Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

vendredi 1 juin 2012

Il braque un sex shop et repart avec un sextoy plaqué or


Que va t-il faire de son butin ?  Entré dans une sex shop de Brasilia pour un hold-up, un voleur a dû se contenter de repartir avec un vibromasseur plaqué or 18 carats, coûtant quand même la bagatelle de 8.000 reais (3.200 euros).
"Il est entré avant la fermeture de la boutique mercredi soir et dès qu'il est arrivé au comptoir il a sorti un revolver et a annoncé le vol", a déclaré à l'AFP jeudi Geisey Santos, 21 ans, la seule vendeuse présente à ce moment là.
"Il était bien habillé. Il a demandé l'argent. Je lui ai montré que les caisses étaient vides car les clients payent par carte. C'est alors qu'il a vu le vibromasseur en or qui était exposé dans une boîte sur le comptoir", a ajouté la jeune femme qui a dit "avoir eu la peur de sa vie".
"C'est l'or qui l'attiré. Je pense qu'il ne savait pas que "Yva" est un stimulant clitoridien et qu'il se recharge comme un portable car il n'a pas pris le chargeur", a dit la vendeuse qui s'est retrouvée enfermée dans les toilettes de la boutique et sans son portable, emporté aussi par son agresseur. L'histoire ne dit pas, en revanche, si ledit portable avait également une fonction vibreur.

Ces magnifiques îles privées sont à vendre

Un entrepreneur romain a fait l'acquisition d'une île italienne au large de la Sardaigne du nom de Santo Stefano. Appartenant à l'archipel de La Maddalena, cette île a été vendu aux enchères au prix de 90 000 euros. Gentside a profité de cet achat d'île privée pour élaborer une galerie des autres îles privées qui sont à vendre. 
Dans la vente d'immobiliers, il existe un domaine bien particulier. Comme il est possible d'acheter des terrains, il est aussi possible de faire l'acquisition d'île ou d'archipels. Et l'île italienne de Santo Stefano vient d'être fraîchement achetée par un entrepreneur romain. 
Lors d'une vente aux enchères, cet entrepreneur de la capitale transalpine, qui a voulu garder l'anonymat, est devenu propriétaire de l'île Santo Stefano, île de l'archipel de La Maddalena en Sardaigne, explique Le Point. Située sur la côte Nord de la Sardaigne dont elle est distante des côtes d'environ 1,5 kilomètre, Santo Stefano est principalement constituée de granit. D'une superficie de trois kilomètres carrés, cette île a réussi à trouver preneur à 90 000 euros. A savoir que c'est sur ce territoire que le gouvernement Berlusconi avait décidé de tenir la réunion des chefs du gouvernement du G8 prévue pour juillet 2009. 
Gentside a profité de cette vente originale pour faire un listing non exhaustive des îles privées à vendre. On peut donc remarquer que les prix sont nettement supérieurs à celui dont s'est vendu Santo Stefano. En effet, les valeurs peuvent atteindre des sommes telles que 20 millions de dollars (un peu plus de 16 millions d'euros) pour l'autre île transalpine qui, d'ailleurs, porte aussi le nom Santo Stefano. Mais on peut aussi trouver des îles au prix de 45 millions de dollars (plus de 36 millions d'euros) comme celle de Hans Lollik dans les Îles Vierges, appartenant aux Etats-Unis.
Qu'elles soient vierges, sauvages ou bien qu'il y ait des habitations, ces îles privées sont souvent destinées aux plus fortunés d'entre nous et ne sont donc pas accessibles pour le commun des mortels, même pour des vacances ! Certains ne désirent pas y habiter, mais simplement s'en faire une résidence secondaire, un complexe hôtelier ou une terre agricole comme l'île du Nord en Aquitaine. 

Hans Lollik dans les Îles Vierges. Deux îles sauvages dont une de 206 hectares d'une valeur globale de 45 millions de dollars (plus de 36 millions d'euros)


Canary Island aux Etats-Unis. Ses 40 000 mètres carrés valent 1 500 000 dollars (1.2 million d'euros)


Dark Island aux Etats-Unis. Ses 2,83 hectares et le château de Singer coûtent 22 millions de dollars (17,7 millions d'euros) 


voici l'archipel de La Maddalena dont l'île de Santo Stefano a été vendue aux enchères 90 000 euros.


Isla Bonita au Brésil. Ses 6,8 hectares coûteront au potentiel acheteur 

1 650 000 dollars (plus de 1 330 000 euros)



L'île de Caille à Grenade. Ses pitons volcaniques et ses 162 hectares valent 

10 000 000 de dollars (plus de 8 millions d'euros)


L'île de Santo Stefano appartenant à l'archipel des îles Pontines. Sa valeur est de 20 000 000 de dollars (plus de 16 millions d'euros)


Île de Gravinis en Bretagne. Sa verdure et sa cave préhistorique datant de 

4 500 ans avant J.-C coûtent 3 500 000 euros 


Île de Thatch Cay dans les Îles Vierges. Une des dernières îles totalement sauvages des Caraïbes. Prix : 24 millions de dollars (19,4 millions d'euros)


Île du Nord en Aquitaine longue de 12 kilomètres. 450 hectares de terres cultivables valant 6,5 millions d'euros


Little Ragged aux Bahamas. Une île boisée de 283 hectares valant 23,5 millions de dollars (près de 19 millions d'euros)


Lower Birch aux Etats-Unis. Ces deux îles de superficie différentes valent 1 950 000 de dollars (1 574 790 euros)


Middle Sedge Island aux Etats-Unis. Une propriété du New Jersey de 5,8 hectares valant 8,5 millions de dollars (6,86 millions d'euros)


Nakutepipi en Polynésie. Un véritable paradis terrestre long d'un kilomètre coûtant 8 millions de dollars (6,5 millions d'euros)


Sa Ferradura à Ibiza. Un complexe hôtelier privé de 6 hectares d'une valeur de 32 900 000 de dollars (26,5 millions d'euros)


Le "girls band", la nouvelle arme de propagande nord-coréenne


La popularité de la K-pop (musique pop sud-coréenne) dans le monde a donné des idées à la Corée du Nord. Pyongyang a récemment formé un "girls band" pour exercer sa propagande sur les troupes du régime.
Surnommées "Les Déesses", ces pop stars nord-coréennes restent bien éloignées de leurs voisines du sud. Uniforme de rigueur et sourire forcé, elles forment officiellement une "troupe" alors que les idoles de la K-pop restent bien évidemment des "groupes".
La "troupe des déesses de l'Armée du peuple" est d'ailleurs scindée en deux groupes : la troupe "régulière" et la troupe "spéciale". La première reste bien au chaud, à l'intérieur du pays, et a pour but de motiver les troupes. Selon le site coréen Chosun Ibo, ces dernières "s'habillent uniquement en uniforme, ne portent pas de maquillage et ne font rien qui puisse 'titiller' quiconque.La troupe "spéciale" n’effectue ses missions qu'à l'étranger. Elle se compose uniquement de "reines de beauté" et arborent des "costumes colorés et des masques élaborés". Ces "déesses" viennent principalement de classes privilégiées du régime.
Si les deux "girls band" semblent bien rodés, il n'est pas dit que les déesses nord-coréennes arrivent à concurrencer les stars sud-coréennes. La K-pop reste un véritable phénomène musical dans le monde entier. Si l'on en croit la Korea Creative Content Agency, les artistes de la K-pop auraient amassé plus de 3,8 milliards de dollars cette année. Une augmentation de 14% par rapport à 2011.
(KoreaBang/Screengrab)

Le fils de P.Diddy fait scandale en obtenant une bourse pour l'université


Justin Combs, le fils de P.Diddy, va intégrer la prestigieuse Université UCLA (Californie), où il se perfectionnera en football américain. Petit détail qui fait s'étrangler l'opinion publique américaine : le jeune homme bénéficiera d’une bourse de 54 000 dollars (43 000 euros), alors que son père possède une fortune estimée à 550 millions de dollars (444 millions d'euros).
De nombreux internautes s'insurgent et estiment que cette aide devrait revenir à des étudiants dans le besoin. La chaîne CNN s’est quant à elle demandé si le jeune homme ne devrait pas rendre l’argent.
De son côté, l’UCLA explique que l’octroi des bourses n’a rien à voir avec la situation financière des étudiants : seule la qualité du travail fourni entre en considération.

Il brûle des kilos de cannabis pour les faire disparaître et... s'évanouit


Un homme, qui stockait plusieurs kilos de résine de cannabis dans un appartement de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), a tenté de tout brûler avant que la police n'arrive, et sous l'effet des vapeurs, s'est évanoui, a annoncé vendredi la préfecture de police de Paris (PP).
Les policiers du service de l'accueil et de l'investigation de proximité (SAIP) de La Courneuve ont obtenu l'adresse et la clé de cet appartement après avoir interpellé mardi et jeudi cinq consommateurs de stupéfiants, explique la PP dans un communiqué.
Mais lorsqu'ils arrivent sur place pour perquisitionner, l'appartement est enfumé "et une forte odeur de cannabis s'en dégage". Ils découvrent un homme au sol, totalement inconscient, raconte la PP.
En fait, l'homme était en train de brûler de la résine de cannabis, près de 5 kilos selon les enquêteurs, pour les faire disparaître, mais il n'a pu résister aux vapeurs.
Pris en charge par les pompiers, il a été emmené dans un hôpital où il a été placé en garde à vue.