Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

mercredi 18 avril 2012

Blagounette !


Un matin, une femme s'est mise soudainement à détester son mari. Lui, il s'en fout il lit son journal. Elle lui dit:
- ''Je vais te tuer''. Lui, il s'en fout il lit son journal.
Alors elle s'excite:
- ''Tu ne veux pas me croire ? Tu vas voir. J'ai lu la recette de grands sorciers africains. J'ai pris un cheveu de toi, je l'ai collé sur une photo de toi et dès que je vais toucher le cheveu avec une aiguille à tricoter, tu vas crever d'une crise cardiaque''. Lui, il s'en fout il lit son journal. Alors elle met son projet à exécution. Avec toute la haine et la rage qui est en elle, elle transperce la photo à l'endroit du cheveu, avec son aiguille à tricoter, et elle tombe raide morte. Lui, il s'en fout il lit son journal. Il se contente seulement de dire:
- ''Cela t'apprendra à te servir de mon peigne'' !

Autriche : une habitante de Fucking souhaite que la ville change de nom


Il est des noms plus difficiles à porter que d'autres, et cela vaut également pour les noms de communes. En Autriche, une habitante de la petite commune de Fucking, située en Haute-Autriche à proximité de la Bavière, vient de relancer le débat qui avait agité la bourgade il y a quelques années : un changement du nom de la petite ville.
Après le vol du panneau du numéro de sa maison située à l'entrée de la commune, une habitante l'a remplacé avec le nom"Fugging".
"Nous avions déjà eu des discussions par le passé. Si les habitants souhaitent changer de nom, nous pouvons en discuter en conseil municipal", a expliqué à l'AFP le maire de Tarsdorf, Franz Meindl, commune à laquelle est rattachée Fucking. 

En 2004, les habitants de la commune avaient été invité à voter pour décider d'un éventuel changement de nom. L'élu de la commune a précisé qu'aucune majorité claire ne s'était dégagée pour un changement du nom de la bourgade. Les habitants à proximité du panneau d'entrée y étaient favorables, alors que le reste de la bourgade s'y opposait au motif qu'en vieil allemand, Fucking signifie "Les gens de Focko" du nom de celui qui donna son nom au village en 1070.

Davina, bouddhiste tonique


Le chauffeur de taxi, qui connaît pourtant bien la région, n'en revient pas. "C'est un vrai monastère bouddhiste ?" Tout à fait. Isolé au milieu de champs verts et jaunes, à une heure de Poitiers, apparaît Chökhor Ling. Près des barrières rouge grenat se tient une dame souriante en robe de la même couleur. La propriétaire des lieux n'est autre que Davina Delor. Davina qui ? Mais si, souvenez-vous, Davina, "de-Véronique-et-Davina-toutouyoutou !"
Vingt ans après l'émission "Gym Tonic", Davina est donc devenue nonne bouddhiste. Conversion tardive ? Sûrement pas : "C'est l'imprégnation de mon enfance qui m'a amenée jusqu'ici, explique-t-elle, puisque j'ai reçu une double culture, catholique et bouddhiste." Mais c'est la parole du Bouddha qui l'a imprégnée toute sa vie. Pendant ses années télé, on ignorait que la prof d'aérobic la plus célèbre de France avait étudié les médecines orientales, entre autres : "Je donnais des cours de yoga, de qi gong, de gymnastique, de danse classique... A 14 heures, j'arrêtais pour retrouver mon intériorité. Mais j'ai toujours été dans la vie, ce n'est pas incompatible, au contraire."
Puis, un jour, elle rencontre le dalai-lama. "Et là, je me suis dit, c'est vraiment ça. Mon ordination s'est faite en 2004, au Tibet, dans un monastère du XIIe siècle, à 5 000 mètres d'altitude. Et récemment, j'ai pris les voeux supérieurs de pleine ordination, ici même."
Ici, c'est cette belle maison de campagne achetée il y a trente ans, transformée en centre monastique il y a dix ans. Elle abrite un temple, une petite chapelle, une annexe pour héberger dix personnes avec une cuisine et une salle de yoga. Au centre du jardin trône un stupa, un monument bouddhiste blanc. Davina reçoit deux fois par mois des gens venus par démarche sprituelle, le temps d'un week-end. Ni gîte ni Club Med, Chökor Ling propose des retraites studieuses : "On étudie le Dharma, la parole philosophique du Bouddha, qui est très d'actualité aujourd'hui."
C'est ce qu'elle explique dans son nouveau livre, "Le bonheur selon Bouddha" (Michel Lafon) : "C'est une parole qui, si elle est bien comprise, permet d'affronter la vie quotidienne d'une manière beaucoup plus sereine." Logique : le fondement du bouddhisme, c'est d'échapper à la souffrance. "Mais le plus important, insiste Davina, c'est la mise en application dans le quotidien. Si on cherche le pouvoir, le succès, le bien-être à tout prix, on sera très malheureux. Il faut renoncer aux émotions perturbatrices, à tout ce qui peut les solliciter. Ça ne se fait pas en deux jours, c'est une culture." Et elle, quelle vie mène-t-elle en tant que Geleg Drölkar, son nom tibétain ? "Lever à 6 heures, pratique spirituelle et méditation pendant deux heures, jardinage, étude... Beaucoup d'étude..." Vit-elle ses meilleures années ici ? Elle irradie soudain : "Oui, je fais enfin ce que j'ai toujours voulu."
Elle nous conduit au temple, une grande pièce soudée à la maison. On enlève ses chaussures et on se retrouve... au Tibet. Un parfum d'encens flotte, un grand Bouddha doré nous regarde avec douceur. "Il a été sculpté pour nous, au Tibet, explique Davina. Et je peux vous dire qu'il est vivant, il n'y a pas que moi qui le sens !" Autour, une fresque peinte par des moines tibétains, des textes sacrés, des offrandes (fleurs, fruits et chocolats suisses), les photos des maîtres qui ont jalonné l'existence de Davina... La moquette et les coussins sont moëlleux, on se tait, on n'a plus envie de partir. On sort néammoins de l'enclos grenat, des guirlandes de petits drapeaux flottent au vent, comme sur un bateau ou sur les sommets himalayens. On n'était peut-être pas au Tibet, mais l'effet était tout aussi envoûtant.
 

A lire :
"Le bonheur selon Bouddha", de Davina Delor, éditions Michel Lafon, 320 p., 18,50 euros.
www.chokhorling.com

Une clé USB de 32 Go à 28 000 euros

Voici la clé USB la plus chère du monde. Cette oeuvre du bijoutier Suisse Shawish est entièrement recouverte de pierres précieuses et diamants.



La pollution chimique liée à l'obésité, selon deux études


L'exposition aux polluants chimiques est en partie responsable de l’épidémie d’obésité et de diabète. Un lien mis au jour par deux études européennes menées par le Réseau environnement santé (RES) et l’association britannique CHEM Trust.
Deux rapports publiés par les associations scientifiques européennes Réseau environnement santé (RES) et CHEM Trust mettent en évidence un lien entre les polluants chimiques et les épidémies d'obésité et de diabète. Ces deux études dont la publication vise à alerter pouvoirs et opinion publiques, insistent sur la nécessité de mettre en place de façon urgente des mesures pour lutter contre les perturbateurs endocriniens dans le cadre de la réglementation européenne sur les produits chimiques, Reach. Ces molécules sont contenues dans de nombreux produits auxquels la population européenne est quotidiennement exposée, comme les plastiques, les emballages, ou encore les pesticides.
"La contamination de la population humaine par ces substances est quasi-totale quels que soient les pays" affirme l'association française RES. Brigitte Le Magueresse, directrice de recherches à l’Inserm, souligne quant à elle que  nous n'en sommes"qu’au début de la connaissance des mécanismes d’action des perturbateurs endocriniens sur le métabolisme". Un sujet qui fait l'objet de recherches scientifiques depuis une dizaine années. Mais alors que 7% de la population mondiale, soit 400 millions de personnes, souffrent d'obésité d'après les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce taux pourrait passer à 12% d'ici à 2020.
Une tendance suivie par l'une des principales conséquences de l’obésité, le diabète, qui touche à ce jour 220 millions de personnes, quand elles n'étaient que 30 millions il y a vingt ans. Aujourd'hui, la lutte contre l'obésité, considérée depuis 1997 comme une maladie, s'attaque seulement à la sédentarité et à l’alimentation. La communauté scientifique se mobilise alors autour de ce nouveau champ de recherche sur le rôle joué par les polluants chimiques. Mais déjà, le Réseau santé environnement estime les données actuelles suffisantes pour faire de la pollution le troisième axe de cette lutte.

Des colliers antipuces toxiques retirés du marché


Mardi, l'Agence nationale du médicament vétérinaire (Anmv) a diffusé un communiqué dans lequel elle révèle que certains colliers antiparasites destinés aux chiens et chats seraient toxiques, notamment pour les enfants. Elle a ordonné un retrait du marché des produits concernés.
Si vous avez un chien ou un chatattention, son collier antiparasite pourrait être toxique. C'est l'alerte déclenchée mardi par l'Agence nationale du médicament vétérinaire (Anmv). Cet organisme dépendant de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a en effet procédé à une réévaluation du rapport bénéfice/risque de certains de ces produits et est parvenue à la conclusion que celui-ci était "défavorable".
Les colliers antiparasites incriminés sont utilisés chez le chien et le chat pour l’élimination des puces et tiques, ainsi que pour prévenir l’infestation de l’animal par ces parasites. Ils sont notamment commercialisés dans les jardineries, les animaleries et la grande distribution. Or, "suite à une réévaluation, des risques potentiels en cas d’exposition chronique, sur le long terme, par voie cutanée chez l’utilisateur et plus particulièrement chez l’enfant ont été mis en évidence pour certains de ces colliers", explique l'Anses dans un communiqué.
Au vu du rapport "défavorable", l'Agence a donc décidé de retirer l'autorisation de mise sur le marché des médicaments antiparasites. Une mesure qui "entraine, dès à présent, le retrait de la vente des lots de produits correspondants chez les grossistes et les points de vente au détail", précise le communiqué. Les colliers visés contiennent différentes substances, du dimpylate, du propoxur ou du tétrachlorvinphos et sont commercialisés par plusieurs fabricants. La liste est disponible dans le communiqué de l'Anses.
L'organisme recommande ainsi aux propriétaires d’animaux de compagnie ayant recours à l’un des produits de cette liste d’en cesser, dès à présent, l’utilisation et les invite à choisir un autre collier parmi ceux disponibles sur le marché qui ne font pas l'objet de ce retrait.

Les concentrations de pollen augmentent dans les villes européennes


Aux quatre coins de l'Europe, la quantité de pollen dans l'air ne cesse d'augmenter. Un phénomène observé en premier lieu dans les villes, bien plus que dans les campagnes, révèle une récente étude.
En Europe, l'air est de plus en plus envahi de pollen. Un constat dressé par une équipe de chercheurs de l’Université technique de Munich, en Allemagne, après avoir analysé les données de près de cent stations situés dans treize pays européens. Comme l'explique dans la revue Plos One l'auteur principale de ces travaux,Annette Menzel, les concentrations moyennes annuelles de pollen de la dernière décennie ont été comparées.
Une étude qui a permis aux chercheurs de constater une augmentation, particulièrement marquée dans les villes. Alors que les taux ont enregistré une hausse de 1% par an dans les campagnes d'Europe, ils ont en effet augmenté de plus de 3% dans les villes. Un résultat qui peut sembler surprenant, attribué par Annette Menzel et son équipe à la hausse des quantités de CO2 dans l'atmosphère engendrées par l'activité humaine. Plusieurs recherches ont prouvé que l'augmentation du dioxyde de carbone a un impact sur la croissance des plantes, qu'elle accélère, augmentant alors leur production de pollen.
C'est la raison pour laquelle les villes sont plus touchées que les campagnes par cette tendance. Et celle-ci est appelée à s'accélérer dans les années à venir en raison du réchauffement climatique allié à la prolifération de nouvelles espèces de plantes envahissantes, alertent les chercheurs cités par Sciences et avenir.

Le roi d'Espagne accusé d'avoir chassé l'éléphant


La semaine dernière, le roi d'Espagne Juan Carlos a effectué une visite privée au Botswana. Un voyage duquel il a été rapatrié d'urgence pour une fracture de la hanche qu'il se serait faite en chassant l'éléphant.
C'est une véritable polémique qui agite la presse espagnole depuis ce week-end. Samedi matin, le roi du pays Juan Carlos âgé de 74 ans a dû subir une opération pour soigner une fracture de la hanche. Une blessure qu'il se serait faite dans des conditions très particulières lors d'une visite privée effectuée la semaine passée au Botswana. En effet, selon le journal El Pais, le roi aurait été victime d'une mauvaise chute alors qu'il chassait l'éléphant. Une escapade qui a fait vivement réagir tandis que le goût de Juan Carlos pour la chasse a déjà fait l'objet de critiques par le passé.
Ainsi, la presse a ressorti une photo du roi prise lors d'un précédent safari en 2006 où il pose devant un cadavre d'éléphant. "C'est un voyage irresponsable, effectué au pire moment", commentait dimanche le journal El Mundo, selon qui le voyage aurait coûté pas moins de 30.000 euros. Une somme jugée scandaleuse dans le pays durement touché par la crise. Mais les défenseurs des animaux n'ont pas non plus garder leur langue dans leur poche.
Suite à l'annonce de l'accident, l'actrice Brigitte Bardot s'est dite "choquée et scandalisée" et a adressé une vive lettre au roi rendue publique par sa Fondation. Ne mâchant pas ses mots, elle y écrit : "c'est indécent, écoeurant et indigne d'une personne de votre rang. Vous ne valez pas mieux que les braconniers qui pillent et saccagent la nature, vous êtes la honte de l'Espagne". Elle y ajoute également :"J'espère que cette chute vous remettra les idées en place et que vous aurez à coeur désormais de protéger la biodiversité, ailleurs que dans des colloques ou conventions".
Une chasse différente du commerce illégal
Pour l'heure, la Maison Royale qui avait refusé de préciser les circonstances de l'accident du roi n'a pas réagi aux critiques. Mais l'association Igualdad animal a d'ores et déjà exigé que Juan Carlos démissionne de la présidence d'honneur du WWF espagnol. Néanmoins, de son côté, l'organisation n'a pas condamné la chasse du roi. Le responsable du programme de conservation des espèces du WWFEspagne, Luis Suarez, a en effet estimé que le scandale a éclaté parce que l'éléphant est une "icône de la conservation" mais que la chasse n'est pas la même chose que le commerce illégal.
Cité sur le site d'Igualdad Animal, le WWF a fait valoir que dans les quatre pays qui autorisent la chasse aux éléphants, "tous" les safaris et activités organisés sont"strictement contrôlés" par les autorités judiciaires du point de vue des espèces à abattre comme des quotas de chasse. Ceci ne poserait donc "aucun problème de conservation". Loin d'être convaincue, l'association Igualdad Animal souligne pour sa part qu'il n'existe "pour un éléphant pas de différence entre être tué "illégalement" à des fins de transaction, pour ses défenses en ivoire ou pour satisfaire l'exercice de la vue d'un monarque".

La taxe carbone aérienne, un frein aux négociations sur le climat ?


Selon l'émissaire américain sur le climat, les discussions internationales concernant le climat pourraient être perturbées par la polémique autour de l'instauration par l'Europe d'une taxe sur les émissions polluantes des compagnies aériennes.
Todd Stern, émissaire américain sur le climat, a emboîté le pas à la ministre indienne de l'Environnement Jayanthi Natarajan et a alerté d'éventuelles conséquences de la taxe carbone sur les réflexions internationales portant sur la climat. En effet, lors d'une conférence de presse téléphonique qui s'est tenue à Rome, celui-ci a déclaré : "je pense qu'il existe un potentiel de retombées négatives sur les négociations plus larges sur le climat."
Au centre de la polémique, une nouvelle législation européenne, applicable en théorie depuis le 1er janvier 2012, qui vise à contraindre les compagnies aériennes traversant l'Union européenne à acheter l'équivalent de 15% de leurs émissions de CO2. Une réglementation à laquelle se sont d'ores et déjà opposés vingt-six des 36 membres de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).
"Il existe un risque (...) si la question de l'ETS (le marché carbone payant européen dont dépend cette taxe) n'est pas résolueUn assez grand nombre de pays, et je ne parle même pas des Etats-Unis en ce moment, sont assez contrariés à propos de l'ETS et de ce que cela dit, selon eux, sur le système multilatéral", a encore ajouté Todd Stern. Les discussions devraient progresser lors de la préparation de la prochaine grande conférence sur le climat (en fin d'année au Qatar) qui se tiendra entre le 14 et le 25 mai à Bonn en Allemagne.

La maison de Pedro Useche, toute une histoire

La maison de l’architecte Perdro Useche, âgé de 50 ans, est comparable avec un livre passionnant. Ou plutôt à un recueil dont chaque partie est une histoire à part, écrite à partir des succès et des découvertes créatives.


En voyageant dans cet hôtel particulier de deux étages et à la surface de 1 000m², situé sur une colline de la localité pittoresque Morumbi de la ville Sao-Paulo (Brésil), on découvre la personnalité de l’architecte, de ses talents et passions. La construction de la maison a commencée en 1999 et a été terminée en 2003.

Presque tous les meubles de la maison ont été fabriqués par Pedro au cours de sa jeunesse quand il n’avait pas d’argent pour l’achat des meubles. Ayant terminé la faculté d’architecture de l’université la plus prestigieuse du Venezuela – UCV (Universidad Central de Venezuela), – Useche a commencé à travailler en 1984 au Brésil où il a été universellement reconnu grâce à ses travaux dans le domaine de la fabrication des meubles.

Il est participant et lauréat des plusieurs concours dans son pays, aussi bien que dans les pays d’Amérique du Sud et en Italie. Pedro donne des cours dans les domaines où il a démontré son talent : le travail avec le bois, le principe de la fabrication des meubles commodes, le design écologique, etc.

Le fauteuil « des rayons » (Piltrona Raio), le portemanteau à la forme d’un arbre (Avore Generosa), « les branches » qui jouent le rôle de crochets, des étagères et des supports, les tables pratiques et élégantes, les bancs « Crabes » (Banco Siri) … Ces objets, imprègnent l’intérieur des pièces de l’esprit vintage, complètement différent, les pièces ont leur caractère individuel.

Dans le salon à haut plafond règne une atmosphère de créativité : les murs sont décorés de toiles et de travaux d’art décoratif de la collection de Pedro Useche. Le climat du Brésil permet de réaliser des projets à grande surface vitrée et des patios ouverts, réunis aux pièces du rez-de-chaussée, ce qui donne la possibilité de fonctionnement à ces espaces, remplies d’air et de lumière, et ce toute l’année.

Les cloisons en verre et les portes à coulisses, les escaliers légères, mais solides donnent du carme à la maison.

La maison de l’architecte nage dans la verdure. Grâce à la serre vitrée, les talles vertes poussent au milieu du bâtiment. La verdure enveloppe l’habitat d’Useche, en descendant les murs, les corniches, les escaliers et la clôture et renferme dans sa fraîcheur.

L’intérieur de la maison de Perdo surprend par sa simplicité et sa diversité, par la diversité des éléments décoratifs et l’intégrité de la forme, par la beauté créée à la main et par la nature, dirigée par les mêmes mains dans le cours désiré.












Un kit de survie design pour la fin du monde

La fin du monde c'est pour cette année (enfin c'est ce que disent les Mayas). Le 21 décembre très exactement. Le designer mexicain Menosunocerouno a donc eu l'idée de créer un kit de survie appelé "Just in case", rapporte le site Golem 13
Un kit qui couvre tous les besoins de base d’une survie en milieu post-apocalyptique : une boite d'allumettes étanche, un carnet de notes, un petit couteau, une gourde d'eau minérale, et même du chocolat et une délicieuse liqueur Maya. Vous avez dit "indispensable" ?

Si la fin du monde doit arriver autant tenter de survivre avec classe, non ?

Hello Kitty plus connue que Sarkozy et Hollande...


Bon ou mauvais signe? Chez les enfants de 3 à 12 ans, le personnage Hello Kitty est largement plus populaire que Nicolas Sarkozy et François Hollande, les candidats aux prochaines élections présidentielles. Le sondage a été réalisé par myToys.fr, site en ligne spécialisé dans la vente de jeux, jouets, vêtements et articles de puériculture. Il révèle en effet que 28,3 % des enfants connaissent Hello Kitty contre 15 % pour Nicolas Sarkozy et 9,8 % pour François Hollande.
À travers ce sondage au cœur de l’actualité, myToys.fr a demandé qui les enfants connaissaient parmi les trois personnages Barbie, Spider-Man, Hello Kitty et les personnalités politiques François Hollande et Nicolas Sarkozy. 276 enfants âgés de 3 à 12 ans ont répondu par l’intermédiaire de leurs parents à l’enquête de myToys.fr.   
Le résultat est sans ambiguïté : le personnage Hello Kitty – qui fêtera cette année ses 38 ans – devance même la célèbre poupée Barbie qui obtient avec 21,3 % des voix la troisième place dans le cœur des enfants. D’autre part, le super héros Spider-Man, deuxième au classement avec 25,6 % des voix, a encore de belles années devant lui pour continuer de sauver le monde. Cela est d’autant plus prometteur pour le film qui sortira le 4 juillet prochain en France au plus grand bonheur de nos petits spectateurs.
Une question demeure: sait-on ce que va voter Hello Kitty à la prochaine présidentielle ?

"Je suis plus heureux depuis qu'un AVC m'a rendu gay"


A tout malheur quelque chose est bon...
Il y a encore un an, Chris Birch était un viril rugbyman, amateur de moto, et s’apprêtait à épouser sa petite amie. Mais un accident vasculaire cérébral (AVC) lui a remis les idées en place. En fait, il est homosexuel. Chris a donc démissionné de son poste dans une banque, pour devenir coiffeur, et s'est fiancé avec un garçon.
L'homme de 26 ans avait décidé de s’élancer pour descendre une colline en roulade, lorsque l'afflux sanguin vers son cerveau s'est arrêté. Privées d'oxygène, certaines régions cérébrales ont été détruites, comme dans de nombreux accidents vasculaires cérébraux.Mais lorsque les dommages ne sont pas trop importants, le cerveau peut créer de nouvelles connexions, qui affectent la façon dont une personne pense et ce qu'elle ressent. Ce fut le cas de Chris Birch, et il semble que son nouveau cerveau ait changé toute sa personnalité.
Chris a expliqué à la BBC : "Le Chris que je connaissais a disparu, et une sorte de nouveau Chris l'a remplacé." " Je suis plus heureux aujourd'hui que je ne l'ai jamais été. Pourquoi voudrais-je changer ?"

La Poste lui refuse des timbres personnalisés de sa femme un verre à la main


Un habitant de Meurthe-et-Moselle qui avait commandé des timbres personnalisés à partir d'une photo sur laquelle apparaissait son épouse un verre à la main, a essuyé un refus de La Poste, selon qui la commande contreviendrait à la loi Evin, a-t-on appris mercredi auprès de l'intéressé.
"Je suis scandalisé, ce refus est parfaitement liberticide: je vais saisir le Défenseur des droits, je ne compte pas en rester là", a indiqué à l'AFP Didier Vincenot, 57 ans, qui ne désespère pas que l'entreprise publique revienne sur sa décision.
"Nous avions fêté notre trentième anniversaire de mariage avec mon épouse et des amis, et je voulais envoyer un carton de remerciement avec des timbres personnalisés à partir de photos de la soirée", a expliqué le client mécontent.
"J'aimerais que La Poste m'explique comment elle peut savoir que le verre contient de l'alcool. Même s'il s'agit d'un verre à pied! Les citoyens sont confrontés au quotidien à des entraves à la liberté, c'est insupportable!", s'est emporté le quinquagénaire.
Selon lui, le timbre n'est pas à la vue du public, "si ce n'est celle du facteur". "Et il faudrait une loupe, voire un microscope pour distinguer le verre une fois la photo imprimée sur le timbre", a-t-il estimé.
Dans un communiqué, une porte-parole de l'entreprise publique a expliqué que "le visuel que fournit le client doit répondre à un certain nombre d'exigences qui figurent dans nos conditions générales de vente, notamment celle de ne pas contrevenir à la loi Evin".
"Par ailleurs, La Poste se réserve la possibilité de refuser des commandes qu'elle juge non-admissibles pour quelconque raison", a-t-elle ajouté.
M. Vincenot, dont la commande refusée de 36 euros n'a pas été débitée, demande "la fourniture de (sa) commande", ainsi qu'un "geste commercial". "J'exprime un ras-le-bol citoyen", a-t-il estimé.

Naissance à la Ménagerie du Jardin des Plantes d'un mâle Mangabey couronné


Loango, un petit mâle Mangabey couronné (Cercocebus atys lunulatus), est né le 5 mars à la Ménagerie du Jardin des Plantes à Paris, a annoncé mercredi le Muséum national d'Histoire naturelle, soulignant qu'il s'agit "d'une naissance rare en captivité".
Rejeté à sa naissance par sa mère Chensie, le petit singe est élevé au biberon par les soigneurs du zoo. Son régime est agrémenté de fruits et de légumes cuits.
"Joueur et espiègle", Loango "se porte très bien et pèse 616 grammes, soit 200 g de plus qu'à sa naissance", a précisé le Muséum dans un communiqué. Il reste "en contact visuel permanent avec sa famille qu'il rejoindra dans quelques semaines".
Le Mangabey couronné fait l'objet d'un Programme d'élevage européen (EEP), qui a pour but de favoriser la reproduction des espèces rares.

César croque les candidats à la présidentielle dans des masques-caricatures


Le leader européen du déguisement, le groupe César, basé à Saumur, a lancé la semaine dernière des masques-caricatures représentant cinq candidats à la présidentielle, qui font un carton à quelques jours du premier tour.
Ces masques, en carton, imprimés à Nantes, représentent cinq des dix candidats à la présidentielle (Sarkozy, Hollande, Bayrou, Mélenchon et Le Pen) mais aussi... Dominique Strauss-Kahn, tous croqués par le sculpteur maison mais aussi caricaturiste Michel Foucault.
Impossible cependant de croquer tous les candidats car le délai était trop court et les masques ne "sont sortis que la semaine dernière", a expliqué à l'AFP le dirigeant du groupe, Daniel Vélasco.
"Ca marche bien", confirme le directeur et pas moins de 40.000 exemplaires sont déjà partis chez les grossistes ou en vente sur internet, avec les deux principaux candidats, Hollande et Sarkozy, en tête des ventes.
"Un coup de pub" pour le fabricant français, en difficulté depuis un an.
Depuis 2011 le groupe est en redressement judiciaire et a notamment dû licencier ses cadres de la région parisienne, soit près d'une trentaine de personnes, mais devrait présenter un plan de continuation vers septembre 2012.
César (34 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2010) fabrique plus de sept millions de produits par an et possède une usine à Madagascar pour fabriquer ses costumes.

Sous les jupes des filles: Séoul en guerre contre les portables voyeurs


La Corée du Sud veut en finir avec les voyeurs qui s'invitent sous les jupes des filles au moyen d'une application "caméra silencieuse" sur leur téléphone portable, a annoncé mercredi le gouvernement.
Des discussions sont en cours entre les autorités et les fabriquants de téléphones afin de circonvenir les consommateurs amateurs de dessous chics et de petits clics dans ce pays où la plupart des écolières portent des jupes ou des kilts.
"Nous avons récemment lancé des discussions avec les sociétés comme Samsung, LG, Google et Apple pour savoir s'il est techniquement possible de désactiver ces applications sur leurs appareils", a indiqué à l'AFP un responsable de la Commission des communications sous couvert de l'anonymat.
La loi stipule qu'un téléphone portable doit produire un son lorsqu'il prend une photo mais elle ne s'applique pas aux concepteurs d'applications et des dizaines d'offres de caméra muette existent sur le marché.
En juin, un hommes d'une trentaine d'années a été arrêté à Gimhae, dans le sud-est du pays, pour avoir pris quelque 500 clichés sous des jupes en utilisant une fonction de ce type.
La Corée du Sud compte près de 25 millions d'utilisateurs de "smartphones" (téléphones multimédia) pour 50 millions d'habitants.

OneSense : le casque audio qui permet de s'isoler totalement !


Un designer a fabriqué un casque audio concept qui signifie à l'entourage qu'il ne faut pas déranger son utilisateur...
Ce casque pour le moins original ravira ceux qui aiment s'isoler complètement lorsqu'ils écoutent de la musique. Car pour cela, l'idéal est d’éliminer les bruits parasites mais aussi de faire savoir aux autres que l'on est occupé ! Le casque concept appelé OneSense favorise ainsi une isolation visiophonique totale en recouvrant les oreilles et les yeux de l'utilisateur. En effet un masque rouge doté de fausses épines ne devrait pas donner envie de déranger l'utilisateur...
Le problème de ce casque est donc, vous l'aurez compris, qu'il ne favorise pas les déplacements en ville ! Cependant, il offrira sans doute satisfaction à un public certes restreint... En proposant un tel concept, le designer Joe Doucet s'est déjà fait remarquer et nul doute que son produit sera l'un objets stars de la foire du design de Milan et lors de la Design Week de New York en mai prochain.

Une bouteille de vin datant de 1774 mise aux enchères !


La célèbre maison de vente aux enchères Christie's va mettre en vente le 15 mai prochain une bouteille de vin jaune du Jura datant de 1774 ! On estime le prix de celle-ci à 40 000 euros...
Anatolie Vercel n'en croirait pas ses yeux s'il était encore vivant. Cet homme était viticulteur à Arbois sous le règne de Louis XVI et quelque 237 années plus tard, son vin atteint des sommes folles et selon les professionnels du milieu, serait d'une qualité proche de l'excellence. Le 15 mai prochain se tiendra à Genève en Suisse, une vente aux enchères d'unebouteille de vin jaune de sa cuvée, datant de 1774. La maison Christie's estime le trésor entre 32 000 et 40 000 euros dans un communiqué publié mardi. Les vignobles Vercel n'existant plus de nos jours, les descendants du viticulteur ont donc décidé de se séparer de quelque perles gardées précieusement pendant huit générations dans une cave.
Un vin de cette cuvée avait été dégusté en 1994 par des oenologues au Chateau Pécaud à Arbois, dans le Jura. Vingt-quatre professionnels ont eu le privilège de goûter à ce morceau d'histoire et tous ont été frappés par son excellence. Le vin est de couleur ambre avec un goût de "noix, d'épices, de curry, de cannelle, de vanille et de fruits secs".  La note de 9,4 sur 10 lui avait été attribuée. Récemment, en février 2011, un autre vin de cette récolte avait été vendu 57 000 euros au collectionneur suisse Pierre Chevrier alors que son prix de départ était de 5 000 euros. A consommer après spéculation ! 

Football: Le FC Barcelone recrute un ''Messi japonais'' de 11 ans !


Takefusa Kubo, 11 ans, surnommé le "Messi japonais" dans son pays, a été recruté par le club espagnol du FC Barcelone qui se vante de l'original de Lionel Messi.
Selon le journal espagnol Sport, le FC Barcelone, après avoir été impressionné par les performances d'un Japonais de 11 ans dans une école de football, est allé à Yokohama pour pouvoir recruter le jeune joueur.
 
Takefusa Kubo, surnommé "Také" en Catalogne, avait déjà fait parler de lui dans des vidéos qui ont fait le buzz sur Internet où on le voyait se frayer un chemin en dribblant les défenseurs les uns après les autres. Son identité était cependant alors inconnue. Sport rapporte aussi que la famille de Kubo a déménagé à Barcelone, et bien qu'il ne vit pas encore dans l’académie de La Masia, il vient tous les jours s’entraîner, et commence déjà à figurer au niveau des jeunes du centre de formation.