Par le petit bout de la Lorgnette.. !


Par le petit bout de la Lorgnette.. ! Un regard amusé, sans prétention et aucune méchanceté sur l'actualité, la société, la politique, l'environnement et les faits divers... sans oublier l'humour... et l'humeur du moment !

dimanche 11 août 2013

La durée d'une grossesse varie de 5 semaines en fonction des femmes


Selon une étude américaine, la durée des grossesses peut varier jusqu'à 5 semaines en fonction des femmes, et la date de l'accouchement serait déterminée dès les premières semaines par des facteurs hormonaux.



La durée des grossesses varie en fonction de chaque femme, mais les précédents travaux sur le sujet n'ont jamais pu déterminer de façon correcte les fluctuations. Les médecins déterminent le jour de l'accouchement comme étant celui figurant 280 jours après les dernières règles. Dans une nouvelle étude publiée dans la revue Human Reproduction, des chercheurs de l'Institut National de la Santé américaine ont néanmoins découvert que la durée d'une grossesse peut varier de pas moins de 37 jours, soit 5 semaines.

En réalité, seules 4% des femmes accouchent après 280 jours, et 70% dans les 10 jours situés aux alentours, même si cette date est calculée à l'aide d'une échographie. Pour la première fois, des chercheurs américains sont parvenus à déterminer précisément la date d'ovulation et celle de l'implantation de l'embryon dans l'utérus, et suivre ainsi les grossesses de 125 femmes. "Nous avons trouvé que la durée moyenne de l'ovulation à la naissance est de 268 jours - 38 semaines et 2 jours", indique le docteur Anne Marie Jukic, auteur de l'étude. "Toutefois, même après avoir éliminé des résultats les 6 accouchements précoces de notre étude, nous avons trouvé que la durée des grossesses varie de 37 jours", ajoute t-elle cité par Science Daily. "Nous étions quelque peu surpris par cette découverte. On sait que la durée de gestation peut varier selon les femmes, mais on l'assimilait en partie à des erreurs dans la détermination des jours d'ovulation et d'implantation. Nos mesures ne font pas ces erreurs, et pourtant on a toujours une marge de 5 semaines. C'est fascinant." 

Une détermination précise difficile


 Il a toujours été difficile de déterminer avec précision le début d'une grossesse, ce qui explique pourquoi ce genre d'étude est rare. Dans les années 70 et 80, les chercheurs utilisaient la légère augmentation de température des femmes au réveil pour déterminer l'ovulation. Une mesure inexacte, qui de plus n'indique pas quand l'embryon s'implante dans l'utérus. Pour cette étude, les chercheurs se sont servis des échantillons d'urine prélevés lors d'une précédente étude qui suivait 130 femmes depuis avant la conception jusqu'à la naissance. Les femmes suivies avaient arrêté tout moyen de contraception, étaient en bonne santé, n'avaient pas de problème de fertilité, ne fumaient pas et n'avaient pas de problèmes de poids. Des échantillons d'urines quotidiens étaient demandés jusqu'à la fin de la 8e semaine de grossesse. Ils ont alors été analysés pour déterminer les taux de 3 hormones : la hCG (Hormone gonadotrophine chorionique), l'estrone-3-glucoronide et la pregnanediol-3-glucoronide. Toutes trois étant associées au début de la grossesse. Cette précédente étude a eu lieu entre 1982 et 1985, et les chercheurs ont recontacté toutes les patientes en 2010 pour obtenir des informations sur leur labeur, et si une césarienne a été nécessaire. De ces 130 femmes, ils en ont retiré 5 qui ont été exposées à du diéthylstilbestrol, un perturbateur endocrinien connu pour raccourcir les grossesses. 

Des facteurs très précoces déterminent l'accouchement 


En plus de la variation de la durée des grossesses, l'équipe a mis en évidence que les embryons ayant mis plus longtemps à s'implanter provoquaient des grossesses longues. A l'inverse, une montée tardive du taux de progestérone implique une grossesse plus courte d'une douzaine de jours. "Je suis intriguée par le fait que des événements ayant lieu très tôt dans la grossesse, des semaines avant que la mère sache qu'elle est enceinte, puissent avoir un lien avec la naissance 9 mois plus tard. Cela ouvre la porte à nouvelles études" explique le Dr Jukic. D'autres facteurs influençant la durée ont aussi été mis en évidence. Les femmes plus âgées accouchent plus tard, avec une année correspondant à peu près à un jour de plus. Le poids de naissance conduit à des grossesses plus longues, environ une journée de plus pour 100 g. Enfin, une femme qui a eu une grossesse longue en aura de nouveau pour ses autres enfants. "Cela suggère que les femmes ont tendance à être constantes dans leurs grossesses", note le Dr Jukic. Les auteurs se gardent en revanche de faire des recommandations médicales en se basant sur leur seule étude, et souhaitent poursuivre les recherches dans cette voie. Pour le Dr Jukic, "le mieux que l'on puisse dire c'est que la variabilité naturelle est plus grande que ce que l'on croyait, et si cela se confirme, cela pourrait changer la façon dont les grossesses sont gérées."


Espagne : ils construisent une tour de 47 étages mais oublient... l'ascenseur


Du haut de ses 200m, l'Intempo de Benidorm doit être la plus grande tour d'habitation d'Europe.

Que faisaient les architectes durant les réunions de conception de l'Intempo ? Le bâtiment, censé devenir la plus haute tour d'habitation d'Europe, culmine à 200m et compte 269 logements répartis sur 47 étages. Un problème demeure toutefois : l'immeuble basé à Benidorm (Espagne) ne dispose d'aucun ascenseur. 



Selon El Pais, le projet initial en prévoyait pourtant l'installation. Un élément supprimé des plans des architectes lorsque l'objectif a été de faire de ce bâtiment des twin towers européennes, censées concurrencer les autres gratte-ciel du monde. La construction de l'Intempo semble en tout cas être maudite. El Pais révèle que l'entreprise qui s'occupait initialement de ce chantier a déposé le bilan en 2009, donnant lieu à une guerre sans merci entre deux autres sociétés. C'est une firme madrilène qui avait fini par reprendre le projet, sans forcément rémunérer ses salariés. Dernière mésaventure en date : un accident survenu en avril 2011. Un monte-charge placé à l'intérieur de l'édifice était tombé en panne et les ambulances n'avaient pu intervenir, l'entrée des véhicules n'ayant pas été construite. Un manquement volontaire, lié, selon le quotidien espagnol, à une économie de coûts. Intempo a achevé 94 % de sa structure finale. El Pais indique que 35 % des logements ont déjà été vendus et que la date de fin du chantier est estimée à décembre 2013. Avec un ascenseur ?

Toujours pas de fille après 12 enfants

Un couple du Michigan, aux États-Unis, tente plus que tout de donner naissance à une fille. Malgré ses 11 insuccès au fil des années, la famille a retenté l’expérience…pour n’obtenir que le même résultat! Le douzième de la famille, Tucker, est né dimanche passé et s’inscrit dans la lignée exclusivement masculine de ce ménage. Pourtant, les parents ne baissent pas les bras et désirent briser cette séquence hors de l’ordinaire dans les mois à venir avec, espèrent-ils, un premier enfant de sexe féminin.

Allemagne : le sexe en public coûte moins chers pour les chômeurs


En Allemagne, faire l’amour en public est autorisé sous certaines conditions. En cas de non respect des règles, les contrevenants peuvent se voir infliger une belle amende, qui sera largement réduite s’ils sont chômeurs.



Aussi surprenant que cela puisse paraître, faire l’amour dans un parc, en forêt, sur la plage ou dans n’importe quel autre endroit public est parfaitement légal outre-Rhin. Cependant, ces fougueux ébats en extérieur peuvent être sanctionnés s’ils atteignent des niveaux sonores ou visuels insupportables pour le voisinage, comme le précise aujourd’hui The Local dans un article relayée par Courrier International.

Des amendes moins coûteuses pour les chômeurs Ainsi, à Berlin, l’amende encourue peut aller jusqu’à 150 euros si vous avez un travail, mais ne s’élèvera qu’à 34 euros pour un couple de chômeurs. Une différence qui pose problème, comme l’explique un porte-parole de l’agence fédérale pour l’emploi, cité par Bild : "Ceci envoie de mauvais signaux et divise la société (…) Chacun est responsable de ses actes et doit en assumer les conséquences." Aux antipodes de ce scepticisme assumé, le maire de Londres Boris Johnson trouve quant à lui l’idée très futée, en dépit de certaines réserves : "Le problème le plus sérieux à l’heure actuelle à Berlin est la propension des Berlinois à poursuivre la logique de la Freikörpeskultur (naturisme) en forniquant dans leurs parcs superbes", explique-t-il au Daily Telegraph. "Si vous êtes pris en flagrant délit dans les buissons, et si vous avez un travail, c’est 150 euros. Mais si vous n'avez pas d'emploi, seulement 34 euros. Si ce n’est pas de la générosité, je ne sais pas ce que c’est." Deux fois plus de cas qu’en 2009 En 2012, 234 personnes ont été mises à l’amende pour outrage public à la pudeur dans la capital allemande -un chiffre qui a doublé au cours de trois dernières années. D’après le quotidien BZ, les lieux les plus prisés des allemands pour une partie de jambes en l’air sauvage serait le Tiergarten, un parc du centre de Berlin, et le Treptower Park, qui abrite un cimetière militaire. 



Le plus petit livre du monde dévoile son secret

 La bibliothèque de l'université l'Iowa a mis fin à un étonnant mystère. Un micro-livre de 4 mm a pu être décrypté à l'aide d'un microscope. Ce micro-livre ne peut être lu à l’œil nu.




Découvert à l'université de l'Iowa, ce livre minuscule a enfin dévoilé tous ses secrets. Ce micro-livre n'est pas plus grand qu'une coccinelle, et pourtant, à l'intérieur de cet ouvrage se cache une partie de la Bible. Grâce aux réseaux sociaux, ce livre a pu être déchiffré Depuis le 2 août, la bibliothécaire Colleen Theisen avait entamé un vaste projet : mettre en avant la collection de livres miniatures de la bibliothèque de l'Iowa. Il faut dire que leurs archives renferment une magnifique vitrine de livres miniatures. En moyenne, les 4.000 ouvrages qui composent cette collection mesurent environ 7,62 millimètres. Seulement, ce record de micro-livre a été pulvérisé par une Bible imprimée dans un support 4 millimètres.

 




 Pendant longtemps, il était impossible aux conservateurs de cette bibliothèque d'affirmer avec certitude que ce micro-livre était bien un livre religieux. Seule la croix présente sur la couverture les poussait dans cette direction. Mais, lundi dernier, Colleen Theisen a partagé sur le Tumblr et sur la page Facebook de la bibliothèque ce livre minuscule. Elle a alors reçu un conseil avisé de son collègue Giselle Simón, rapporte le site The Atlantic. Elle a alors suggéré que ce dernier soit décrypté à l'aide du microscope que la bibliothèque venait d'acquérir. Une idée de génie qui a enfin permis de révéler ce que contenait ce livre mystérieux. Ce livre permettait d'avoir une Bible avec soi à chaque instant Ce livre pas plus grand qu'une  coccinelle a ainsi pu être examiné. La lecture au microscope a confirmé qu'il s'agissait bien de la Bible. Il s'agit en fait du premier chapitre de la Genèse, dans la version de King James. L'éditeur Toppan Printing Co a également pu être identifié. 

 


A l'origine, il était accompagné d'un second livre, un peu plus grand. Le texte y est dix fois plus grand. Les deux ouvrages sont à présent réunis dans cette même bibliothèque. Toutefois, un texte aussi minuscule n'avait bien évidemment pas pour visée d'être lu. Il devait surtout servir de rappel de foi et pouvait être conservé enfermé dans une petite boite puis attaché à un trousseau de clé.

 




UN HOMME OUBLIE 25 000 EUROS AU MAC DONALD’S

Mardi après-midi, un jeune homme a laissé par inadvertance une sacoche contenant pas moins de 25 000 euros dans un restaurant McDonalds d'Avignon.


Après avoir déjeuné mardi un peu avant midi au MacDonald’s, l'homme s’est rendu compte de l’oubli de sa sacoche après son départ, rapporte le Dauphiné.
Très inquiet d’avoir perdu une telle somme, il s’est empressé de revenir au MacDonald's et questionner le personnel du restaurant. Mais personne n'a pu lui livrer d'indications.
Ce n’est finalement que mercredi que la sacoche de l’étourdi a été retrouvée dans les poubelles du restaurant. Le gérant du fast-food a téléphoné à la police pour l'avertir de sa trouvaille.
L’argent a été immédiatement remis à son propriétaire. Et lorsque les policiers l’ont questionné sur la provenance de cet argent, l’intéressé a répondu que la somme provenait d’une transaction immobilière.