Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

mercredi 28 mars 2012

Blagounette

Une blonde entre dans un magasin de produits de beauté et en profite pour acheter du déodorant pour son mari
Elle s'adresse à une vendeuse :
- Bonjour, auriez vous des déodorants pour homme ?
- Un déodorant à boule ?
- Non, c'est pour ses dessous de bras.

Un pilote, pris de folie, crie à l'alerte à la bombe avant d'être maîtrisé par les passagers


Les passagers du vol JetBlue parti hier de New York à destination de Las Vegas ont dû essuyer quelques sueurs froides quand le pilote de leur avion, à la sortie des toilettes, s'est écrié : "Irak, Al-Qaïda, terrorisme, nous allons tous nous écraser", selon le site internet du journal Amarillo Globe-News.
Souffrant d'un "problème médical", selon la compagnie, le pilote a été rapidement maîtrisé par un groupe de passagers qui s'est précipité à l'avant de l'appareil. L'Aviation civile américaine (FAA) a indiqué que, conscient du comportement étrange du commandant de bord, le co-pilote avait pris soin de verrouiller la porte du cockpit quand le pilote était parti aux toilettes.
L'avion a dû atterrir en urgence à Amarillo (Texas), où le pilote, transporté en ambulance pour subir des examens médicaux, a été remplacé par un autre commandant de bord.

Justin Bieber souffre, lui aussi, de la crise du logement


Selon le site TMZ, Justin Bieber rencontre quelques difficultés à accéder à la propriété. Le chanteur a fait une offre pour une propriété de 9000 mètres carrés à Calabasas, en Californie, dans une zone luxueuse située à 30 km d'Hollywood.
Même si la star peut largement se permettre d'acheter la propriété, son directeur commercial aurait insisté pour qu'il fasse preuve de bon sens financier et souscrive un prêt logement.
Seul petit hic : le chanteur a fait une offre inférieure d'1,5 million au prix annoncé, fixé à 7 millions de dollars. En conséquence, Justin Bieber n'a pas pu obtenir le prêt qu'il souhaitait.
Le chanteur et le vendeur ont alors tenté de négocier le prix afin que le jeune homme de 18 ans puisse obtenir son prêt logement. Justin Bieber serait prêt à payer 6 millions de dollars, mais ce prix ne satisfait pas le vendeur qui a investi bien plus dans la propriété.

Chine : Deux sœurs jumelles deviennent frères


Elles ont osé : deux sœurs jumelles chinoises de la province du Yunnan sont devenues deux frères jumeaux en même temps. Elles sont ainsi devenues les premières jumelles à subir une opération conjointe de changement de sexe, rapporte le Shanghai Daily.
Les deux premières opérations ont été des succès, selon le chirurgien  Zhao Yede. Mais il reste encore une étape à franchir avant de devenir complètement des hommes. Les patientes ont annoncé qu’elles allaient "continuer à économiser et à travailler dur pour s’offrir la troisième opération."
Les jumelles ne se sont jamais identifiées à des femmes, et ont toujours rêvé de devenir des hommes. Après une batterie de tests psychologiques et médicaux, elles ont reçu le feu vert. Selon les médecins, elles parlaient et s’habillaient comme des hommes, et s’étaient juré de ne jamais se marier dans la peau d’une femme.
Mais il faudra encore patienter : selon la loi chinoise, elles ne seront pas revenues comme des hommes avant que la procédure chirurgicale soit terminée, et qu’elles aient réclamé un changement administratif de leur statut.
En attendant, les patientes souhaitent rester anonymes afin de protéger leur vie privée, car les mentalités évoluent lentement : "Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre notre travail qui est la principale source de financement de notre chirurgie."

Pour des glaces, ils se jettent à l'eau !

Heureusement pour les baigneurs, il faisait chaud ce dimanche dans la capitale. Pas sûr qu'avec du froid ou de la pluie, Miko aurait repoussé l'évènement tant attendu dans la matinée au pied de la tour Eiffel dans le VIIe arrondissement de Paris. Pour lancer la saison des glaces, la marque avait en effet envoyé une cent hommes et femmes faire un plongeon dans la rivière parisienne. La preuve par l'image, ils ont osé y aller !


 





Bouées, dauphins, ou bateaux ont accompagné les baigneurs dans la Seine ce dimanche. Photo : SEVGI/SIPA


Transports : qui sont ces voix qui vous parlent?


Elle s'appelle Nelly, et vous ne la verrez probablement jamais. Cette voix féminine, des milliers de Franciliens qui prennent la ligne 1 du métro l'entendent chaque jour. "Saint-Paul", "Châtelet", "Concorde", c'est elle qui annonce le nom des stations. Comme Nelly, ancienne conductrice de la 1, une dizaine d'agents RATP ainsi que quelques comédiens font les voix du réseau. 
Des critères indispensables
Comme pour les couleurs, à chaque ligne sa voix. Les bus ont été les premiers équipés, dans les années 80. Ont suivi le T1 en 1992, le T2 en 1997, la ligne 14 en 1998 , puis les lignes 1, 2, 3, et 13. Le système est en cours d'installation sur la 4. Et bientôt, ce sera la 9. "Le système est mis en place en fonction du renouvellement des trains, précise Song Phanekham, responsable de l’Identité Sonore et visuelle à la RATP. Il faut des voix qui soient calmes, apaisantes et articulées. Il faut aussi que la personne sache faire une voix ascendante et descente pour la double annonce du nom des stations permettant aux voyageurs, s'il ne l'a pas compris une première fois, de la réentendre".

Une régie pro-féministe?
Au départ, la régie privilégiait les femmes dont la voix aigüeétait, selon des experts, plus audible dans un environnement bruyant tel que celui du métro. Fini le sexisme, les voix masculines sont aujourd'hui "acceptées". "Pour les malvoyantsnotamment, une voix d'homme  est maintenant utilisée dans un sens, une voix de femme dans l'autre, précise  Song Phanekham. Nous essayons de faire au mieux. Parfois même, en poésie. Avez-vous remarqué que le célèbre"Attention à la marche en descendant du train" est un alexandrin"? Non certainement, comme beaucoup de voyageurs".

30.000 retraits en liquide pour sauver le vieux DAB du bourg breton


Youhenn retire 20 euros au distributeur de billets, une opération banale. Sauf qu'à Spézet, commune rurale du centre-Bretagne, les habitants doivent atteindre 30.000 retraits par an pour conserver leur appareil, un pari qu'ils sont en passe de gagner.
"Que se soit un distributeur Crédit Agricole ou un autre, on s'en moque. Ce qu'on veut c'est un distributeur : c'est une question de service public!", s'insurge Youhenn Le Fur, retraité et membre du comité de défense du distributeur automatique de billets (DAB) de Spézet.
Le Crédit Agricole a fixé à 30.000 le nombre de retraits annuels nécessaires pour le maintien de l'unique DAB du bourg.
"On a l'espoir de le garder. Tout le monde est conscient que le distributeur est indispensable à la commune. Il y a beaucoup de commerces à Spézet, sa disparition poserait un véritable problème", affirme de son côté le maire DVD de Spézet, Gilbert Nigen.
L'agence du Crédit Agricole de la commune a fermé après avoir réduit ses heures d'ouverture et le vieux DAB installé sur la façade du bâtiment en plein centre s'est retrouvé condamné.
L'appareil, un ancien modèle largement amorti mais que le Crédit agricole ne souhaitait pas renouveler, devait disparaître en mai dernier selon une affichette encore présente sur la porte de l'agence, obligeant les habitants à faire 10 km pour trouver un autre DAB, à Châteaulin.
L'édile de la commune de 1.915 âmes avait d'abord demandé à La Poste d'installer un DAB dans son bureau. Mais il a essuyé un refus.
C'était sans compter sur la détermination des habitants pour sauver leur distributeur. Une trentaine d'entre eux se sont groupés en comité de défense du DAB et ont engagé la lutte comme il s'étaient battus quelques années plus tôt pour le bureau de poste.
"A Spézet, y'a des espèces en voie de disparition, gast!" peut-on lire sur une carte postale pour protester contre le retrait du DAB, issue d'une série réalisée par Nono, le dessinateur humoristique du Télégramme.
Manifestations devant l'agence du Crédit agricole de Carhaix - la ville voisine où les habitants ont obtenu le maintien de l'hôpital rural - banderoles, affiches et pièce de théâtre, le comité a multiplié les actions avant que le Crédit Agricole accepte un sursis.
"Nous avons proposé à la commune soit de partager 50-50 le déficit du DAB, soit après accord sur le chiffre, de fixer à 30.000 le nombre de retraits" pour le maintien du distributeur, explique le directeur du réseau d'agences du Crédit agricole, Charles Le Durant.
Les habitants, dont beaucoup de retraités, viennent retirer comme Nicole Le Bloaz, vingt à trente euros deux ou trois fois par semaine et Spézet est en passe de gagner la sauvegarde de son DAB.
"L'engouement de la population pour ce service fait que l'opération est en passe de réussir", se félicite M. Le Durant qui comptabilise les retraits depuis mi-2011 et estime que les 30.000 seront largement atteints d'ici à mai ou juin 2012.

Un village de la Sarthe veut offrir des poules pour réduire les déchets


Une petite commune de la Sarthe se propose d'offrir deux poules pondeuses à tous les foyers du village intéressés afin de réduire le volume des déchets organiques, a-t-on appris mercredi auprès de la mairie.
"C'est un moyen à la fois de réduire la quantité de déchets, de jouer un rôle pédagogique pour les enfants et de réaliser des économies vu la flambée actuelle du prix des oeufs", a déclaré à l'AFP Lydie Pasteau, maire (sans étiquette) de Pincé, confirmant une information de Ouest France.
L'idée est née dans ce petit village de 200 habitants, situé en zone d'élevage du poulet de Loué, à la suite d'une décision de la communauté de communes locale de créer une redevance incitative sur les ordures, a indiqué l'élue. Une poule peut absorber quelque 150 kg de déchets organiques par an et produire 200 oeufs.
"Au début, c'est parti comme une boutade et puis on a réalisé que c'était une très bonne idée. Cela va aussi responsabiliser les gens et renforcer les liens : comme on garde déjà les chats et les chiens de ses voisins quand ils partent en vacances, on gardera aussi les poules", a indiqué Mme Pasteau.
En pratique, "tous les foyers qui en feront la demande recevront une paire de poules en septembre", a-t-elle souligné, précisant qu'une charte était à l'étude pour s'assurer que les animaux seraient bien traités et les nuisances réduites.
A "8-10 euros la poule, les frais seront limités pour la commune", relève la maire, qui table sur "15 à 20 foyers intéressés", sur les 90 que compte la commune. "De toutes façons, c'est un bon investissement, car inévitablement les frais liés aux ordures vont augmenter avec le temps", souligne Mme Pasteau.
L'initiative d'offrir des poules pour limiter les déchets a déjà été testé avec succès par la ville belge de Mouscron, il y a deux ans.

A brûler en Chine pour le jour des Morts: iPad et iPhone en papier


Des iPads et iPhones en papier, à brûler sur les sépultures en guise d'offrandes, figurent parmi les articles les plus demandés pour la fête des Morts en Chine, qui sera célébrée la semaine prochaine.
Chaque 4 avril, jour des Morts également appelé fête de la Clarté, les Chinois se rendent au cimetière pour rendre hommage à leurs proches défunts.
Selon la tradition, ils effectuent des tâches d'entretien des sépultures et brûlent de la fausse monnaie ou d'autres articles en papier censés plaire ou être utiles aux parents décédés, dans leur vie de l'au-delà.
Des vendeurs interrogés par l'AFP ont confirmé l'engouement pour les iPads et iPhones en papier, à brûler en hommage aux ancêtres.
"Les iPads et iPhones en papier proposés à la vente sont d'une dimension similaire aux vrais et comportent tous les accessoires, comme les écouteurs", a expliqué à l'AFP M. Wang, un commerçant en ligne.
"Ces articles en papier sont très populaires, en particulier à l'approche de la fête des Morts", a-t-il ajouté.
Selon un autre commerçant, un iPad en papier coûte 538 yuans (64 euros), livraison comprise, tandis que la version papier de l'iPhone se vend 22 yuans (2,5 euros).

Pise fête le Nouvel An 2013 neuf mois avant tout le monde


Spectacle printanier insolite à Pise: des fêtards en costumes du Moyen-Âge applaudissent à tout rompre près de la célébrissime tour penchée pour fêter la nouvelle année 2013, neuf mois avant tout le monde.
L'ex-République maritime, puissance incontournable en Méditerranée durant son apogée, a décidé de ressusciter l'époque où elle avait son propre calendrier, qui commençait le 25 mars, soit neuf mois avant Noël pour célébrer la conception miraculeuse de Jésus-Christ.
"C'est fantastique, nous avons deux occasions de célébrer un nouveau départ, deux occasions de prendre - et de trahir ! - nos bonnes résolutions pour la nouvelle année", explique Maria Rossi, 23 ans, alors qu'une horde d'enfants en costumes multicolores déboule à ses côtés.
Selon la tradition, la nouvelle année débute officiellement lorsqu'un rayon de soleil passant à travers l'orifice d'un mur de la cathédrale de Pise frappe un oeuf de marbre, symbole de fertilité et de renouveau.
Une messe est alors célébrée pour commémorer l'Annonciation, lorsque l'archange Gabriel révèle à Marie qu'elle aura un enfant.
Mais en ce dimanche, le prêtre officiant a du mal à maintenir l'attention de ses fidèles, encore étourdis pas les festivités de fin d'année de la veille, durant lesquelles des milliers d'habitants se sont rassemblés sur les rives de l'Arno pour un spectacle son et lumières et des feux d'artifice.
"Au Xème siècle, la flotte de Pise dominait la Méditerranée, et avoir son propre calendrier était une autre manifestation de sa puissance", explique à l'AFP Fabrizio Franceschini, professeur à l'université de Pise. Ce calendrier fut aussi utilisé brièvement à Padoue et Milan (nord).
Le calendrier, mentionné pour la première fois dans des documents de 985, était utilisé en Toscane au côté du calendrier Julien, auquel venait s'ajouter le calendrier florentin, qui débutait lui aussi le 25 mars, mais avec un an de retard sur son équivalent pisan... L'ex-calendrier de Florence vient donc d'entrer en 2012!
"En 1749, le grand-duc de Toscane François 1er décida d'unifier la région en la soumettant à un seul calendrier et choisit le calendrier Grégorien, mais les Pisans reviennent maintenant à leurs racines culturelles et font revivre leur passé", observe le Pr Franceschini.
"Nous avons recommencé à fêter +notre+ Nouvel An à la fin des années 80, mais récemment c'est devenu un événement encore plus important qui s'étale sur deux jours", précise-t-il.
La rivalité intense entre Pise et Florence remonte à des siècles, et ces fêtes sont aussi un moyen pour la ville de ressusciter son ancienne gloire.
"Florence était peut-être le centre du pouvoir, mais nous sommes devenus le centre de l'excellence intellectuelle, et nous le sommes encore!" s'enthousiasme Luciano Galeotti, 77 ans, lors d'une procession à travers la ville.
Même son de cloche chez Chiara Ardito, une étudiante en droit déguisée en demoiselle d'honneur de la princesse Kinzica, qui selon la légende aurait sauvé Pise des envahisseurs sarrasins en 1004.
"Nous sommes peut-être une petite ville, mais tout comme Kinzica a défendu Pise nous avons l'occasion de contribuer à la grandeur de la Pise moderne", estime-t-elle.
Certains Pisans soulignent que leur tradition leur a permis de déjouer les prédictions fatidiques du calendrier maya pour 2012.
"Pour tout le reste de la planète, le monde est peut-être au bord du gouffre, mais nous réussissons à toujours retomber sur nos pieds", explique Dario, un agent immobilier, en montrant du doigt la fameuse Tour, qui reste debout depuis le XIIème siècle envers et contre tout.
"On est en 2013, on a réussi à battre les prédictions des Mayas!" affirme-t-il avec fierté.

Beats vous propose un casque audio... en bois


Si vous en avez assez de votre casque Monster Beats, LazerWood a ce qu’il vous faut. Une idée maline et astucieuse pour avoir un tout nouveau casque… sans en changer. Regardez.
LazerWood fait feu de tout bois. A l’heure du jetable et de l’éphémère, à l'heure où les tendances passent et ne se ressemblent pas, la griffe vous propose de changer votre casque Monster Beats… sans vraiment en changer.
Pour ceux qui en ont assez de voir le même casque tous les jours, ceux que le rouge pétant commence à agacer ou ceux qui ont simplement envie de changement, Lazerwood a trouvé l’astuce : des stickers élégants et originaux en cerisier ou autres bois pour donner une nouvelle vie et un nouveau style à vos écouteurs. Une solution simple, économique et originale.
Classieux, le bois donnera un cachet empreint d’élégance à votre casque jadis orange fluo ou vert anis… Simple comme un sticker.

BlackLight : Un billard de luxe

Imaginé par la société Billards Toulet et les étudiants de l’Institut Supérieur de Design Industriel, le BlackLight est bien plus qu'un simple billard. Cette pièce de prestige est aussi technique que design.
Niveau esthétique, le BlackLight est un billard moderne, arborant des lignes épurées et fluides. Comme tout objet de grand luxe, il est totalement personnalisable. Le client peut ainsi choisir ses couleurs, ses matières, son éclairage, ses finitions - en or, cuivre, chrome, nacre et même cristaux de Swarovski. Niveau technique, le BlackLightest construit à partir de solides matières haut de gamme et possède un tapis insonorisé. Il est facilement modulable et se transforme donc aisément en table à manger ou plateau de jeux. De plus, Billards Toulet propose à ses clients d'y ajouter un système audio avec port USB afin d'y brancher son iPod, iPhone ou iPad.
Le BlackLight vous a séduit ? Alors commencez à économiser car il vaut environ 25 000 euros. 





La sexualité vue par les hommes


A l’occasion de la publication de l’enquête annuelle du magazine américain Esquire, Gentside vous livre une petite synthèse de la sexualité… vue par ces messieurs. Tour d’horizon.
Les hommes mariés seraient généralement plus satisfaits de leur vie sexuelle que les célibataires. Un premier constat pour le moins surprenant qui ressort de cette enquête réalisée auprès de 520 hommes âgés de 21 à 60 ans. Des chiffres contrebalancés par un autre constat, moins surprenant cette fois : 34% des hommes en couple confessent avoir déjà été infidèles.
En outre, pour la majorité des hommes, la fellation n’est pas vraiment du sexe, autrement dit, cela ne compte pas pour une infidélité… Concernant le légendaire tableau de chasses de ces messieurs, les surprises sont là encore au rendez-vous : 23% des hommes n’auraient en effet connu que 2 à 5 partenaires au cours de leur vie tandis que 20% se vantent d’avoir accumulé plus d’une l’amazone remporte 30% des suffrages, suivie de près par le missionnaire (28%) et la levrette (26%).
Toujours selon cette enquête, la première fois qu’il couche avec quelqu’un, un homme sur quatre serait davantage inquiet de ses performances sexuelles que de contracter une maladie sexuellement transmissible…
Et pour finir en beauté, quelques chiffres qui ne devraient pas faire que des heureuses : 14% des hommes mariés avouent avoir eu au moins une aventure avec un autre homme, seuls 34% des hommes mariés mettent régulièrement un préservatif et contrairement aux préjugés, seuls 24% des hommes apprécient les grosses poitrines… Enfin une bonne nouvelle…

Jack Daniel's ouvre sa ''Drinking school''


La marque d'alcool Jack Daniel's frappe fort avec l'ouverture de sa "Drinking school", signifiant "l'école de la boisson" en anglais.
La marque de whisky Jack Daniel’s a ouvert sa "Drinking school" sur la toile, a expliqué Influencia. Il s’agit d’une école en ligne diffusant des conseils virtuels. Mais contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, il n’est pas question ici de faire les éloges de l’alcool, mais bien de prévenir contre ses risques. La "Drinking school" de la célèbre marque est un concept surprenant en terme de campagne de communication. Jack Daniel’s joue ici sur les contraintes de son produit pour décrire comment le consommer avec une attitude responsable. Un principe novateur qui laisse incrédule.
Pour faire partie de l’opération, il suffit de se rendre sur le site dédié. L’objectif est d’expliquer aux grands buveurs comment éviter de se retrouver dans de mauvaises situations parce qu’ils auraient trop abusé de la bouteille. Pour cela, le visiteur doit visionner un maximum de vidéo postée sur l’interface digitale. À chaque petit spot visionné, l’internaute acquiert un "JD drinking School Badge". Le badge est virtuel et n’a d'aucune autre utilité que de se sentir impliqué dans le projet.
Le thème central de la campagne est la dangerosité qu’implique la prise d’alcool avant de conduire. D’ailleurs, un défi a été lancé sur le site pour tous les volontaires. Les amateurs du whisky devront se dispenser le temps d’une soirée de boire une seule goutte d’alcool pour se mettre dans la peau du capitaine de soirée qui raccompagne ses amis en voiture. Il pourra ainsi remporter des cadeaux tels que des verres ou des tee-shirts. La marque s'est associée avec un groupe de musique pour le projet. Le Zac Brown Band est en effet représentatif des valeurs à la fois de fun et de responsabilité que veut véhiculer la distillerie.

Une Volkswagen prête à décoller avec 20 000 ballons


La marque allemande a décidé pour son nouveau modèle de le faire décoller avec des milliers de ballons. Un véritable coup de pub pour la nouvelle voiture de Volkswagen.
Pour sa nouvelle gamme de modèles Up! que nous vous présentions il y a quelques temps, Volkswagen a donc décidé de faire les choses en grand pour qu'on parle de cette nouvelle petite voiture. Le constructeur allemand a voulu, à travers un spot publicitaire, faire décoller son nouveau modèle sur la place Alexanderplatz à Berlin, avec des milliers de ballons ! Un projet fou et évidemment un véritable coup de pub si cet exploit est réalisé. Volkswagen a estimé qu'il fallait 20 000 ballons pour faire envoler sa Volkswagen Up! et a donc lancé un site internet sur lequel chaque internaute pouvait ajouter son propre ballonpersonnalisé. On peut voir sur la vidéo que chaque visage de chaque internaute est dessiné sur un ballon.
Au total, 64 volontaires ont été mobilisés pendant huit heures pour gonfler chaque ballon, soit un peu plus de 312 ballons par personne. Après cela, ces ballons ont été attachés au véhicule pour former une masse de 15 mètres de large sur 20 mètres de haut. Malheureusement, le projet a été annulé à cause du vent qui est venu fortement perturber le décollage de la Volkswagen Up!. Les volontaires ont alors crevé tous les ballons gonflés, au grand dam des nombreux spectateurs venus voir le décollage du nouveau modèle de la marque allemande. Pas sûr que Volkswagen recommencera de nouveau ce projet.

Ce mur est seulement bâti avec du sel !


L'artiste japonaise Motoi Yamamoto a réalisé une nouvelle oeuvre entièrement faite en sel marin. Il s'agit d'un mur au réalisme saisissant mais à la durée de vie éphémère.
L'artiste japonaise Motoi Yamamoto utilise le sel d'une manière peu commune, mais absolument géniale : elle confectionne des œuvres d'artcomposées uniquement de cette substance omniprésente dans toutes les mers du globe. Sa dernière création est un mur-escalier au réalisme saisissant mais à la durée de vie limitée.
Il faut dire que les Nippons ne se servent pas seulement du sel à des fins culinaires. Il est  également utilisé en tant que symbole pour des cérémonies funéraires. D'autant plus que le matériau revêt une grande importance personnelle pour cette dernière qui a eu des difficultés à faire le deuil du décès de sa sœur à un jeune âge, selon My Modern Net.
A noter que Motoi Yamamoto fait aussi référence, d'après la même source, au tsunami de 2011 avec cette coulée massive d'eau de mer, et donc de sel, qui a ravagé des centaines de milliers de vies.

Voici à quoi ressembleraient Paris et New York sans leurs habitants

Rentrez dans l'univers de Lucie & Simon, deux photographes dont les clichés font découvrir de célèbres grandes places sous un nouveau jour, sans aucune trace de vie humaine.
Ce projet étonnant, signé Lucie & Simon, s'intitule Silent World. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ces œuvres surprennent par le décalage qu'elles ont avec la réalité. En effet, d'ordinaire bondées, les grandes villes du monde sont représentées ici sans aucune trace de vie. On appréhende donc la place Tian'anmen à Pékin sous un nouveau jour, tout comme la place Montparnasse ou encore Times square à New York.
Les clichés laissent donc dubitatif, face un décor que l'on connaît, mais que l'on aurait jamais pu imaginer de cette manière là. Les grandes villes sont désertées et laissent une impression d'anormalité, voire d'inconfort face à quelque chose qui semble perturber notre façon d'appréhender ce qui nous entoure. Avec ces photographies, les artistes invitent les spectateurs à laisser libre cours à leur imagination. 

Beijing ring roads


Columbus circle à New York


Cour carrée du Louvre à Paris


Madison Square Garden à New York


Place de l'Opéra à Paris

Place de la Concorde à Paris


Place Montparnasse à Paris


Six Avenue à New York


Tian'anmen square à Pékin



Quand la France veut attirer les touristes avec des photos... d'Afrique du Sud


L'Agence de développement de tourisme en France a utilisé par erreur des photos d'une plage d'Afrique du Sud pour vanter les mérites des côtes du Nord de l'Hexagone et de la région méditerranéenne.
L’Agence de développement dutourisme de la France, appelée aussiAtout France, a commis une grossière erreur à l'occasion de sa campagne de promotion du territoire hexagonal qui s'adresse aux Britanniques. En voulant vanter les mérites des côtes du Nord et de la Méditerranée, des photos d'une plage d'Afrique du Sud ont été utilisées. Contactée par GentsideAtout Frances'est refusé à tout commentaire sur cette bourde, excepté pour se dédouaner en affirmant que cette méprise n'est pas de leur fait.
Il faut dire que ce site web de tourisme a de quoi être secoué et confus par cette erreur. Spécialisé dans le tourisme d'affaires, sa réputation risque d'en prendre un sacré coup. Selon le Huffington Post, l'agence a déboursé pas moins de 716 000 euros pour réaliser cette campagne publicitaire placardée sur les murs de Londres.
Moqueries de la presse anglo-saxonne
L'erreur a été repérée par un photographe de mode du nom de Bradford Bird. Habitant actuellement la capitale britannique, il a néanmoins vécu dans cette région d'Afrique du Sud durant son enfance. "J'ai grandi à Llandudno et j'ai reconnu la plage dès que je l'ai vu", a-t-il expliqué au journal d'Outre-Manche The Telegraph. "J'ai trouvé ça culotté et j'ai donc posté une photo de l'affiche sur ma page Facebook", a-t-il ajouté.
Ces photos ont évidemment été retirées du site web une fois que la méprise a pris un caractère public mais elle vont demeurer placardées dans les couloirs du métro londonien jusqu'à mi-avril. Et depuis quelques jours, la presse anglo-saxonne se gausse de cette bourde et ne s'économise pas pour se moquer de la France.