Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

lundi 26 mars 2012

Un Américain mémorise 330 chiffres en cinq minutes !


Samedi, se déroulait aux États-Unis une compétition de mémoire dans laquelle Nelson Dellis s'y est distingué. L'homme a en effet remporté le concours en mémorisant 330 chiffres en cinq minutes !
Le cerveau humain est capable de choses extraordinaires, si bien que beaucoup de spécialistes s'accordent à dire que nous utilisons une infime partie de nos capacités intellectuelles. Afin de promouvoir les aptitudes du cerveau humain, un ancien directeur de la compagnie d'informatique IBM a créé un concours il y a 15 ans de cela, afin de montrer ce que l'homme est capable de faire avec son cerveau.
Cette année, le concours se déroulait à New York et comme l'an dernier, Nelson Dellis, originaire de Miami, a remporté l'édition 2012. Il a réussi l'incroyable exploit de retenir quelque 330 chiffres donné au hasard en l'espace de 5 minutes. L'homme âgé de 28 ans a donc battu son propre record de l'an dernier, où il avait retenu 248 chiffres en cinq minutes rapporte Cyber Presse.
En tout, 50 personnes ont prouvé à chacun la puissance de la mémoire. Parmi les épreuves, les candidats devaient mémoriser 99 noms et visages, ou encore se souvenir d'un poème de 50 vers ou bien retenir 200 mots sélectionnés au hasard ! Dans le championnat des écoles, c'est celle de Hershey en Pennysylavnnie qui a remporté la palme devant d'autres établissements dont l'université de Pennysylvanie

États-Unis : une pizza offerte à chaque patient qui subit une vasectomie


Une clinique privée américaine de la Côte Est propose d'offrir une pizza à chaque patient qui subit une vasectomie dans son établissement. Une curieuse promotion qui s'associe avec un tournoi universitaire de basket ball.
Une clinique du Massachusetts - Côte Est des États-Unis - propose une pizza à chaque patient qui subit une vasectomie. L'information est révélée par le journal local The Cape Code Times. Ainsi, la perte de votre fécondité pourra ici être compensée par une Reine ou une Quatre fromages. Une maigre consolation quand on connaît le caractère irréversible de cette opération chirurgicale.
Cette curieuse promotion est née d'un partenariat entre l'établissement qui abrite le cabinet d'urologie concerné et un tournoi universitaire de basket ball, The March Madness. Evan Cohen, l'un des dirigeants de la clinique, a expliqué auprès de la même source les raisons d'une association entre des urologues et une compétition de basket : "les hommes ont besoin de quelques jours de récupération après une vasectomie, alors quoi de mieux que de traîner sur le canapé, en regardant un match de basket et en ingurgitant une pizza gratuite ?"
Avis aux intéressés, seules les pizzas sont gratuites, les bières restent encore à la charge des patients.

Lassé de voir sa cave inondée, il crée un bassin à truites


Un retraité originaire de Plomion dans l'Aisne a trouvé une idée originale pour prouver que les inondations récurrentes dans sa cave ne sont pas les conséquences de la pluie, mais bien d'une source sous sa cave.
Michel Huclin ne s'attendait pas à susciter un tel intérêt sur sa mésaventure. Tout commence en mars 2007, lorsque Michel et sa femme Micheline découvre avec stupeur leur cave inondée. "Au début on a pompé. A chaque fois ça revenait, alors on recommençait. On a grillé trois pompes comme ça" dit-il. La récurrence de cette incident l'intrigue et l'amène sur la piste des travaux d'assainissement effectués par plusieurs communes en 2007. Un matériau imperméable serait à l'origine du non-écoulement des eaux. Michel Huclin saisit donc les autorités locales, mais personne ne veut assumer ses responsabilités.
"Monsieur Huclin est le seul habitant de la rue chez qui il y a un problème sérieux (...) S'il a de l'eau dans sa cave, c'est peut-être que certains travaux n'ont pas été faits par lui il y a quelques années" affirme Henri Brossier, président de la Thiérarche du centre. "Nous nous sommes toujours sentis dans notre droit, mais chacun de son côté avait sa vérité" rapporte La voix du Nord. Le maire de la commune, Raphael Chevigné, regrette cette situation et "comprend la colère" de Michel Huclin. "Ça aurait pu être résolu dès le début si tout le monde y avait mis du sien".
Le plaignant n'a pas voulu en rester là et a eu une idée pour "prouver que ce n'est pas de l'eau de pluie, comme on me l'a dit, mais de l'eau de la source qui coule sous ma maison: 40m3 par jour !". Michel Huclin a donc transformé sa cave en un bassin à truites ! Demandant à La voix Du Nord de bien préciser que "ce n'est pas un élevage (...) dès que je le pourrai, j'irai les mettre dans mon étang, tout près".
Le choix de la truite n'est pas anodin. En effet, ce poisson a besoin d'une eau pure pour vivre "La truite c'est beaucoup plus fragile. Alors si c'était de l'eau de pluie dans ma cave, elles seraient déjà mortes". L'affaire dépasse alors les frontières de la commune, et suscite la curiosité des habitants qui "demandent même à voir ma cave. Si je voulais, je pourrais lancer une pétition" dit-il. Quoiqu'il en soit, Monsieur Huclin devra patienter pour connaître la décision de justice , le rapport ayant été rendu au tribunal début mars.

Il s'appelle aussi Mohamed Merah et vit un enfer depuis la tuerie de Toulouse


Depuis que l'identité de l'auteur des tueries de Toulouse et Montauban est connue, un autre Mohamed Merah, Lyonnais de 23 ans et également d’origine algérienne, vit un enfer, notamment sur le web.
Le tueur au scooter a été pendant quelques jours l’ennemi public numéro un recherché par toutes les polices de France. Une médiatisation de grande ampleur qui a causé certains dommages collatéraux car le sauvage assassin de Toulouse n’est pas le seul à s’appeler Mohamed Merah. Il est 10 heures ce mercredi 21 mars lorsqu’un autre Mohamed Merah, un habitant de Lyon de 23 ans, est réveillé par sa mère qui regarde les infos à la télévision : le présumé tueur d’enfants de l’école juive a été identifié par la police. "Un truc de malade, un truc de fou" sont les premiers mots qui lui viennent. "Ma vie a basculé", confie-t-il. "Pendant trente heures, il a vécu retranché dans son appartement. Moi, je suis retranché dans mon lit", confie-t-il au quotidien régional Ouest-France.
Un cauchemar sur Facebook
A partir de là, sa vie va devenir un cauchemar. Il subit un véritable calvaire, notamment via le web. "Ma photo a circulé dans des groupes sur Facebook, on dit que je lui ressemble comme deux gouttes d’eau. En plus j’ai le même âge, la même origine algérienne, donc c’est forcément moi", poursuit-il. L’intéressé a même été conseillé de se rendre à la police par des internautes. D’autres messages sur la Toile lui ont fait froid dans le dos. "J’ai aussi reçu des messages effrayants, comme cette gamine de douze ans qui me félicite d’avoir tué quatre juifs" raconte l’infortuné Mohamed. S’ensuivent alors des réactions complètement farfelues sur le Net. "J’ai laissé Facebook de côté pendant deux heures. Je suis revenu, j’avais 70 nouvelles demandes. Un inconnu a appelé une de mes amies proches pour lui dire : attention, tu es amie avec le tueur sur Facebook", affirme-t-il. Mohamed avait aussi déposé un commentaire quelques jours avant sur un site web de sport. Il rejette un coup d’œil mercredi sur le forum, le constat est hallucinant : "Je suis retourné sur le site cet après-midi, c’est complètement hallucinant : plus de 200 messages pour savoir si c’est bien moi le tueur".
Son employeur a douté de lui
Mais il n’y pas que les internautes qui le suspectent, même son propre employeur a douté de son innocence. "Ma chef m’a appelé pour savoir si j’étais à Toulouse, elle a douté de moi", rapporte-t-il. Le jeune homme a dû alors se rendre sur son lieu de travail pour rassurer sa supérieure, d’après la même source. Il se demande aussi comment va-t-il faire pour postuler à des emplois dans l'avenir. "Déjà, m’appeler Mohamed, ça ne m’a pas bien servi dans le monde professionnel, alors là… ". Son cas semble être actuellement la meilleure pub et l’argument le plus convaincant pour le CV anonyme…