encore affaire à des détritus c'est en période de crue et là on trouve des meubles, des matelas, des plastiques, des ballons de foot qui flottent autour de la péniche".
Au total, 96 communes riveraines du fleuve ont répondu présentes à l'appel, ce qui représente quelque 250 kilomètres de berges. Les organisateurs ont prévu de distribuer 10.000 sacs poubelles, 4.000 paires de gants et des centaines de banderoles et affiches pour promouvoir l'opération. "Nous attendons entre 5 et 10.000 volontaires, et cela dépendra un peu du temps qu'il fera le 31 mars" a ajouté M. Valache.

Kenya : neuf éléphants équipés de colliers satellites


Afin de protéger les éléphants et tenter d'éviter les conflits avec les hommes, neuf pachydermes des parcs nationaux kenyans de Tsavo Est et Tsavo Ouest ont été équipés de colliers satellites. Une opération menée avec succès, sans qu'aucune blessure n'ait été à déplorer.
Neuf éléphants, six mâles et trois femelles, sont désormais affublés de colliers satellites dans les parcs nationaux de Tsavo Est et Tsavo Ouest au Kenya, annonce dans un communiqué le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), qui a participé à cette opération. A l'origine, dix éléphants devaient être équipés, mais un collier était défaillant et n'a donc pas pu être posé. Mais les autres l'ont tous été avec succès, sans qu'aucun pachyderme ne soit blessé.
Grâce à ces équipements satellites, le Kenya Wildlife Service (KWS) recueillera des données qui lui permettront de mettre en œuvre des actions visant à limiter les conflits entre les hommes et les éléphants, tout en protégeant les pachydermes. Ceux-ci seront suivis pendant près de vingt mois grâce à leurs colliers fournis par l'IFAW. Le Fonds a également apporté une aide technique, comme "les récepteurs d'images satellite, les logiciels nécessaires, et pris en charge le carburant pour l'hélicoptère, l'avion et les véhicules de repérage nécessités par l'opération", souligne-t-il dans son communiqué.
Les deux organisations espèrent parvenir grâce à ce programme à éloigner les éléphants des hommes pour éviter les conflits, mais aussi protéger les pachydermes du braconnage. "Cette préoccupation est majeure alors que ces deux phénomènes sont en recrudescence et alimentent le commerce illégal de l'ivoire" a souligné James Isiche, le directeur d'IFAW en Afrique de l'Est, après que la pose des colliers a été achevée.
Des éléphants ont déjà ainsi été équipés l'année dernière. Malheureusement, deux d'entre sont morts. Trois autres sont aujourd'hui encore suivis. Ils sont donc douze à ce jour à faire partie de ce programme. La région de Tsavo, qui s'étend sur 4% du territoire kényan environ, abrite la plus importante population de pachydermes du pays. L'année dernière, 12.573 pachydermes y avaient été recensés, soit 2% de plus qu'en 2008. 11.696 éléphants avaient alors été dénombrés.

Taxe carbone européenne : l'Inde refuse de payer


A l'instar de la Chine le mois dernier, l'Inde a interdit à ses compagnies aériennes de s'acquitter de la taxe carbone imposée par l'Europe depuis le 1er janvier 2012. Le gouvernement a annoncé qu'aucune donnée sur les émissions de CO2 des transporteurs indiens ne serait fournie à l'UE.
Un peu plus d'un mois après la Chine et les Etats-Unis, c'est au tour de l'Inde de marquer fermement son opposition à la taxe mise en place par l'UE pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre du secteur aérien.
Le gouvernement a en effet annoncé avoir interdit à ses compagnies de se plier à cette mesure qui entrée en vigueur le 1er janvier dernier est censée contraindre tous les transporteurs aériens à acheter l'équivalent de 15% des émissions de CO2 sur le territoire européen, soit 32 millions de tonnes, afin de lutter contre le réchauffement climatque.
Aucune donnée ne sera transmise à l'UE, affirme New Delhi. "Même si l'Union européenne a demandé aux transporteurs indiens de fournir leurs données sur les émissions de leur flotte d'ici au 31 mars 2012, aucun transporteur indien ne s'y pliera, conformément à la position du gouvernement", a annoncé le ministre de l'Aviation civile Ajit Singh devant le Parlement, rapporte l'AFP. Et d'ajouter : "L'imposition de la taxe carbone ne s'applique donc pas".
Chine, Etats-Unis et Inde sont loin d'être les seuls pays à rejeter ainsi la taxe carbone européenne. 26 des 36 membres de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) ont exprimé leur opposition à cette mesure. Et la Russie pourrait elle aussi interdire à ses compagnies de s'en acquitter, a annoncé Moscou il y a quelques jours.

Découverte d’une nouvelle espèce de lézard minuscule


Publiant ses travaux dans la revueZootaxa, une équipe internationale de biologistes a identifié une nouvelle espèce de scinque - une famille de lézards – dans le nord-ouest de la Nouvelle-Calédonie.
C’est dans un piège à insectes placé dans une garrigue d’acacias, à 400 mètres d'altitude, dans le massif d'Ouazangou, en Nouvelle-Calédonie, que des biologistes ont découvert un lézard juvénile de la famille des Scincidae (ou scinques). Mais celui-ci s’est révélé appartenir à une nouvelle espèce qu’ils ont nomméeCaledoniscincus constellatus. D’autres spécimens ont également été trouvés sur la côte, à la Pointe de Vavouto.
Avec 4,6 à 5,2 centimètres de longueur, les mâles sont encore plus petits que les femelles, qui mesurent jusqu'à 5,7 centimètres. Les individus des deux sexes présentent une surface ventrale jaune vif et une surface dorsale gris-brun avec de petites tâches blanches, ornée de rayures transversales bicolores chez le mâle et de tâches sombres chez la femelle.
"La conservation de l'espèce est préoccupante compte tenu de sa distribution hautement restreinte dans une région qui a été, et continuera d'être, fortement impactée par l'occupation humaine. L’espèce serait classé comme ‘en danger critique d'extinction’ selon les critères de l'UICN [Union internationale pour la conservation de la nature]", concluent les découvreurs cités par Sci-news.

Un bébé dromadaire est né au zoo d'Anvers


Le zoo d'Anvers vient d'accueillir une toute nouvelle bosse parmi ses pensionnaires, une petite dromadaire née hier et baptisée Najla.
C'est une réelle surprise qu'ont eue les équipes du zoo d'Anvers enBelgique. En juillet 2011, le parc a accueilli une toute nouvelle pensionnaire, une femelle dromadaire répondant au nom de Fatima. Mais ce que les responsables ignoraient alors c'est que la femelle était enceinte déjà de plusieurs mois. La durée de gestation de l'animal étant comprise entre 12 et 14 mois, 9 mois plus tard, le zoo a eu la joie de voir naitre un petit dromadaire. Une fille baptisée Najla.
Les soigneurs l'ont découvert encore toute mouillée hier au lever du jour dans l'enclos de Fatima. Ils ont ainsi pu se servir de la paille et des excréments qu'ils conservaient depuis des semaines en vue de faire un matelas douillet. Encore un peu hésitante sur ses pattes, Najla avait déjà commencé à téter sa mère. Les animaux se trouvaient alors dans l'enclos en compagnie du mâle Ajax et de la chamelle Sarah. Mais Ajax se trouvant un peu trop curieux à l'égard de la nouvelle née, celui-ci a été temporairement isolé pour permettre à Fatima de s'occuper tranquillement de sa fille qu'elle ne quitte pas des yeux.
Proches parents des chameaux, les dromadaires sont originaires de l'Afrique de l'Ouest et du Moyen-Orient. Plus minces et ne possédant qu'une seule bosse, ils ont aussi une fourrure moins épaisse et de plus longues pattes. Ils mesurent ainsi entre 1,90 et 2,30 mètres et pèsent entre 450 et 600 kilogrammes. Végétariens, ils mangent de l'herbe et des plantes mais leur puissante lèvre supérieure leur permettent aussi de manger des branches. Quant à leur fameuse bosse, elle ne stocke pas de l'eau comme on l'entend parfois mais de la graisse.
Cela leur permet de survivre pendant plusieurs jours dans le désert sans eau et sans nourriture. Ce qui ne les empêche toutefois pas de boire parfois jusqu'à 100 litres d'eau en quelques minutes.

Des tests sanguins pour prédire les attaques cardiaques


Selon une récente étude américaine, des chercheurs auraient identifié un moyen de prédire les attaques cardiaques jusqu'à plusieurs semaines à l'avance. Les victimes présenteraient en effet des malformations au niveau de certaines cellules sanguines.
Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de mortalité dans de nombreux pays, dont les Etats-Unis et la France. Selon le Haut comité de santé publique, elles sont ainsi responsables de pas moins de 180.000 décès par an dans l'Hexagone. Aux Etats-Unis, en revanche, le nombre de victimes atteint un total de quelque 800.000 chaque année, d'après le Centre fédéral de contrôle et de prévention des maladies (CDC). D'où l'importance de mieux connaitre ses maladies et d'arriver à les prévenir. C'est justement ce sur quoi ont travaillé des chercheurs américains du Scripps Translational Science Institute (STSI).
Selon l'étude qu'ils viennent tout juste de publier dans la revue Science Translational Medicine, ces scientifiques ont découvert l'existence de signes qui indiqueraient à l'avance qu'un patient est susceptible de faire une attaque cardiaque dans les semaines qui suivent. C'est en étudiant 50 patients traités en urgence pour des attaques cardiaques dans des hôpitaux de San Diego en Californie que les chercheurs se sont aperçus que ceux-ci présentaient des malformations au niveau de certaines cellules sanguines. Les cellules en question dites endothéliales tapissent l'intérieur des parois du coeur et des vaisseaux. Or, chez les victimes d'attaques cardiaques, elles sont anormalement grosses et présentent des malformations, avec parfois de doubles noyaux.
Selon les chercheurs, il serait donc possible de mettre au point un test sanguin qui dépisterait ce genre de malformations chez des patients considérés comme à risque. "La capacité de diagnostiquer l'imminence d'une attaque cardiaque est depuis longtemps considérée comme le Graal de la médecine cardiovasculaire", a précisé Eric Topol, principal auteur de l'étude et directeur du STSI. Ainsi, "avec des validations supplémentaires, l'espoir est de développer ce test pour un usage commercial d'ici à une ou deux années", a ajouté un des chercheurs, Raghava Gollapudi qui a participé aux travaux.
Une découverte qui demande davantage de recherches
"Ce serait un test idéal pour déterminer si un patient est au bord d'une attaque cardiaque ou pourrait en avoir une dans les semaines à venir", a poursuivi le chercheur cité par l'AFP. Mais, "pour l'instant nous ne pouvons que déterminer si le patient est en train d'avoir ou a récemment subi une attaque cardiaque". Si la découverte est porteuse d'espoir, bon nombre de chercheurs tiennent donc à rester prudents face à l'état d'avancement des travaux.
"L'étude montre seulement que les patients qui sont dans les affres d'une attaque cardiaque possèdent des cellules anormales. Cela ne montre pas que ces cellules étaient présentes bien avant que l'attaque cardiaque débute. Ceci devra être explorer par de futures études. Il sera également important de montrer que ces cellules anormales apparaissent seulement durant une attaque cardiaque et ne sont pas également présentes dans d'autres maladies", a ainsi commenté le professeur Peter Weissberg, directeur médical de la British Heart Foundation cité par le Daily Mail.

Roulez Orange !

 Si l’on a dernièrement constaté une hausse des températures, nous n’en sommes pas à nous balader en T-shirt. Avec l’arrivée imminente du printemps, c’est le moment de se mettre au vélo. D’abord parce que ça évite de prendre les transports en commun, ensuite pour retrouver votre forme, et puis surtout parce qu’en l’espace de cinq minutes de pédalage intensif, vous faites le vide. Ok, nous avons tous compris qu’il est important de faire sa demie-heure quotidienne d’exercice, mais pas à n’importe quel prix. Avoir une jolie bicyclette est primordial, sans rire. Et dans le genre classique, enfin pas vraiment, nous pensons que jouer la carte du « orange » avec le vélo « dockers x Johnny Loco » est une très bonne décision, car il est très beau, très côte ouest américaine avec son large guidon, sa selle néo-rétro et ses roues blanches.
Rien n’est jamais certain, et cette merveille, aussi orange et jolie soit-elle n’est pas encore disponible à la vente. En revanche, vous pouvez tenter de gagner cette bicyclette en vous inscrivant sur la page dédiée par Dockers ou demander à participer en magasin. Vous allez tous les rendre verts…



Le pavillon de banlieue au Luxembourg !

 C’est dans un quartier résidentiel de Goeblange au Luxembourg qu’il faut aller chercher cette réalisation de l’agence Metaform Architects. Le pavillon de banlieue revisité prend des airs de maison de vacances sur l’arrière avec ce bassin jouxtant la terrasse en bois. Côté intérieur, les larges baies vitrées laissent le jardin entrer et la lumière avec. La décoration douillette (parquet en bois clair, verre, peinture blanche) contraste avec cette cuisine inspiration Kawai et augure de longues soirées familiales. On aime le coffrage des façades pour le parti-pris ; un choix radical qui n’altère en rien l’ambiance agréable à vivre. C’est finalement tout à fait envisageable, sans budget colossal…
Direction une agence d’architecture avec des idées en tête !









Débarqué d'un avion... parce qu'il est gay


L'anecdote ne va pas améliorer la réputation du Mexique, déjà connu pour le peu de cas qui y est fait des droits des homosexuels. Le 19 mars dernier, Rodrigo Viadas devait prendre l'avion à Miami, aux Etats-Unis, pour rentrer chez lui au Mexique. Monté à bord du vol 427 de la compagnie Aeromexico, il a été prié par le commandant de bord de quitter l'avion quelques minutes avant le décollage. Explication donnée par la compagnie, affirme-t-il : son voisin aurait remarqué qu'il était homosexuel et s'en serait plaint à l'équipage, qui lui a donc donné raison.
"Jamais on ne m’avait humilié de cette façon ! Je n’arrête pas de pleurer. Ils m’ont descendu de l’appareil comme un délinquant, face à un avion plein, et sans explications. Le commandant ne m’a jamais parlé", s'est-il plaint par la suite sur Twitter. Il a finalement pu rentrer chez lui le lendemain par un autre vol, raconte-t-il, mais il a dû payer sa nuit d'hôtel.
Face au retentissement de ces tweets, la compagnie aérienne a promis de mener une enquête.

Une paire de chaussures achetée, un homme offert


Vous êtes une femme pressée, avec si peu de temps libre qu'il vous faut choisir entre faire vos courses et rencontrer des hommes ? Une marque de chaussures malaisienne a la solution. Le magasin Shoes Shoes Shoes allie désormais shopping et speed dating, grâce à un partenariat avec un site de rencontres. 
Le concept : les hommes s’inscrivent sur le site et sélectionnent vingt paires de chaussures. Ils s’engagent à en payer 10 à 100% du prix  en échange d’un rendez-vous. Après avoir acheté leurs chaussures, les femmes peuvent se rendre sur le site et vérifier les profils de ceux qui apprécient leurs escarpins. Si elles acceptent un rendez-vous, elles seront remboursées.
Oui, vous avez bien compris, les hommes inscrits sur ce site sont prêts à payer pour un rendez-vous...