Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

dimanche 15 juillet 2012

Arrêté pour avoir filmé sous les jupes des filles


"Si parfois, ça les gène et qu'elles veulent pas, qu'on regarde leurs guiboles, les garçons s'affolent de ça..." L'homme qui a été interpellé dimanche matin, sur un marché de Grenoble, aurait bien pu inspirer les paroles de la chanson d'Alain Souchon. Il avait en effet pris la fâcheuse habitude de "voir sous les jupes des filles".
Sauf que le travers est devenu pervers. L'homme n'hésitait pas à filmer les guiboles des demoiselles à l'aide d'une caméra dissimulée dans sa sacoche. Le voyeur avait découpé une petite fenêtre dans le rabat pour y insérer le viseur.
Ainsi armé, il "s'approchait ensuite des femmes pour filmer leurs dessous", a expliqué la police grenobloise. Repéré par un client du marché, il a été arrêté par les forces de l'ordre avant d'être entendu puis relâché. Marié et père de famille, l'homme devrait faire l'objet d'un simple rappel à la loi... "La faiblesse des hommes, elles savent, que la seule chose qui tourne sur terre, c'est leurs robes légères..."

Des poupées contre les crottes de chien


Qui n’a jamais été la victime malheureuse d’une crotte de chien fraichement déposée au milieu du trottoir ? C’est la question que s’est posée Laura Gourmel, une jeune artiste diplômée en arts plastiques, en confectionnant des petites poupées de chiffon qu’elle met en scène dans les rues lilloises à coté des déjections canines. Fesses à l’air, les figurines semblent faire leurs besoins.
C’est une démarche artistique mais aussi un véritable pari que s’est lancée la jeune fille. En effet, c’est en utilisant l’humour que Laura souhaite sensibiliser les propriétaires de chiens: "J’espère que les personnes qui s’indiffèrent de voir les crottes de leur chien en plein milieu des rues, vont se rendre compte que c’est un manque de savoir vivre", lance la jeune street artiste.
Un acte civique donc, mais aussi un moyen insolite de faire connaître son art. "C’est une manière d’attirer le regard des gens afin qu’ils voient ce qu’il se passe en ville, à leurs pieds, raconte-t-elle. Depuis le 25 mai, j'ai déposé neuf poupées sur le bitume lillois".
Mais s’il faut à Laura plus d’une heure pour confectionner un personnage, il faut "à peine vingt minutes pour que celui-ci disparaisse". Alors, avec son blog, l’artiste compte bien lancer un appel afin de connaître l’itinéraire de ses créations défroquées. Seul point noir dans cette aventure : si les statuettes se volatilisent, les crottes de chiens, elles, restent à leurs places !

Pourquoi un coup dans les testicules fait-il si mal ?


Le fameux coup dans les testicules… Sûrement l’une des plus grandes craintes masculines. La douleur qu’il provoque est si intense et immobilisante que le mouvement est souvent enseigné dans les cours de self défense, surtout au public féminin.
Mais pourquoi cela fait-il si mal ? La science apporte la réponse à cette question que se posent tous les mâles.
Déjà, le scrotum ne possède aucun os, aucun muscle ni aucun gras pour le protéger. Les glandes qu’il renferme absorbent donc toute la force de l’impact, seules, et communiquent aux nerfs une information de grande douleur. Ces nerfs sont d’ailleurs particulièrement nombreux dans cette zone, comme dans toutes les zones érogènes du corps humain.
La douleur ne se cantonne d’ailleurs pas aux testicules en cas de choc, mais se propage à toute l’aine jusqu’à l’estomac, l’abdomen ou l’anus, le long des terminaisons nerveuses. Celui qui subit ce désagrément a donc l’impression que le mal gagne tout son corps en un temps record.
Mais alors, pourquoi les avoir placées ici, avec si peu de protection ? Car il est impossible de les mettre ailleurs… Le sperme doit être à proximité de la verge pour être disponible directement. Il est surtout très fragile, et sensible aux changements de température. Pas question donc de les cacher à l’intérieur du corps, où la chaleur deviendrait vite insupportable pour les spermatozoïdes.

Où aller pour avoir une vie sexuelle bien remplie ?


La météo et le sexe... Cet été, ce duo coupe la France en deux! Selon une étude réalisée entre le 4 et le 7 juillet pour le site de rencontres gleeden.com, spécialisé dans les aventures extraconjugales, le temps a un impact direct sur la libido.
Ainsi, 61% des sondés habitant dans des zones à fortes précipitations ont avoué une baisse du désir sexuel. Difficile, donc, d'avoir des activités coquines en Bretagne, Ile-de-France, dans le Nord-Pas-de-Calais, les pays de la Loire et le Poitou-Charentes.
Par contre, pour vous amuser, il reste toujours Cannes, Marseille et Montpellier !

La Californie pourrait autoriser trois parents par enfant, et même plus


Une nouvelle loi, actuellement en cours d'étude en Californie, pourrait autoriser les juges à reconnaitre plus de deux parents légaux pour un enfant. Pourquoi pas trois, ou même quatre ? Cette loi pourrait donc ouvrir la voie à une reconnaissance légale des familles atypiques.
On pourrait par exemple citer deux couples homosexuels, l'un gay, l'autre lesbien, qui décident de faire des enfants ensemble et de se partager la garde entre les deux foyers.
Ces dernières années, le Delaware et le district de Columbia ont voté des lois qui peuvent octroyer à un troisième parent "de facto" les même droits et responsabilités envers un enfant que des parents adoptifs.
Pendant ce temps, les tribunaux d'une demi-douzaine d'Etats, de l'Oregon jusqu'au Massachusetts, ont aux aussi reconnu les droits d'un troisième parent légal dans une poignée de cas durant cette dernière décennie, tout comme au Canada et en Nouvelle-Zélande.
Alors que les progressistes saluent des lois qui prennent en compte la diversité des familles du 21e siècle, les conservateurs, eux, critiquent les textes, en ironisant. Ils soulignent que la prochaine étape serait que des enfants aient six, huit, ou même une douzaine de parents.

Des escargots transformés en pile à combustible


Des chercheurs ont réussi à implanter un dispositif d’électrode dans un escargot, le transformant en une pile à combustible.
Deux électrodes, revêtues de deux enzymes différentes, ont été introduites dans le corps des escargots. L’une des enzymes décompose le glucose (le carburant), et perd des électrons , l’autre électrode recueille les électrons, et voilà , le tour est joué !
L’escargot a été alors en mesure de produire quelques microwatts de puissance ce qui pourrait faire fonctionner une petite calculatrice ! 
Un escargot pourrait donc produire de l’électricité pour peu qu’on lui donne suffisament de glucose… Les chercheurs affirment ainsi que “l’escargot avec une cellule de biocarburant implantée sera en mesure de fonctionner dans un environnement naturel, produisant un micro-courant électrique durable pour l’alimentation de différents dispositifs bioélectroniques.”
Bon … ne bougez pas , je vais recharger mon iPhone sur mon escargot !

Figurez-vous que les sirènes n'existent plus


Heureusement que les américains sont là pour nous dire la vérité !
En effet, voici une annonce étrange de la part d’une agence fédérale américaine: “non, les sirènes n’existent pas”.
«Aucune preuve de l’existence d’humanoïde aquatique n’a été découverte. Les sirènes – ces espèces mi-femmes mi-poissons – sont des créatures des mers légendaires», peut-on lire dans un communiqué en ligne du National Ocean Service (NOS), chargé des réponses aux «changements climatiques et aux risques naturels tels que les ouragans et raz de marée».
Déjà que le  Centre fédéral de contrôle et de prévention des maladies (CDC) américains avaient déclaré qu’il n’y avait pas de preuve tangible de l’existence des zombies. Merci !
Alors, attendons la prochaine annonce concernant l’existence du Père Noël ! Que vont-ils nous révéler ?
Source : 20mnch

Nouvelle discipline pas encore olympique : la course de vitesse en talons aiguilles


Environ 150 jeunes femmes ont participé samedi à une course de vitesse en talons aiguilles dans un parc de Moscou
Ce sprint sur une distance de 50 mètres était ouvert à toutes les femmes, mais avec une obligation :  porter de hauts talons d’au moins neuf centimètres !
Vêtues de mini-jupes, shorts ou pantalons et pour la plupart maquillées, les participantes se sont élancées par groupes de quatre sous les regards de la foule massée derrière les barrières métalliques des deux côtés de la piste aménagée dans l’allée centrale du parc du boulevard Tsvetnoï.
Les trois coureuses les plus rapides se sont livrées à un sprint final et la gagnante a remporté 100.000 roubles (2.500 euros) en bon d’achat dans une boutique de mode qui a parrainé la compétition organisée par l’édition russe du magazine de mode Glamour.
La vidéo :

"Prime à la casse" pour les sex-toys


Une chaine de magasins de produits érotiques a mis en place, à Cannes et à Villeneuve-Loubet, près d’Antibes, une “prime à la casse” pour les sex-toys usagés.
 Les deux magasins proposent ainsi aux clients de rendre leurs objets érotiques usagés, contre une remise de 10 % sur l’achat de produits neufs.
Depuis le mois de mai, cette formule est un succès, selon la responsable du magasin : “on recueille entre 5 et 10 sex-toys usagés par semaine”, affirme-t-elle dans Nice Matin.
Victimes de leur succès, ls sex-toys donc une durée de vie limitée. Cinq mois ? Dix mois ? «Ça dépend de l’usage qu’on en fait ! sourit malicieusement la responsable du magasin. Malgré toute leur efficacité, c’est un peu comme des fringues. Une fois qu’on les a bien utilisés, on finit par s’en lasser. On a envie de changement ».
Source : Nice Matin